x
Close
Microfinance

Un financement inédit pour les acteurs de la culture

Un financement inédit pour les acteurs de la culture
  • PubliéSeptember 22, 2022

En Côte d’Ivoire, Birimian et Orange Bank Africa constituent un véhicule d’aide aux entreprises de la Culture, surtout celles gérées par des femmes, afin de les aider à assurer leur fonds de roulement et à atteindre une taille critique.

 

Birimian est la première société d’investissement dédiée aux marques premium d’héritage africain. Associée à Orange Bank Africa (OBA), la société chère à Laureen Kouassi-Olsson (photo) va promouvoir un financement inédit des acteurs de la culture, en Côte d’Ivoire.

Le programme Birimian x OBA vise à faciliter le financement des besoins en fonds de roulement des marques et acteurs œuvrant à la promotion de l’excellence culturelle ivoirienne. Avec un accent mis sur le genre, ce programme s’adresse particulièrement aux entreprises fondées par des femmes ou faisant appel dans leur cycle de production à des femmes.

La première cohorte d’entreprises bénéficiant de ce programme est composée principalement de marques opérant dans les domaines du prêt-à-porter haut-de-gamme, de la bijouterie et accessoires premium. Parmi ces premiers bénéficiaires, l’on compte des symboles de la nouvelle garde créative ivoirienne tels que Lafalaise Dion, Olivia Perez, Ysand et Yalerri.

Doté d’une enveloppe initiale de 100 millions de F.CFA (près de 152 500 euros), le programme Birimian x OBA a vocation à accorder environ 5 000 prêts à des marques, sociétés et créateurs ivoiriens. Au-delà des designers, pourront bénéficier du programme les entrepreneurs créatifs évoluant dans les domaines des cosmétiques, de l’art de vivre, de l’hôtellerie, et de tout autre domaine mettant en valeur l’exception culturelle ivoirienne.

« La Culture, en tant que pouvoir d’influence permet de mobiliser des ressources, de signer des accords de coopération multiformes contribuant également à la promotion de notre patrimoine naturel et culturel ».

En ligne avec la stratégie des deux partenaires, le programme Birimian x OBA représente une innovation financière car il permet, via une procédure simplifiée et un suivi digitalisé, d’accorder des prêts renouvelables représentant entre 10 % et 30 % du chiffre d’affaires annuel réalisé par ces acteurs économiques qui souvent peinent à trouver les financements qui leur permettraient de passer à l’échelle.

Laureen Kouassi-Olsson, directrice générale de Birimian, constate : « Aujourd’hui, les créateurs africains sont freinés par plusieurs défis, tels que de faibles capacités de production, un manque d’accès au financement et des réseaux de distribution limités. Grâce à notre expertise financière et à notre compréhension des particularités des modèles économiques de la création, nous avons su construire avec Orange Bank Africa un produit financier innovant qui permet de coupler financement et renforcement de capacités afin de transformer les créateurs en entrepreneurs créatifs. »

La particularité de ce programme : un accès facilité au micro-crédit avec une procédure alliant la sélectivité des projets en amont (par Birimian) puis la digitalisation de l’instruction du crédit (par OBA) ; un processus de remboursement digitalisé adapté au cycle de production des entreprises culturelles ; un accès facilité à de nombreux services, renforçant l’inclusion financière des bénéficiaires. Birimian les accompagne également avec des services de renforcement de capacité.

 

Un impact positif pour l’emploi

De son côté, Jean-Louis Menann-Kouamé rappelle qu’Orange Bank Africa, dont il est le directeur général, est une banque 100% digitale qui permet un accès facilité au micro-crédit pour les particuliers et les entreprises. « Grâce à ce partenariat, nous accompagnerons plus efficacement le développement des entrepreneurs des industries créatives et culturelles en Côte d’Ivoire. »

Présente lors d’une cérémonie d’inauguration, Françoise Remarck, ministre ivoirienne de la Culture et de la Francophonie, se félicite de cette initiative à laquelle son ministère apporte son soutien : « Ce partenariat est la matérialisation d’initiatives privées ayant un impact direct pour la Côte d’Ivoire, au niveau de l’employabilité en particulier chez les jeunes créateurs et pour la structuration du secteur des industries culturelles et créatives de notre pays. La Culture, en tant que pouvoir d’influence permet de mobiliser des ressources, de signer des accords de coopération multiformes contribuant également à la promotion de notre patrimoine naturel et culturel ».

En avril 2022, Birimian s’était associée à Trail, société européenne de gestion d’actifs, afin de promouvoir les Maisons d’héritage africain et les marques émergentes haut de gamme.

@ABanker

 

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.