x
Close
African Banker

Hassatou Diop N’Sele, chargée des finances de la BAD

Hassatou Diop N’Sele, chargée des finances de la BAD
  • Publiéoctobre 11, 2022

Originaire du Sénégal, Hassatou Diop N’Sele fait valoir une solide expérience au sein de la Banque africaine de développement. La Sénégalaise a notamment conduit la levée d’obligations sociales destinées à financer la réponse aux conséquences économiques de la crise sanitaire.

 

Le Groupe de la Banque africaine de développement a nommé Hassatou Diop N’Sele au poste de vice-présidente chargée des Finances et directrice financière. Cette nomination n’est en rien une surprise, puisque cette professionnelle de la banque assurait l’intérim de la fonction depuis novembre 2021.

De nationalité sénégalaise, Hassatou Diop N’Sele compte une trentaine d’années d’expérience en banque et finance. Elle a rejoint la BAD en 1999, en tant que chargée supérieure de trésorerie et a successivement occupé les postes de chargée principale de trésorerie, chargée de trésorerie en chef et de cheffe de division des marchés des capitaux et des opérations financières, avant d’être nommée trésorière du groupe en 2015.

Sous la direction de Mme Hassatou Diop N’Sele, la Banque africaine de développement a réussi la transition vers le Libor et a introduit le capital hybride dans ses mécanismes de financement.

En tant que trésorière, jugent les dirigeants de la BAD, Hassatou Diop N’Sele a pris un leadership stratégique pour améliorer la collecte de fonds, les investissements et les activités de couverture de la Banque. Elle a dirigé avec succès l’expansion des activités de la BAD sur les marchés des capitaux dans le monde entier.

Elle dirige une équipe diversifiée de professionnels hautement expérimentés, gérant plus de 33 milliards de dollars du portefeuille d’emprunts. Elle supervise l’investissement de 25 milliards $ de trésorerie dans des portefeuilles multidevises, et supervise les activités de couverture, les relations institutionnelles et les opérations de back-office.

Hassatou Diop N’Sele a été le fer de lance de l’entrée de la BAD sur les marchés des obligations vertes et des obligations sociales. Parmi ses principales réalisations sur les marchés des capitaux figurent des transactions reconnues et primées, notamment l’obligation sociale « Combattre la Covid-19 » de 3 milliards $, lancée en 2020. Cette opération a fait de la BAD la plus grande banque multilatérale de développement émettrice d’obligations sociales à ce jour.

 

Transformer l’Afrique

La responsable a conduit d’autres initiatives. Elle a ainsi élaboré le plan directeur pour la viabilité financière à long terme de la BAD. Et a également joué un rôle prépondérant dans la conception de l’augmentation spéciale temporaire du capital appelable de l’institution, aux côtés du président et du vice-président chargé des finances de l’époque.

Elle a également apporté un soutien stratégique aux discussions avec les pays membres sur les augmentations générales de capital de la BAD, les reconstitutions des ressources du Fonds africain de développement et l’Initiative d’allégement de la dette multilatérale. Elle conduit les discussions avec les agences de notation sur les principales questions financières. Sous la direction de Mme Hassatou Diop N’Sele, la BAD a réussi la transition vers le Libor (marché britannique des devises) et a introduit le capital hybride dans ses mécanismes de financement.

Commentant sa nomination, Hassatou Diop N’Sele a déclaré : « C’est un honneur et un privilège de servir la très importante et exaltante mission de développement du Groupe de la BAD, afin de continuer à soutenir son mandat et sa mission pour transformer l’Afrique. »

De son côté, le président de la BAD, Akinwumi Adesina, salue « une professionnelle chevronnée de la finance avec une vaste expérience et des contributions exceptionnelles à la Banque africaine de développement. Elle dirigera l’équipe financière de haut niveau de la BAD, dans la formulation et la mise en œuvre de ses stratégies financières et de son programme de transformation, ainsi que dans le soutien et la poursuite de son mandat de développement ».

En bref

Adesina, l’homme africain de l’année

Akinwumi Adesina reçoit son prix des mains de la responsable de Bureau de la BAD pour le Ghana, Eyerusalem Fasika.

 

 

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, a été désigné « Homme africain de l’année 2022 » par Exclusive Men of the Year (EMY), pour son leadership et sa vision à la tête du Groupe de la Banque africaine de développement et en reconnaissance de son engagement exceptionnelle pour l’Afrique lorsqu’ il était ministre de l’Agriculture du Nigeria. Ces prix sont décernés par le magazine EMY Africa.

Prix annoncé par le coordonnateur résident des Nations unies au Ghana, Charles Abani. Qui observe : « En regardant autour de nous, nous voyons plusieurs personnes apporter leurs contributions à la société. Nous savons que l’Afrique deviendra l’Afrique qu’elle doit être si nous exploitons notre potentiel en matière agricole et si nous progressons le long de la chaîne de valeur. Un homme s’est distingué par son inspiration, par sa motivation et par sa capacité à nous convaincre, grâce à une vision et une stratégie, que nous pouvons y parvenir. »

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *