x
Close
African Banker

Saham reprend les actifs de Société Générale au Maroc

Saham reprend les actifs de Société Générale au Maroc
  • Publiéavril 12, 2024

D’ici la fin de l’année, la holding Saham de Moulay Hafid Elalamy aura le contrôle de Société Générale Maroc et ses filiales. L’accord de cession se double d’un partenariat commercial de long terme.

 

Cette fois, c’est officiel. Le groupe français Société Générale a signé deux contrats de cession avec le marocain Saham, en vue de céder Société Générale marocaine de banques (SGMB). Cette structure inclut ses filiales et La Marocaine Vie.

Les filiales sont Société Générale Maroc, Société d’équipement domestique et ménager (EQDOM, financements spécialisés), La Marocaine Vie (assurance), Société Générale de leasing au Maroc (financements Spécialisés), Investima SA (banque), Sogecapital Gestion (société financière), Sogecapital Placement (société de portefeuille), Sogecapital Bourse (intermédiation boursière).

Pour le groupe marocain, qui promet de conserver les équipes en place, ce partenariat offrirait à ses futurs grands clients des solutions d’accompagnement et de financements apportées par les experts de la Société Générale.

Société générale détenait 57,67% du capital dans SGMB et ses filiales et l’intégralité des parts (détenues par Sogecap) dans la Marocaine Vie.

Le groupe Saham reprendrait ainsi la totalité des activités opérées par ces filiales et de leurs portefeuilles clients, ainsi que l’ensemble des collaborateurs de ces entités. « Ce projet de cession s’inscrit dans le cadre de l’exécution de la feuille de route stratégique de Société Générale, présentée en septembre 2023, qui vise à façonner un modèle simplifié, plus synergétique et performant tout en renforçant le capital du groupe », commente la banque de La Défense.

La transaction se ferait au prix de 745 millions d’euros. La finalisation de l’opération est prévue pour la fin 2024 ; elle donnera à une offre publique d’achat obligatoire sur les titres d’EQDOM, société cotée à la Bourse de Casablanca.

Société Générale et Saham ont également tracé les contours d’un partenariat commercial de long terme qui permettrait aux clients corporates de Société Générale intervenant au Maroc de faire appel à un partenaire bancaire marocain.

Le groupe Saham indique, dans un communiqué, qu’il «s’est forgé la conviction que SGMB et ses filiales, de par leur positionnement, leur solidité financière et la qualité de leurs effectifs, constituent une plateforme aux fondamentaux solides, permettant de doter le Maroc d’un nouveau groupe financier marocain, et au groupe Saham de mieux servir l’économie du Royaume ».

 

Un projet de qualité

Le président du fonds, Moulay Hafid Elalamy, considère que cette acquisition s’« inscrit dans la direction tracée par le Roi, dont les stratégies successives mises en œuvre, invitent les entrepreneurs marocains à investir davantage dans l’économie du Royaume ».

L’opération sera financée par les capitaux propres du groupe Saham, issus de bénéfices d’investissements réalisés à l’international. « Nous avons eu le plaisir, avec Société Générale, représentée par Slawomir Krupa, de tracer les contours d’un partenariat solide et de long terme entre nos deux groupes et d’envisager l’avenir dans la sérénité, pour la SGMB, ses clients et ses ressources humaines. »

Justement, Slawomir Krupa, directeur général de Société Générale, a mis en avant la continuité stratégique de cette cession. « Société Générale a bâti au fil des décennies une banque solide et reconnue au Maroc au service de plus d’un million de clients. Nous sommes convaincus que la qualité du projet de reprise par le groupe Saham offrira de nouvelles perspectives de développement à ces activités et sera créatrice de valeur pour les clients et les collaborateurs. Société Générale est pleinement engagée à accompagner la transition et ravie de nouer un partenariat de long terme avec Saham. »

Pour le groupe marocain, qui promet de conserver les équipes en place, ce partenariat offrirait à ses futurs grands clients des solutions d’accompagnement et de financements apportées par les experts de la Société Générale.

Comme de juste, l’opération est soumise aux conditions suspensives usuelles et notamment l’approbation des autorités réglementaires compétentes. L’opération attend donc l’approbation de Bank Al Maghrib, de l’Autorité marocaine du marché des capitaux, du Conseil de la concurrence et de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale.

En décembre 2023 et en janvier 2024, le groupe bancaire français a vendu deux de ses filiales, au Congo et au Tchad. Celles en Guinée équatoriale et au Burkina Faso sont également en cours de cession.

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *