Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

La RSE de Ecobank récompensée

Ecobank a été distingué lors de la remise des prix Euromoney de l’Excellence. Pour sa Fondation, les derniers mois ont été riches en actions auprès des populations africaines. Par ailleurs, le groupe panafricain s’associe à Bpifrance dans le commerce international.

Par Laurent Soucaille

Lors de l’édition 2020 des prix Euromoney pour l’Excellence, le très convoité trophée de La Meilleure banque citoyenne en Afrique en matière de RSE (Responsabilité sociétale de l’entreprise), est revenu à Ecobank.

Euromoney reconnaît le groupe panafricain comme « acteur majeur de la durabilité et des partenariats y afférents ». Cette distinction reconnaît également la banque pour son impact probant en matière sociale et environnementale en Afrique.

Début juillet 2020, Ecobank a lancé son initiative « Zéro Palu – Les entreprises s’engagent ». Lancé en partenariat avec Speak Up Africa, ce projet vise à éliminer le paludisme en Afrique, grâce à des actions dirigées par le secteur privé.

Carl Manlan, directeur des opérations de la Fondation Ecobank, a commenté : « À Ecobank, nous nous appuyons sur nos capacités humaines et nos ressources essentielles pour œuvrer en harmonie avec des partenaires pour la transformation de l’Afrique. » Les équipes sont « passionnées » par la conception conjointe de partenariats pour conduire le changement au sein des communautés à travers l’empreinte panafricaine du groupe.

« Le prix Euromoney pour l’excellence reconnaît notre collaboration avec les communautés africaines et des partenaires qui partagent la même vision », se réjouit Carl Manlan.

De son côté, Ade Ayeyemi, directeur général du groupe, a salué « le travail remarquable » de la Fondation Ecobank : « Elle respecte son engagement à améliorer la qualité de vie des populations sur l’ensemble du continent africain. »

Un appui aux communautés africaines

La Fondation devrait « à juste titre, être fière de son impact incessant et de la réelle différence qu’elle marque dans de nombreuses régions du continent », considère le directeur général. Qui considère qu’à travers la Fondation, Ecobank « met à profit ses ressources et ses capacités pour contribuer au développement économique et social de l’Afrique ». 

La responsabilité citoyenne de Ecobank se focalise principalement sur les trois domaines clés que sont la santé, l’éducation et l’inclusion financière. Quelques exemples de partenariats récents : une campagne de trois ans pour sensibiliser aux maladies non transmissibles (MNT) et éduquer les communautés. La Fondation fournit des informations essentielles sur les changements alimentaires et de style de vie nécessaires pour aider à prévenir les MNT telles que le cancer et le diabète.

D’autre part, la Journée Ecobank constitue un rendez-vous communautaire bénévole de la banque, visant à aider les couches les plus vulnérables au sein des communautés locales.

Pour sa part, le prix du Président du Groupe Ecobank pour le développement durable souligne le rôle de la banque dans la conception de solutions innovantes, reproductibles et évolutives conduisant à un changement environnemental et social durable, dans les pays d’implantation.

Au Togo, Ecobank est le lauréat de 2020 pour son soutien aux efforts du gouvernement pour fournir de l’électricité à 300 000 ménages et entreprises rurales, grâce à des kits d’énergie solaire.

Durant la crise pandémique, le rétablissement de la santé des économies africaines est vital et en ce sens, Ecobank y a contribué à hauteur de 3 millions de dollars, en numéraires, matériel de santé et fournitures médicales.

En outre, la banque a déployé ses capacités financières en faveur du Centre de contrôle et de prévention des maladies de l’Union africaine pour permettre à toute personne sur le continent africain et dans la diaspora de faire un don pour participer à la riposte panafricaine contre la Covid-19.

Accord avec Bpifrance dans le commerce international

Enfin, tout récemment, Ecobank a lancé son initiative « Zéro Palu – Les entreprises s’engagent ». Lancé en partenariat avec Speak Up Africa, ce projet vise à éliminer le paludisme en Afrique, grâce à des actions dirigées par le secteur privé. Elle consiste à accroître les niveaux de financement et la prise de mesures plus solides et mieux ciblées pour soutenir les programmes nationaux de lutte contre le paludisme.

Par ailleurs, Ecobank s’est associé à Bpifrance pour favoriser les importations françaises en Afrique. En ce sens, le groupe a signé un protocole d’accord avec la filiale Bpifrance.

Cette dernière est l’agence française de crédit à l’exportation, chargée par l’État de gérer en son nom, pour le compte et sous son contrôle les garanties publiques pour le commerce extérieur. Les deux institutions entendent favoriser les exportations françaises sur le continent africain grâce à la couverture de lignes de crédit d’acheteurs africains à hauteur de 100 millions d’euros.

Le protocole d’accord a été signé le 26 juin à Paris par François Lefebvre, directeur général de Bpifrance Assurance Export, et par Ibrahima Diouf, directeur général de Ecobank International France. Il prévoit la possibilité pour Bpifrance de couvrir des lignes de crédit mises à disposition d’acheteurs africains, à hauteur de 100 millions d’euros, au bénéfice d’exportateurs français, soit en tant que banque prêteuse, soit sur la base de schémas On-lending 1.

« Avec ce partenariat, Ecobank renforce sa dimension internationale et son positionnement comme banque de référence pour le commerce international », explique Ibrahima Diouf. « Pour nos clients en Afrique, il s’agit d’une nouvelle gamme de solutions que nous mettons à leur disposition afin de faciliter le financement de leurs investissements. »

Pour sa part, François Lefebvre se déclare « ravi » de ce partenariat avec Ecobank « qui permettra de soutenir les exportations des PME et ETI françaises en Afrique ».

Plus généralement, ce protocole d’accord témoigne de la volonté des acteurs publics français de soutenir et promouvoir les échanges commerciaux et la coopération entre la France et l’Afrique. En outre, par ce partenariat, Ecobank entend proposer à ses clients des solutions innovantes de financement du commerce international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This