x
Close
African Banker

La coopération arabo-africaine avance

La coopération arabo-africaine avance
  • Publiéjuillet 5, 2024

Le programme des ponts commerciaux arabo-africains (AATB) s’enrichit de nouveaux accords de partenariats.

 

Le programme Arab Africa Trade Bridges (AATB) annonce la conclusion réussie de la quatrième réunion de son Conseil des gouverneurs, qui s’est tenue parallèlement à la réunion d’affaires Tunisie-Afrique (TABM) du 2 juillet 2024, à Tunis, en Tunisie. « Cet événement marque une étape importante dans l’avancement du commerce, de la coopération économique et de l’intégration régionale entre l’Afrique et le monde arabe », souligne un communiqué diffusé par Afreximbank.

Cette initiative est conçue pour améliorer la productivité et la durabilité de l’agriculture en Afrique, en se concentrant sur la création de parcs agro-industriels.

Outre la banque du commerce, la réunion a vu la participation d’acteurs clés et de représentants des institutions membres, comme la Banque islamique de développement (BID), la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), la Société islamique d’investissement et de crédit à l’exportation (SIACE), la Société islamique pour le développement du secteur privé (SIDP) et la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA).

Feryel Ouerghi Sebai, ministre de l’Economie et de la Planification de Tunisie, a souligné l’importance du programme Arab Africa Trade Bridges en tant que mécanisme renouvelé pour consolider les relations économiques entre les pays arabes et africains, soulignant l’« enthousiasme » du gouvernement tunisien à contribuer efficacement et activement à tout travail conjoint visant à lier davantage les intérêts au profit de tous les pays membres.

La ministre a indiqué que les pays arabes et africains sont riches en ressources et en capacités qui les qualifient pour établir des partenariats économiques, commerciaux et d’investissement dans de nombreux secteurs, soulignant que le programme AATB est un mécanisme efficace pour soutenir la coopération économique entre les États membres.

Le PDG d’Afreximbank, Benedict Oramah, est également président du comité exécutif de l’AATB. « Ces dernières années, une nouvelle forme de coopération pour le bénéfice mutuel a ouvert une nouvelle ère dans les relations économiques arabo-africaines. Le programme de l’AATB a permis d’étendre ces relations et de fournir une plateforme pour développer les relations commerciales et d’investissement entre les deux régions ».

 

Favoriser la croissance économique

D’ailleurs, considère Benedict Oramal, « en mettant l’accent sur le commerce, l’investissement, l’assurance et l’infrastructure, le programme fournit une plateforme pour renforcer cette expansion et cet approfondissement des relations. Ceci est particulièrement important dans le contexte de l’AfCFTA qui a créé un marché intégré de 1,3 milliard de personnes avec un PIB combiné de plus de 3 400 billions de dollars ».

 

S’adressant à l’assemblée, Hani Salem Sonbol, PDG de l’ITFC, PDG et secrétaire général du programme AATB, a rappelé que, pour diverses raisons, « les liens culturels et économiques entre les régions africaines et arabes ont été affectés au cours des dernières décennies ». Pour autant, « nous avons vu de nombreuses initiatives visant à renforcer et à raviver l’intérêt particulier qui a caractérisé les relations entre les deux régions pendant des siècles ». Et le banquier d’appeler « tous les pays à profiter des avantages et des activités offerts par le programme AATB. »

Conformément à l’engagement du programme AATB de favoriser la croissance économique durable et la résilience dans les deux régions, l’événement a permis aux parties prenantes de renforcer les partenariats par la signature de plusieurs accords. Tel une lettre d’intention pour le renouvellement de l’adhésion de l’Égypte au programme AATB. Ce programme vise à stimuler les exportations égyptiennes, à soutenir divers secteurs économiques et à mettre en œuvre un plan de travail complet.

La réunion a permis un accord d’appui au développement du Programme commun des agro-parcs africains (CAAP). Entre la SIFC, Afreximbank et le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA), cet accord vise à fournir un appui institutionnel au programme CAAP de 2024 à 2026. Cette initiative est conçue pour améliorer la productivité et la durabilité de l’agriculture en Afrique, en se concentrant sur la création de parcs agro-industriels qui servent de centres d’innovation, de transfert de technologie et de développement économique.

En outre, un protocole de coopération a été signé entre l’Agence tunisienne de coopération technique (ATCT) et l’ITFC. Il vise à développer et à soutenir les capacités techniques et le développement des compétences dans les pays membres de l’ITFC. La coopération couvre des domaines tels que la mise en œuvre de projets de soutien aux capacités techniques, la sélection d’experts tunisiens pour des missions d’assistance technique, et l’organisation de cours de formation, d’ateliers et de séminaires en Tunisie.

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *