x
Close
African Banker Finances et Marchés

L’Union africaine encourage les marchés boursiers

L’Union africaine encourage les marchés boursiers
  • Publiéjuillet 24, 2022

L’Association des Bourses africaines reçoit le soutien de l’Union africaine, afin de plaider le développement des marchés de capitaux auprès des instances politiques et afin de coordonner l’action et l’information autour des places boursières.

 

Par Paule Fax

La Commission de l’UA (Union africaine) et l’Association des Bourses africaines (ASEA) entendent conjointement œuvrer à l’essor des marchés boursiers. Ces deux structures viennent de signer un protocole d’accord, à l’occasion d’une réunion du Comité technique de l’UA chargé de ces dossiers, afin de constituer un cadre de coopération pour le développement des marchés de capitaux.

Ce protocole d’accord vise à faciliter la collaboration entre les deux parties pour une meilleure coordination du développement des marchés de capitaux sur le continent. Il devrait également permettre un partage d’informations et une approche plus stratégique de l’intégration et de la compétitivité du secteur financier africain.

Cet accord se veut en outre un pilier important dans le dispositif d’interconnexion des marchés de capitaux africains et devrait permettre aux bourses africaines de se rapprocher davantage des autorités publiques du continent pour un plaidoyer plus efficace en faveur des marchés.

Pour Edoh Kossi Amenounve, président de l’ASEA et de la Bourse d’Abidjan, « à travers ce rapprochement d’avec la Commission de l’Union Africaine, l’ASEA ouvre une nouvelle page de son histoire et réaffirme sa vocation panafricaine ». Son organisation « compte désormais parmi les partenaires privilégiés de l’Union Africaine dans la mise en œuvre son agenda 2063 de développement socio-économique durable de notre continent ». 

Edoh Kossi Amenounve, président de l’ASEA et de la BRVM.

 

Le Comité exécutif de l’ASEA était représenté à cette occasion par Priscilla Sampa (photo), directrice générale de la Lusaka Stock Exchange, la réunion se déroulant en Zambie.

L’ASEA compte 25 bourses de valeurs. Elle vise à développer les échanges entre ses membres, à améliorer la compétitivité internationale de ses membres et fournir une plateforme pour la mise en réseau et l’échange d’informations. Créée en 1993, l’Association travaille à développer le potentiel des marchés de capitaux africains. Sa vision est de permettre que les bourses de valeurs mobilières d’Afrique soient des acteurs-clés de la transformation économique et sociale de l’Afrique à l’horizon 2025.

@ABanker

Écrit par
laurent

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.