Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Un nouveau groupe de microfinance pour les entrepreneurs africains

Le fonds d’investissement d’impact I&P Afrique Entrepreneurs, la Société belge d’investissement pour les pays en développement (BIO) et ACEP-International, joignent leur force pour créer ACEP Group, un des acteurs de la microfinance en Afrique.

Par Laurent Soucaille

La nouvelle structure de microfinance est déjà présente dans trois pays. Doté d’un capital de 11,9 millions d’euros, ACEP Group devient l’actionnaire de référence d’ACEP Burkina, une IMF (Institution de microfinance) créée en 2009, d’ACEP Niger (créée en 2012) et ACEP Madagascar (créée en 2009).

À travers ces trois institutions et ACEP Cameroun dont la vocation est de le rejoindre, le groupe ACEP gère un portefeuille de prêts de 110 millions d’euros, apporte des solutions de financement à 140 000 clients entrepreneurs, accompagnés par des équipes constituées de 1300 employés.

« L’émergence de ce nouveau groupe ACEP se fait sur des fondements solides, dans la continuité d’une belle aventure humaine entreprise depuis plus de quinze ans, et avec la confiance de nombreux partenaires techniques et financiers. »

La création d’ACEP Group répond à des objectifs multiples, précisent les partenaires : faire émerger dans chacune de ces institutions un actionnaire de référence et un pôle de stabilité actionnarial ; assurer une croissance dynamique des institutions ACEP en structurant l’accompagnement de leur management au moyen de sa filiale ACEP-Conseil, axé sur la promotion des innovations, l’accès au refinancement, la mutation de leur organisation…

Et le renforcement de la maîtrise des risques ; permettre aux institutions du groupe de mettre en œuvre de façon partagée des projets complexes et notamment faciliter leur transformation digitale ; préserver dans une politique commune de responsabilité sociale les valeurs portées par les institutions du groupe.

Ce dernier a vocation de s’étendre dans de nouveaux pays dans les prochaines années, soit en créant de nouvelles institutions ou en intégrant des sociétés existantes.

L’importance du facteur humain

À l’occasion de la création du groupe, ACEP se dote d’une nouvelle identité visuelle élaborée autour d’une marque ACEP forte « réaffirmant son ADN, reflétant sa stratégie centrée client et marquant l’entrée dans une nouvelle ère », précise un communiqué.

Dans la signature de sa marque, « La réussite à portée de main » ACEP Group indique « le choix d’une politique résolue de responsabilité sociale centrée sur le service client et la recherche d’impact ».
Selon ses promoteurs, à l’heure où la microfinance a tendance à se financiariser, où le surendettement des clients est une menace, la création de cette structure correspond aux valeurs fondamentales d’ACEP, « à savoir l’importance donnée au facteur humain et à la parfaite connaissance de chaque client et de son entreprise qui sont les bases de notre approche de finance responsable ».

Thierry Perreau, président d’ACEP-International et directeur général d’ACEP Group, déclare : « L’émergence de ce nouveau groupe ACEP se fait sur des fondements solides, dans la continuité d’une belle aventure humaine entreprise depuis plus de quinze ans par ACEP-International, et avec la confiance de nombreux partenaires techniques et financiers.

Ce projet qui prend corps est la prise de conscience que dans un monde qui bouge, face à cette profusion de nouveaux modèles économiques disruptifs, il était plus que nécessaire d’aller plus loin, de mutualiser les forces et les talents de notre réseau et de définir ensemble une stratégie commune pour mieux saisir les nombreuses opportunités qu’offre l’évolution rapide du contexte ».

Une force d’innovations

ACEP Group a décidé de centrer sa stratégie sur ses clients, petits entrepreneurs et leur famille, « avec une approche innovante et agile mixant la chaleur d’une relation de proximité et le meilleur des innovations technologiques », poursuit Thierry Perreau dont l’ambition et la responsabilité « sont de consolider avec eux une relation durable sur la base de services utiles diversifiés et innovants et de contribuer à leur réussite ».

De son côté, Jean-Michel Severino, président d’Investisseurs & Partenaires et président du conseil d’administration d’ACEP Group confirme : « La création d’ACEP Group est l’aboutissement d’un long travail et la poursuite du partenariat bâti depuis maintenant plus de quinze ans entre les institutions ACEP et le groupe I&P.

En apportant nos différentes participations au niveau d’ACEP Group, nous souhaitons renforcer la gouvernance de ces sociétés, et leur donner plus de moyens d’action et d’investissement à un moment où elles sont confrontées à une mutation profonde leur environnement stratégique et technologique. »

Enfin, Carole Maman, directrice des Investissements chez BIO commente : « Avec la constitution d’ACEP Group, les entités bénéficieront d’un accompagnement institutionnel, commercial, managerial et financier, ainsi que d’une force d’innovation clés pour leur développement futur et pour apporter des solutions de financement aux entrepreneurs locaux. »

L’Acep revendique 140 000 clients, dont plus de 45% de femmes, pour 70 000 emprunteurs à qui la société accorde des prêts d’un montant moyen de 2400 euros.

ENCADRE

Nouveau soutien de la BEI au microcrédit

Lors de la Journée de l’Afrique 2020, organisé par ONU-Habitat et la BEI (Banque européenne d’investissement) à Dakar, le 27 février, la BEI a conclu l’octroi de 63 millions d’euros de nouveaux financements, via trois opérations.

Dans le cadre d’un nouvel accord d’un montant de 7 millions d’euros, la filiale sénégalaise de Groupe Baobab octroiera environ 17 200 nouveaux prêts à de petits entrepreneurs du Sénégal.

« Le groupe Baobab et la BEI partagent un même objectif : renforcer l’inclusion financière afin d’aider les petites entreprises à grandir et de permettre aux familles d’investir dans l’éducation et les soins de santé et de se constituer une épargne pour les situations d’urgence », a déclaré Mamadou Cissé, directeur général de Baobab Sénégal.

Le fonds d’investissement d’impact I&P Afrique Entrepreneurs, la Société belge d’investissement pour les pays en développement (BIO) et ACEP-International, joignent leur force pour créer ACEP Group, un des acteurs de la microfinance en Afrique.

La BEI va octroyer 6 millions d’euros à Alterfin afin de faciliter l’accès au microcrédit des populations rurales. « L’accès au financement est essentiel pour que les agriculteurs et les entrepreneurs puissent développer leur activité, créer des emplois et contribuer à un développement durable », a commenté Jean-Marc Debricon, directeur général d’Alterfin. Qui table sur l’octroi de plus de 41 000 microcrédits, dont le montant moyen devrait atteindre 440 euros.

Enfin, les nouvelles participations d’un fonds de capital-investissement conseillé par Development Partners International, soutenu par un nouveau financement de 50 millions de dollars de la BEI, permettront à des entreprises de tout le continent de croître et de conquérir de nouveaux marchés.

« DPI a fait ses preuves en matière d’aide à l’expansion des entreprises en Afrique, tout en mettant l’accent sur des domaines à fort impact comme la lutte contre les changements climatiques, la mixité hommes-femmes et la création d’emplois.

Nous continuons à rechercher des opportunités d’investissement sur tout le continent, tout en assurant un rendement solide à nos investisseurs », a déclaré Miles Morland, président de DPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This