Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

L’éco repoussée à 2025, au plus tôt

Les critères de convergence nécessaires à la création d’une monnaie unique ouest-africaine ne sont pas au rendez-vous, en raison de la crise sanitaire. À partir de l’an prochain, le lent processus reprendra, espèrent les chefs d’État de la Cedeao.

Par Aude Darc

Les chefs d’État de la Cedeao (Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest) se sont réunis le 24 janvier 2021. Ils ont pris acte des chiffres concernant la pandémie de la Covid-19 et des retards et avancées pour la contrer. La Communauté va constituer un fonds spécial pour acheter des doses de vaccins au plus tôt, en plus des dispositifs déjà prévus.

La Commission de la Cedeao va constituer un Fonds renouvelable pour acquérir des vaccins. Appel est lancé d’y contribuer aux gouvernements, aux banques de développement, au secteur privé et aux partenaires.

La Conférence a pris note de l’« évolution défavorable » des activités économiques en 2020. L’année se solde par un recul de 1,7% du PIB réel, après une croissance réelle de 3,9% en 2019, selon des données encore provisoires.

La Conférence « exhorte les États membres à accélérer et intensifier la mise en œuvre des mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et la relance des économies ».

S’agissant de la création de l’Union monétaire, les chefs d’État ont pris note du retard dans la convergence macroéconomique des pays de la Communauté. Les mesures de relances et de soutien se traduisent par un endettement accru, tandis que la crise n’a pas eu les mêmes effets inflationnistes dans tous les pays. « Au regard de l’impact prévisible de la deuxième vague de la pandémie sur l’état de convergence macroéconomique en 2021, le Sommet décide d’exempter les États membres du respect des critères de convergence macroéconomique au cours de l’année 2021. »

Autrement dit, la création de l’éco, nouvelle monnaie unique de l’Afrique de l’Ouest, est impossible à court terme. Aussi, les différentes autorités monétaires en charge de ce dossier doivent-elles élaborer « un nouveau Pacte de convergence et de stabilité macroéconomique entre les États membres de la Cedeao, avec le 1er janvier 2022 comme date de début de la phase de convergence ». Elles doivent également établir la nouvelle Feuille de route pour le Programme de la monnaie unique.

La Zlecaf avance bien

« Au-delà de la Covid-19, nous étions dans une situation où nos économies étaient faibles », commente le ministre burkinabé de l’Économie, auprès du site Sidwaya. À partir de janvier 2022, le pacte de convergence qui comporte les différents critères de déficit et d’inflation à respecter sera mis en œuvre. « On estime que pendant les trois ans, les États doivent faire des efforts pour qu’en 2025, on puisse parvenir à la monnaie commune », précise Lassané Kaboré.

De plus, les chefs d’État ont pris note de l’avancée du système des paiements et règlements de la Cedeao. Celui-ci vise la création d’un mécanisme multilatéral qui permettra l’utilisation des monnaies nationales pour le paiement et règlement des transactions intra-communautaires. Les autorités compétentes sont priées d’« accélérer les travaux en vue de l’interconnexion urgente des systèmes de paiements de la Cedeao ». Un nouveau point d’étape sera réalisé en juin 2021.

Concernant la ZLECAf (Zone de libre-échange continentale africaine), les chefs d’État ont annoncé que « des listes communes de concessions tarifaires pour le commerce des biens et des engagements spécifiques pour le commerce des services dans cinq secteurs prioritaires », ont été soumises à l’Union africaine. Ils demandent aux États membres qui n’ont pas encore ratifié l’accord d’accélérer le processus, afin de préserver l’« intégrité du Tarif extérieur commun de la Cedeao ».

Enfin, sur le front de la pandémie, la Conférence se félicite de « la bonne gestion » de la Covid-19, « à travers les mesures hardies et initiatives solides » prises dans les différents pays membres.

Hâter la livraison de vaccins

La Conférence adopte également une approche d’achat groupé des vaccins anti-Covid. La Commission de la Cedeao va constituer un Fonds renouvelable pour acquérir des vaccins. Appel est lancé d’y contribuer, aux gouvernements, aux banques de développement, au secteur privé et aux partenaires. « Ce fonds servira à garantir la disponibilité des vaccins anti-Covid dans la région, par un approvisionnement commun à court terme et une fabrication régionale à moyen et long termes. »

Il permettra de financer le processus d’approvisionnement de 240 millions de doses de vaccins, de préférence ceux approuvés par l’OMS. Ce, à travers des démarches directes et collaboratives auprès des fabricants, des partenaires et des gouvernements étrangers amis qui pourraient être disposés à vendre des doses supplémentaires qu’ils auraient préalablement acquises. La Conférence prévoit que les campagnes de vaccination commencent au plus tard à la fin du mois de juin 2021.

AD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This