x
Close
Actualité African Banker

La SIACE appuie la sécurité alimentaire

La SIACE appuie la sécurité alimentaire
  • Publiédécembre 29, 2022

La SIACE s’engage, aux côtés de la société saoudienne Al Rajhi International Investment, dans la mise en œuvre de projets dans les secteurs vitaux de l’agriculture et de la sécurité alimentaire.

 

La Société islamique d’assurance des investissements et des crédits à l’exportation (SIACE) a signé, le 28 décembre 2022, un protocole d’accord Al-Rajhi International Investment (RAII) d’Arabie saoudite. Selon cet accord, les deux parties vont mettre en synergie le développement des affaires et la mise en œuvre efficace de projets dans les secteurs vitaux de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, dans les pays membres de la SIACE.

RAII est une filiale de Sulaiman Abdulaziz Al-Rajhi Awqaf Holding, qui est l’un des plus grands groupes commerciaux d’Arabie saoudite, et dont les activités principales comprennent des investissements dans les secteurs de l’agriculture et de la sécurité alimentaire et dans des domaines connexes à l’échelle mondiale.

L’agence Moody’s a confirmé la notation Aa3 de la solidité financière d’assurance attribuée à la SIACE, avec une perspective stable, pour la 15e année consécutive.

Le protocole d’accord a été signé par Ahmed Ali Aldakheel, directeur général de la RAII, et Oussama A. Kaissi, directeur général de la SIACE  (de gauche à droite, photo ci-dessus).

Le protocole d’accord vise à contribuer à la réalisation de l’autosuffisance alimentaire dans les pays membres de la SIACE dans lesquels RAII est déjà engagée. Ce, en explorant conjointement de nouvelles opportunités agro-industrielles, en investissant dans des projets agricoles et de sécurité alimentaire, en améliorant et en développant les infrastructures agricoles au stade avancé au niveau des PME, de l’agriculture rurale, et des opportunités de cofinancement et de conseil technique avec les clients et partenaires de la SIACE et ce, en utilisant ses solutions en matière d’atténuation des risques et d’amélioration du crédit.

Le protocole d’accord vise également à contribuer à stimuler la production agricole en se concentrant sur les technologies de développement et les services de gestion agricoles permettant de maximiser la productivité.

En Arabie saoudite, RAII possède le projet d’agriculture biologique le plus étendu du Royaume, l’un des plus grands projets avicoles en Arabie ainsi qu’un projet avicole intégré en Égypte. Ses produits sont exportés vers les marchés voisins du Golfe, du Yémen, de la Chine et du Vietnam.

 

Dans le sillage de la BID

La SIACE et le groupe de la BID  ont une approche ciblée de l’industrie agricole et alimentaire dans les États membres, dont 36 sont des importateurs nets de produits alimentaires. Le soutien financier total du Groupe de la BID pour l’agriculture et la sécurité alimentaire s’élève à 20,6 milliards de dollars.

Plus tôt en 2022, le Groupe de la BID avait déjà lancé un programme global d’intervention en matière de sécurité alimentaire, à hauteur de 10,54 milliards $. Il vise à aider les États membres à faire face à la crise alimentaire actuelle et à affronter les chocs futurs.

Oussama Kaissi, directeur général de la SIACE, rappelle que le mandat de son institution comprend le soutien au commerce et à l’investissement intra-OCI « en fournissant nos outils uniques d’amélioration des conditions de crédit conformément à la charia contre les risques commerciaux et non commerciaux ». Les États membres et d’importantes parties du monde sont confrontés à une crise alimentaire sans précédent. Les prix des denrées alimentaires, en particulier pour les céréales, n’ont cessé d’augmenter ces dernières années et se sont envolés récemment à la suite de la crise russo-ukrainienne. « Le changement climatique est également l’un des principaux facteurs exacerbant l’insécurité alimentaire en raison de la faible productivité et des mauvaises récoltes. »

En bref

Moody’s confirme sa notation

 

L’agence Moody’s a confirmé la notation Aa3 de la solidité financière d’assurance attribuée à la SIACE, avec une perspective stable, pour la 15e année consécutive. Cette décision « reflète les solides améliorations de la situation financière de la SIACE, la gouvernance des risques et le soutien continu de sa société mère – la Banque islamique de développement (BID) et de plusieurs membres souverains de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) », commente l’institution.

Qui se félicite que Moody’s ait souligné le renforcement de la qualité de crédit autonome de la SIACE au cours des dernières années. Qualité obtenue « grâce à une meilleure rentabilité, un positionnement favorable sur le marché, des opérations bien diversifiées, un portefeuille d’investissements très liquide et à une forte adéquation du capital ».

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *