x
Close
African Banker

La Banque chinoise de développement soutient les PME africaines

La Banque chinoise de développement soutient les PME africaines
  • Publiéaoût 29, 2023

Afreximbank obtient une facilité de 400 millions de dollars de la part de la Banque chinoise de développement afin d’appuyer les PME africaines. Ce mécanisme, d’une durée de sept ans, renforce un peu plus les liens entre les deux institutions.

 

La Banque chinoise de développement (CDB) a signé, ce 29 août 2023 au Caire, un accord axé sur le développement pour fournir à la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) une facilité de prêt à terme de 400 millions de dollars pour soutenir le financement des PME à travers l’Afrique.

L’accord, signé par Tan Jiong, président de la CDB, et Benedict Oramah, PDG d’Afreximbank (photo ci-dessus) prévoit que la banque africaine déploie la facilité pour soutenir les PME africaines impliquées dans le commerce extra et intra-africain et celles engagées dans les secteurs productifs dans les pays membres d’Afreximbank. Selon l’accord, la facilité, qui a une durée de sept ans, sera déployée soit directement aux PME africaines éligibles qui répondent aux exigences d’Afreximbank, soit indirectement par le biais d’intermédiaires financiers locaux.

La CDB suit de près les stratégies nationales de développement, opère selon les principes du marché avec le soutien du crédit souverain, et garantit la sécurité du capital et des bénéfices modestes.

S’exprimant à l’occasion de cette signature, Benedict Oramah a souligné que les PME africaines continuent de lutter pour accéder à un financement adéquat et abordable pour développer leurs entreprises et a déclaré que la facilité de la CDB contribuerait à augmenter le niveau de financement disponible pour elles.

Il a ajouté que puisque Afreximbank recevait la facilité en tant que financement à moyen et long terme à un prix « relativement abordable », la Banque transférerait l’avantage financier, en termes de prix et de durée, aux bénéficiaires finaux.

« Cette facilité renforce le partenariat stratégique que nous avons développé avec la China Development Bank au cours des six dernières années, qui a vu la CDB faire trois interventions précédentes pour soutenir notre travail à Afreximbank », se félicite le président Oramah. « Il permettra également à nos deux institutions de remplir leurs mandats respectifs et d’atteindre leurs objectifs de développement, notamment la création d’emplois, l’accroissement de l’activité économique et l’augmentation du commerce extra-africain avec la Chine. »

 

À propos de la CDB

Créée en 1994, la China Development Bank est une institution de financement du développement financée et détenue par l’État. Elle a pour mission de soutenir le développement économique de la Chine dans les industries clés et les secteurs sous-développés. Et elle a pour mission de soutenir le développement national et d’offrir une vie meilleure à la population ; c’est pourquoi la CDB aligne ses activités sur les principales stratégies de développement économique à moyen et long terme de la Chine.

En s’appuyant sur sa force en tant que banque de premier plan pour le financement à moyen et long terme et les services financiers complets, elle mobilise les ressources économiques et les oriente vers huit domaines clés : le développement socio-économique, tel que les infrastructures, les industries de base, les industries piliers, les services publics et la gestion ; l’urbanisation, l’intégration urbaine-rurale et le développement régional équilibré ; les programmes essentiels à la compétitivité nationale, y compris la transformation, la mise à niveau et la restructuration des industries traditionnelles, la conservation de l’énergie, la protection de l’environnement et la fabrication d’équipements de pointe ; le bien-être public, y compris le logement abordable, la réduction de la pauvreté, les prêts aux étudiants et le financement inclusif ; les domaines d’importance stratégique, y compris la science et la technologie, et les échanges entre les peuples ; l’initiative « la Ceinture et la Route » ( BRI ), aussi appelée « La nouvelle route de la soie », la coopération internationale en matière de capacité industrielle, la fabrication d’équipements, la connectivité des infrastructures, l’énergie et les ressources, et les entreprises chinoises qui s’internationalisent ; les initiatives de soutien au développement et aux réformes économiques et financières, etc.

La CDB suit de près les stratégies nationales de développement, opère selon les principes du marché avec le soutien du crédit souverain, et garantit la sécurité du capital et des bénéfices modestes.

À la fin de l’année 2022, la CDB disposait d’un actif total de 18 200 milliards de RMB (2 310 milliards d’euros).

À lire, notre dossier spécial Afreximbank : Afreximbank Dossier Les 30 ans

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *