x
Close
Activités Bancaires African Banker

La Fondation BGFIBank au service des populations

La Fondation BGFIBank au service des populations
  • Publiéfévrier 24, 2022

Soucieuse de sa démarche RSE, BGFIBank déploie sa Fondation dans chacun de ses 12 pays d’implantation. Chaque année, une journée dédiée permet de récolter des fonds et de mobiliser les équipes, autour de projets d’urgence ou structurants, comme à Madagascar.

Par Aude Darc

La Fondation BGFI Bank dresse le bilan de son action en matière de RSE, ces derniers mois. Ce, près de trois mois après la 7e édition du « BGFIDay », sa traditionnelle journée de la solidarité célébrée simultanément dans l’ensemble de ses pays d’implantation, pour soutenir ses communautés d’accueil.

À Madagascar, BGFIBank est intervenue en faveur des sinistrés des inondations du début de l’année. Depuis 2020, la Fondation supervise un programme de reboisement, qui affiche un taux de réussite élevé.

Ce rendez-vous est un moyen pour le groupe bancaire d’exprimer son engagement en faveur d’un développement responsable et citoyen.

Il a permis de récolter plus de 100 millions de F.CFA (près de 153 000 euros), au profit d’une vingtaine de projets solidaires.

Un moyen aussi de souder les équipes de la banque autour d’un projet mobilisateur au profit des communautés fragilisées.

Durant cette journée, les collaborateurs des douze pays d’implantation du groupe s’engagent dans des projets de proximité en fonction des besoins des communautés d’accueil. Les actions de solidarité tournent autour des thématiques liées à l’éducation, la lutte contre la précarité, ou encore la préservation de l’environnement.

« Face aux nombreux défis sociaux actuels, nous devons continuer à assumer notre responsabilité et conduire nos actions de manière cohérente et pérenne », justifie le PDG de BGFI Bank, Henri Claude Oyima.

« Nous sommes conscients qu’il ne peut y avoir une croissance économique sans un réel développement social. BGFIDay est l’un des symboles phares de l’engagement de notre groupe pour un développement durable. À travers cette journée nous contribuons encore plus à l’élan de solidarité qui continu de se manifester à travers le monde. »

Reboisement à Madagascar

Parmi les projets, figurent l’équipement de structures éducatives au Gabon, la dotation de médicaments ou la réfection de centres de soin au Congo Brazzaville, au Cameroun, la fourniture de produits de première nécessité à Madagascar, au Sénégal.

Sans oublier la réfection de bâtiments abritant un orphelinat, ou une école, en RD Congo, en Guinée équatoriale, en Côte d’Ivoire, au Bénin…

Et même le nettoyage des plages et des espaces fréquentés pour le tourisme et les loisirs à São Tomé. Depuis le lancement des journées BGFI, le groupe aurait récolté plus de 450 millions de F.CFA (près de 700 000 euros).

Ces derniers mois, la Fondation s’est surtout concentrée sur Madagascar, face à « la situation préoccupante » que vivent les sinistrés malgaches à la suite des intempéries du début de l’année.

BGFI Madagascar a apporté ses soutiens auprès des familles démunis, à partir du 10 février. La banque organise la distribution de repas chauds aux sinistrés, en partenariat avec la Commune urbaine d’Antananarivo.

Dans une optique de plus long terme, BGFIBank finance et organise une grande campagne de reboisement. Cette fois en partenariat avec la commune d’Anjeva. Pour un résultat qualifié d’« encourageant » par la Fondation, selon un communiqué publié ce 23 février sur son site internet.

En effet, les promoteurs du projet revendiquent un taux de réussite de 70%. Ce qui veut dire qu’au moins 70 arbres replantés sur 100 depuis le début de la campagne en 2020, ont survécu. « Nous sommes satisfaits de ce bilan qui nous encourage à continuer », commente Hermann Allogho, nommé directeur général adjoint de BGFIBank Madadascar en septembre 2021.

Une campagne qualifiée d’efficace résultant des actions de suivi réalisées par la communauté locale dont des représentants ont pris la peine de procéder à des contrôles et de remplacer les arbustes qui n’ont pas survécu.

Pour cette campagne 2022, BGFIBank a mis en terre 3 000 plants de frênes et d’acacias avec la même promesse de suivi des réalisations. « Nous investissons sur la durée et tenons à ce que la majorité des plants survivent », promet le DGA de la banque. 

De son côté, le maire de la commune rurale d’Anjeva a promis de prendre toutes les dispositions pour assurer le suivi des plants, tout en souhaitant l’élargissement de ce partenariat – qu’il qualifie de « gagnant-gagnant » – avec BGFIBank. Un dossier est d’ailleurs déjà prêt pour cette continuité au service de la protection de l’environnement.

@ABKF

Écrit par
Par Aude Darc

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.