x
Close
African Banker

Un prêt exemplaire pour le développement durable

Un prêt exemplaire pour le développement durable
  • Publiédécembre 11, 2023

La holding Ecobank TI signe son premier prêt lié à la durabilité, d’un montant de 200 millions de dollars, avec un consortium d’institutions européennes de financement du développement, dirigé par Proparco. Cette première en Afrique subsaharienne pourrait faire école.

 

Un groupe d’institutions européennes de financement du développement accorde un prêt de 200 millions de dollars lié au développement durable pour soutenir la stratégie de Ecobank TI en matière de développement durable et de lutte contre le changement climatique.
Ce consortium est dirigé par Proparco, la filiale de l’AFD (Agence française de développement) et comprend le fonds norvégien Norfund, l’institution allemande de développement DEG, la banque néerlandaise de développement FMO, et le fonds européen EFP.

« Aucune institution financière ne peut se permettre d’ignorer les opportunités et les défis que présente le changement climatique. ETI et Proparco ouvrent une nouvelle voie pour l’action climatique en Afrique. »

Il s’agit d’une étape « importante », commente un communiqué du groupe bancaire panafricain qui y voit là « le tout premier prêt lié au développement durable accordé à une institution financière d’Afrique subsaharienne ». Ce prêt est lié à deux engagements majeurs en matière de climat, notamment la divulgation d’informations relatives au climat et la définition d’une stratégie climatique.

La facilité comprend également un plan d’action pour le climat. Proparco, en partenariat avec le cabinet de conseil allemand IPC, accompagnera les équipes de Ecobank TI sur le long terme pour atteindre ses objectifs.

Ecobank Transnational Incorporated (ETI) est la société mère du groupe Ecobank, basée à Lomé, qui supervise 33 filiales bancaires sur le continent africain. Ce partenariat n’est pas nouveau : au fil des ans, Proparco a accordé accordant à ETI et à ses filiales de nombreux prêts, souscriptions d’obligations et facilités de partage des risques, notamment pour le financement du commerce, afin de permettre aux segments mal desservis d’avoir accès au financement.

Dans le cadre de ses engagements en matière de développement durable, ETI a promis, premièrement, de publier un rapport de divulgation liée au climat pour communiquer sur ses prêts verts, son exposition aux secteurs à forte intensité de carbone et son exposition aux risques physiques liés au climat.

 

Ouvrir la voie

Deuxièmement, la holding financière s’engage à mettre en œuvre une stratégie climatique comprenant des objectifs de financement durable, des objectifs de réduction des émissions de GES pour les émissions opérationnelles et financées, des stratégies de décarbonation du premier secteur pour les secteurs les plus intensifs en carbone, et une politique d’exclusion couvrant les mines de charbon thermique et les centrales au charbon.

Signature Proparco et partenaires avece EcobankCe financement a donc été soutenu par de nombreuses institutions européennes du développement, Proparco a joué le rôle d’arrangeur principal et de prêteur, suivi par les autres partenaires.

« Cette transaction souligne la qualité du leadership de ETI dans le secteur bancaire africain et la manière dont elle ouvre la voie à d’autres institutions financières », se félicite le groupe panafricain. Cette collaboration permet à Ecobank de mettre en œuvre des objectifs durables et de produire un impact important.

Jeremy Awori, directeur général de Ecobank, précise : « Le développement durable fait partie intégrante du mandat de Ecobank et de sa vocation panafricaine. La signature de cet accord de prêt lié à la durabilité est une autre confirmation de l’importance que le groupe accorde au développement durable, qui est pour nous à la fois une responsabilité et une opportunité. » Et le dirigeant de rappeler : « Ce prêt lié au développement durable s’appuie sur notre succès en tant que premier groupe bancaire panafricain à avoir émis des obligations Tier 2 conformes aux normes de développement durable en 2021. » Se déclarant, au nom de son groupe, « fier d’avoir ouvert la voie à d’autres institutions financières sur le continent », Jeremy Awori juge ses équipes « déterminées à avoir un impact positif et à promouvoir des pratiques de financement durables à travers le continent ».

De son côté, Françoise Lombard, directrice générale de Proparco, considère que ETI « ouvre la voie à l’ensemble du secteur financier africain. Ce premier prêt lié au développement durable accordé à un groupe bancaire en Afrique subsaharienne est un exemple à suivre ».

Pour sa part, Michael Fisher, de la DEG, espère que « ETI deviendra un puissant catalyseur de l’action climatique à travers le continent grâce à cette facilité ».

 

Opportunités et défis

Michael Jongeneel, directeur général de la FMO, rappelle que ETI est un client de son institution depuis plus de dix ans et est considéré à ce titre comme étant « un partenaire de longue date ». Les fonds de la FMO seront destinés « aux pays les moins avancés, afin de faire la différence là où les besoins sont les plus importants », se félicite-t-il

« Aucune institution financière ne peut se permettre d’ignorer les opportunités et les défis que présente le changement climatique », conclut Dörte Weidig, associé directeur d’IPC : « Aujourd’hui, ETI et Proparco ouvrent une nouvelle voie pour l’action climatique en Afrique. »

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *