x
Close
Actualité African Banker

La Société de garantie du Gabon est opérationnelle

La Société de garantie du Gabon est opérationnelle
  • Publiénovembre 15, 2022

La SGG, dotée d’un capital de 12 milliards de F.CFA, permettra aux PME et PMI gabonaises d’accéder plus facilement aux crédits bancaires nécessaires à leur développement. Ce type de structure constitue une première en Afrique centrale.

 

Portée par le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), via sa filiale Okoumé Capital, la Société de garantie du Gabon (SGG) est désormais opérationnelle. L’agrément délivré le 2 novembre 2022 par le Comité national économique et financier permet à cette société de garantie bancaire de démarrer l’essentiel de ses activités dans son cœur de métier.

Par son offre, explique un communiqué du FGIS, la SGG s’« érige comme un acteur de poids dans le développement de l’économie gabonaise, en apportant une réponse à une problématique : celle d’accroître la capacité des établissements de crédits à accorder des prêts à une clientèle spécifique, véritable moteur de la croissance économique ». En l’occurrence, les PME-PMI.

Pour Jules Ngankam (African Guarantee Fund), « la SGG sera un outil de transformation économique et un levier de croissance durable de l’économie gabonaise en lien avec les orientations stratégiques du pays. »  

En effet, la SGG, dotée d’un capital initial de 12 milliards de F.CFA (18,3 millions d’euros), a pour objectif principal de proposer aux institutions financières locales un dispositif de partage de risque, à travers des solutions de garanties partielles de prêt aux entreprises, sous forme de garanties de portefeuille et de garanties individuelles.

« C’est une étape importante qui pose les bases d’une relation de confiance entre les acteurs financiers, indispensable au renforcement du climat des affaires dont les retombées auront un impact sur le quotidien des Gabonais grâce à la création de valeur et aux emplois créés », juge-t-on du côté du FGIS.

La SGG est aujourd’hui le premier établissement financier d’émission de garantie, en Afrique centrale, à disposer d’un agrément de la Commission bancaire (COBAC), le régulateur dans la zone CEMAC. La SGG bénéficie de l’appui technique de l’African Guarantee Funds (AGF), institution financière panafricaine de référence.

L’intervention de la SGG vise à couvrir à hauteur de 50%, les risques inhérents aux crédits qui seront consentis aux PME. De plus, un accent particulier sera mis sur les PME portées par les femmes et celles dont les activités vont dans le sens de la réduction de l’empreinte carbone, à travers un rehaussement du taux de couverture à 75%.

 

Une incitation à l’entrepreneuriat

La SGG a été mandatée par les pouvoirs publics dans le cadre du repositionnement stratégique d’Okoumé Capital. Elle s’inscrit dans la lignée du Plan d’Accélération de la Transformation du Gabon (PAT), voulu par le président Ali Bongo ONdimba. « Les PME constituent un segment vital pour notre économie. Ce sont elles qui créent le plus d’emplois localement, qui distribuent le plus de salaires, qui sont susceptibles d’innover le plus et de créer de la valeur ajoutée. Afin d’assurer leur développement, elles doivent avoir un accès facile aux financements. C’est la mission dévolue à la SGG », a d’ailleurs tenu à souligner le président gabonais. Qui souhaitait qu’une structure couvre le risque de défaut porté par les institutions financières sur les PME des secteurs et chaines de valeurs prioritaires et à fort potentiel.

Nicole Janine Lydie Roboty Mbou, ministre de l’Économie et de la relance confirme : « Ce dispositif permettra, à terme, de poser des bases solides d’une plus grande incitation à l’entrepreneuriat, essentielle à la construction d’un tissu économique local au profit des populations gabonaises. »

 

Jules Ngankam, directeur général de l’African Guarantee Fund.

 

Alban Etho est désormais directeur général d’une SGG en état de marche : « Le lancement officiel des activités de la SGG nous conforte dans l’objectif que nous nous sommes fixés, à savoir de construire une économie forte, où le climat des affaires favorise l’éclosion de nos entreprises locales. Le choix de la garantie est une réponse ambitieuse, qui répond à notre réalité et permet d’être optimiste sur la confiance entre les différents acteurs. »

Stratégie validée par Jules Ngankam, directeur général de l’African Guarantee Fund : « La SGG sera un outil de transformation économique et un levier de croissance durable de l’économie gabonaise en lien avec les orientations stratégiques du pays. » L’engagement de l’AGF est « de continuer à travailler avec la SGG et de lui apporter son expertise pour lui permettre d’accompagner les PME gabonaises à devenir des gisements d’emplois, de compétences et de création de richesse ».

@ABanker

 

Écrit par
laurent

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *