Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Tidjane Thiam rebondit chez Kering

Quelques semaines après son départ forcé du Crédit Suisse et alors qu’on s’interroge, en Côte d’Ivoire, sur son hypothétique entrée en politique, Tidjane Thiam semble garder un pied dans le monde des affaires.

Par Laurent Soucaille

En effet, le Bulletin des annonces légales obligatoire de la Bourse de Paris, « le Balo » dans le jargon des juristes et des boursiers français, en date du 18 mars, fait état de la convocation de la prochaine assemblée générale du groupe de luxe Kering, prévue le 23 avril à Paris. Sa huitième résolution est ainsi rédigée :

Si cette nomination permet à Tidjane Thiam de rester dans le secteur privé, rien ne lui interdit, pour le moment, de briguer un mandat électif ou d’accepter un poste à responsabilité, par exemple en Côte d’Ivoire.

« L’Assemblée Générale, statuant aux conditions de quorum et de majorité requises pour les Assemblées générales ordinaires, connaissance prise du rapport du Conseil d’administration, décide de nommer Monsieur Tidjane Thiam en qualité d’Administrateur pour la durée statutaire de quatre années, laquelle prendra fin à l’issue de l’Assemblée générale ordinaire qui sera appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2023. »

L’ancien assureur en Grande-Bretagne, devenu banquier en Suisse, décide cette fois de superviser les activités de l’un des plus grands groupes de luxe mondiaux, aux marques prestigieuses : Gucci, Saint-Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen, Brioni, Boucheron, etc.

Il s’agit du groupe constitué par l’homme d’affaires François Pinault et dirigé par son fils, François-Henri Pinault. À noter que la venue chez Kering du dirigeant franco-ivoirien s’accompagne de l’arrivée de Jean Liu, femme d’affaires chinoise active dans l’industrie du luxe, et de la célèbre actrice britannique Emma Watson.

Le Conseil d’administration définit les orientations stratégiques du groupe et veille à leur mise en œuvre. En 2019, Kering a dégagé un bénéfice net de 917,77 millions d’euros, sur un chiffre d’affaires de 15,9 milliards d’euros.

Si cette nomination permet à Tidjane Thiam de rester dans le secteur privé, rien ne lui interdit, pour le moment, de briguer un mandat électif ou d’accepter un poste à responsabilité, par exemple en Côte d’Ivoire.

Charge à lui de quitter son fauteuil au Conseil d’administration – et les jetons de présence afférents – dans un second temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This