x
Close
African Banker

Rawbank lève 200 millions de dollars pour les mines de RD Congo

Rawbank lève 200 millions de dollars pour les mines de RD Congo
  • Publiéfévrier 5, 2024

La banque congolaise réalise sa première levée de fonds significative à l’international, en tant que chef de file. Le complexe de cuivre de Kamoa-Kakula sera le principal bénéficiaire de l’opération.

 

À l’occasion du Forum Mining Indaba, qui se déroule jusqu’au 8 février au Cap (Afrique du Sud), la première banque de RD Congo, Rawbank, a fait état de la levée de 200 millions de dollars sur le marché international pour soutenir le secteur minier du pays. « Rawbank confirme ainsi sa position de banque stratégique pour le secteur minier congolais », se félicite l’établissement dans un communiqué.

Afin de répondre aux besoins des acteurs de la chaîne de valeur du secteur minier, qui contribue à 25% des emplois du pays, Rawbank, en tant que banque arrangeuse, s’est mobilisée pour lancer une opération de syndication sans précédent en RD Congo, en partenariat avec deux banques partenaires.

Mi-janvier, la division Fintech de Rawbank, Illicoash, s’est associée à Mastercard pour lancer un programme de cartes virtuelles en RD Congo.

L’objectif était de soutenir la phase 3 du complexe cuprifère de Kamoa-Kakula, qui produira environ 600 000 tonnes de cuivre et générera 178 mégawatts (MW) supplémentaires d’énergie hydroélectrique propre pour le réseau national, devenant ainsi le troisième plus grand complexe cuprifère au monde et celui qui émet le moins de carbone.

« Il s’agit de notre toute première levée de fonds sur le marché international, ce qui marque un tournant majeur dans notre parcours financier. Cette réalisation est bien plus qu’une simple transaction, c’est un signe tangible de la crédibilité et de la solidité de notre institution sur la scène régionale et même internationale », se félicite Mustafa Rawji, PDG de Rawbank.

« Ce succès est le fruit d’un travail acharné, d’une détermination sans faille et d’une confiance renouvelée de nos investisseurs dans notre vision et notre capacité à naviguer dans des environnements complexes. En surmontant les défis et en restant fidèles à nos valeurs fondamentales, nous avons consolidé notre position d’institution financière de premier plan en RD Congo. »

En 2023, Rawbank a accordé 800 millions $ de prêts à des sociétés minières congolaises et internationales, allant des entreprises de transformation aux producteurs de cuivre et de cobalt.

 

Innovations technologiques

Alimentés par la hausse des prix des matières premières au cours des cinq dernières années, les dépôts des clients miniers de la banque ont été multipliés par plus de cinq. La banque est le partenaire financier de 80 % des acteurs clés du secteur minier. Ces clients bénéficient de solutions qui facilitent leurs opérations, telles que les interfaces Optimus pour le suivi des déclarations de change liées aux opérations d’import-export, Rawbank Online et SIOP, qui leur permet de gérer et d’automatiser directement leurs transactions sans l’intervention de la banque. La salle des marchés de la Rawbank facilite également le financement des projets miniers sur le marché congolais.

Mustafa Rawji, PDG de Rawbank.
Mustafa Rawji, PDG de Rawbank.

Le secteur minier congolais représente actuellement 47% du PIB et contribue à hauteur de 43% au budget national. Il génère 95% des exportations et soutient un quart des emplois du pays. Selon le rapport du Trésor, les perspectives économiques tablent sur un taux de croissance de 8,0% en 2023 et de 7,2% en 2024, principalement tiré par le secteur extractif, qui devrait croître d’au moins 12% en moyenne entre 2023 et 2024.

Par ailleurs, considère le groupe bancaire, grâce à son application Illicoash, la banque contribue fortement à l’accélération de la numérisation des services bancaires et à la création d’un guichet unique en RD Congo. Grâce à cette application, la banque est en mesure d’augmenter le nombre de transactions et d’attirer plus de 200 000 nouveaux utilisateurs.

Mi-janvier, cette division Fintech s’est associée à Mastercard pour lancer un programme de cartes virtuelles en RD Congo. Les partenaires ont l’ambition de « réinventer » la manière dont les consommateurs et les entreprises effectuent des transactions d’e-commerce dans le pays.

Cet accord découle du partenariat engagé par Rawbank en 2022 avec Thunes, un fournisseur mondial d’infrastructures de paiement transfrontalier. L’objectif était d’améliorer les transactions transfrontalières entre la RD Congo et la communauté mondiale. Ainsi, les citoyens congolais peuvent-ils désormais obtenir des cartes virtuelles valides à la fois sur les sites Internet nationaux et internationaux.

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *