x
Close
African Banker Partenariat

Soutien européen à Afreximbank

Soutien européen à Afreximbank
  • Publiéfévrier 28, 2022

Afreximbank bénéficie de nouveaux appuis des agences de développement, face à l’urgence de la lutte contre la pandémie de coronavirus et face à la nécessité de préparer l’avenir. Elle vient ainsi de recevoir un précieux coup de pouce de la France et de l’Allemagne.

Par Paule Fax

Faut-il y voir une reconnaissance de l’efficacité opérationnelle de l’Afreximbank ? Au cours du sommet Union européenne – Union européenne de Bruxelles, achevé le 18 février, la Banque africaine d’Import-Export a signé des partenariats stratégiques avec la KfW allemande, la BEI (Banque européenne d’investissement) et l’AFD (Agence française de développement).

En utilisant le prêt comme plateforme, Afreximbank prévoit de soutenir le développement des capacités de fabrication de vaccins et de produits pharmaceutiques à travers l’Afrique, de manière durable.

Cette dernière a débloqué une offre financière globale de 150 millions d’euros. Un premier accord de financement relatif au soutien à la vaccination contre la Covid-19 sur le continent africain (AVAT) a été signé entre Afreximbank et son partenaire français pour un montant de 50 millions d’euros.

L’objectif est de promouvoir conjointement une trajectoire économique « socialement inclusive et résiliente » aux effets de la pandémie de la Covid-19 pour le continent. Une seconde phase de 100 millions d’euros est en cours d’instruction, avant son approbation prochaine.

Cette ligne de crédit vise à contribuer à la protection des populations africaines contre les effets sanitaires, sociaux et économiques de la pandémie Covid-19.

Le projet soutiendra l’initiative AVAT dans ses efforts pour garantir un accès facilité, accéléré et financièrement abordable aux vaccins contre la Covid-19. Et il accompagnera la Banque pour développer des instruments financiers innovants de réponse aux crises dans le cadre d’une initiative africaine.

Le mécanisme AVAT est porté par l’Union africaine et le centre africain du contrôle des maladies, Africa CDC.

Il permet de mutualiser les commandes de vaccins des États africains et de faire bénéficier les pays concernés d’un accès à des vaccins sûrs et à des prix négociés. « Cette initiative contribuera à l’atteinte de l’objectif de l’Union africaine de vacciner 70% de la population du continent », juge Afreximbank.

Banque que Rémy Rioux, le directeur général de l’AFD, qualifie d’« acteur de premier plan de la finance en Afrique, en faveur d’une transition économique et sociale inclusive ». Selon ses calculs, l’appui européen cumulé – la « Team Europe » –, ressort à 550 millions d’euros ; cette somme  « répondra aux demandes des États africains d’un investissement solidaire, renforçant leur souveraineté politique et économique ».

De son côté, Benedict Oramah, rappelle qu’Afreximbank, qu’il préside, a instauré « une structure financière unique comprenant une garantie d’achat aux fabricants de vaccins anti-Covid-19 et un plan de paiement échelonné conçu pour assurer un accès équitable aux vaccins pour les États africains ».

Grâce à ces efforts, le dispositif a pu obtenir plusieurs centaines de millions de doses de vaccins, qu’AVAT a commencé à déployer au troisième trimestre 2021. « Mais il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre l’objectif fixé par l’UA de vacciner au moins 70% de la population africaine », reconnaît Benedict Oramah. Qui juge la coopération internationale indispensable pour parvenir à cet objectif.

Parallèlement, Afrexibank a signé avec l’allemande KfW un accord de prêt d’un montant de 250 millions d’euros ; KfW agissant pour le compte du ministère fédéral de la Coopération économique et du développement.

À son tour, ce prêt soutiendra le programme de riposte contre la Covid-19, et plus particulièrement son financement pour la production, l’acquisition et la distribution de vaccins et de fournitures médicales.

« Ce prêt témoigne du soutien du gouvernement allemand aux interventions d’Afreximbank liées à la Covid-19 dans toute l’Afrique », se félicite l’établissement dans un communiqué. Afreximbank a démontré son engagement et sa capacité à soutenir ces activités à travers l’Afrique ; ce qui garantit que le prêt sera utilisé à bon escient et atteindra son objectif.

En plus de contribuer au renforcement de la réponse de l’Afrique à la Covid-19, le prêt soutient l’objectif stratégique de la Banque d’accélérer l’industrialisation de l’Afrique et d’étendre la capacité de fabrication du continent – ce qui, à son tour, stimulera la croissance économique et la création d’emplois.

En utilisant le prêt comme plateforme, Afreximbank prévoit de soutenir le développement des capacités de fabrication de vaccins et de produits pharmaceutiques à travers l’Afrique, de manière durable. Ce, en vue de permettra une meilleure préparation de l’Afrique aux futures pandémies et autres défis de santé publique.

Christiane Laibach, membre du Conseil d’administration du groupe KfW, commente : « Le continent africain a été durement touché par les conséquences de la pandémie de coronavirus. C’est pourquoi, il est important de réduire l’impact sur la santé de la population et l’économie. »

Aussi, poursuit-elle, « le développement et le renforcement des capacités locales de production de vaccins et de produits médicaux visent à promouvoir l’autonomie des pays africains dans leur réponse à la pandémie et à réduire la dépendance aux produits non africains et aux chaînes d’approvisionnement internationales ».

@ABKF 

Écrit par
Par Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.