Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Disparition de Michel Abrogoua

Fondateur et directeur général de Phoenix Capital Management, Michel Abrogoua est décédé, apprend-on ce 28 janvier. Il était un pionnier du capital-investissement en Afrique, poursuivant sans relâche ses activités de gestion de fonds et d’ingénierie financière.

Par Aude Darc

Le fondateur et directeur général de Phoenix Capital Management (PCM) est décédé dans la nuit du 27 au 28 janvier 2021. Le prince Ébrié était l’un des premiers africains à s’être lancé dans le métier du capital investissement. « Il aura consacré une vie durant au renouveau de la finance ivoirienne et africaine en général », commente Financial Afrik qui révèle cette disparition, confirmée par la direction de PCM.

Jusqu’à peu, Michel Abrogoua travaillait à la structuration de PCM autour des pôles financier et immobilier. Par sa voix, le groupe Phoenix Africa devait prochainement émettre une annonce sur des opérations majeures combinant ses activités financières et BTP.

Le parcours du financier impressionne. Titulaire d’un MBA finance et banque, obtenu en 1980 à Adelphi University (New York) avec distinction, il détient la « Delta Gold Key » en reconnaissance de son excellente performance universitaire.

Il était un spécialiste reconnu du secteur financier africain, comptant plus de 28 années de métier. Il a passé une grande partie de sa carrière à des postes stratégiques au sein de structures économiques et financières internationales de premier rang.

D’abord comme directeur financier d’IBM France pour la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Bénin et le Togo. Ensuite à la Société financière internationale (SFI, groupe Banque mondiale) comme représentant régionale adjoint pour l’Afrique de l’Ouest et centrale au bureau d’Abidjan, et comme chargé d’investissements au département Afrique à Washington.

En 1997, à la demande de la SFI, il rejoint le groupe financier anglais Framlington Ltd, filiale de HSBC, gestionnaire de fonds d’investissement internationaux. Il supervise les activités Afrique Subsaharienne de Framlington en tant que directeur général de la filiale d’Afrique de l’Ouest (Abidjan) et président de la filiale d’Afrique centrale (Cameroun).

Il participe à la création et à la gestion de plusieurs fonds d’investissement. En 2005, il est promu directeur régional d’Emerging Market Partnership, gestionnaire de fonds américain, partenaire d’AIG, ayant sous sa gestion plus d’un milliard de dollars. De 2003 à 2005, il est nommé vice-président du groupe Ecobank (ETI) à Lomé.

AD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts