Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

12es Trophées African Banker : Les champions africains des finances et de la banque 2018

La 12e édition des Trophées annuels African Banker s’est déroulée à Busan, en Corée du Sud, durant l’assemblée générale annuelle de la Banque africaine de développement.

Par Stephen Williams

L’occasion de célébrer l’excellence de la banque africaine. Omar Ben Yedder, éditeur d’African Banker, a souligné lors de la cérémonie : « Les lauréats des Trophées African Banker 2018 témoignent de l’innovation et du dynamisme du marché bancaire africain. Les catégories qui se sont le plus distinguées sont celles du deal de l’année et de l’innovation. Elles reflètent la vigueur du secteur bancaire. Je ne peux insister assez, toutefois, sur le rôle essentiel que jouent les services financiers dans le développement du continent ».

Dans ce numéro, nous vous présentons quelques-uns des lauréats des diverses catégories des Trophées 2018. 

MINISTRE DES FINANCES DE L’ANNÉE 2018

Ken Ofori-Atta

Ministre des Finances

GHANA

Ken Ofori-Atta a pris des mesures audacieuses quand il a accepté de devenir ministre des Finances alors qu’il avait pris sa retraite. Il a rapidement restauré la confiance dans la gestion macroéconomique et financière de son pays, le Ghana.

Grâce à une série de réformes, il a atteint une forte croissance, jugulé l’inflation et limité la dette publique.

Son travail a été récompensé par les marchés financiers mondiaux quand, fin 2017, son pays est parvenu à lever plus de 2 milliards $ lors de l’émission de sa première euro-obligation à 10 et 30 ans. Il a fait preuve d’une grande adresse pour allier rigueur budgétaire et leadership tourné vers l’avenir.

Lors du discours qu’il a prononcé à la remise des Trophées, il a félicité ses collègues du ministère, ainsi que les institutions internationales avec lesquelles il travaille, notamment le FMI. Bien qu’il ait pour objectif de se passer de l’aide du FMI, il a précisé que l’institution avait soutenu le Ghana alors que le pays mettait en oeuvre ses réformes.

GOUVERNEUR DE L’ANNÉE 2018

Benno Ndulu

Banque centrale de Tanzanie

Le très prestigieux Trophée du gouverneur de l’année est revenu à l’ancien gouverneur de la Banque centrale de Tanzanie, Benno Ndulu.

Lors de la remise du Trophée, Omar Ben Yedder a souligné que le professeur Ndulu avait été choisi pour son travail dans le domaine de l’inclusion financière et pour avoir favorisé un meilleur accès aux services bancaires à plus de 70 % de la population du pays.

« À cet égard, Benno Ndulu est un pionnier, en Afrique et dans le monde. Il est également à l’avant-garde de l’évolution de la réglementation et de la surveillance au secteur bancaire, et a fortement encouragé la probité et les bonnes pratiques dans l’industrie », a détaillé Omar Ben Yedder. Pendant son mandat, la Tanzanie a affiché une croissance de 7 % par an en moyenne et l’inflation est passée de 20 % en 2011 à moins de 10 %.

Benno Ndulu a mis en oeuvre des politiques prudentes et encadré la stabilisation macroéconomique qui a permis la forte croissance que connaît la Tanzanie depuis cinq ans. Il a dû réduire le fort déficit extérieur, et préserver la viabilité de la dette et des finances publiques alors que le pays se lançait dans des projets d’infrastructure à grande échelle.

BANQUIER AFRICAIN DE L’ANNÉE 2018

James Mwangi, PDG, Equity Group Holdings

James Mwangi est devenu une légende. D’origine très modeste, il est aujourd’hui l’un des plus riches banquiers d’Afrique. Son histoire prouve que la vision associée à la détermination peut permettre de réaliser ce qui semble impossible.

Surnommé « le banquier du peuple », James Mwangi est devenu synonyme de réduction de la pauvreté en Afrique.

Quand il a pris les rênes de ce qui était alors l’Equity Building Society, seuls 4% des Kényans possédaient un compte bancaire et la banque était considérée comme le domaine réservé des privilégiés. Aujourd’hui, plus de 75% des Kényans sont titulaires d’un compte bancaire et plus de gens encore utilisent la banque mobile.

Assisté de l’équipe d’Equity, il a remis en question les normes et réglementations bancaires d’alors pour lever les obstacles à l’inclusion financière. Au lieu de rechercher l’opportunité financière, il a toujours privilégié les gens et le progrès social et économique.

Visionnaire, il a cru dans le potentiel d’Equity Building Society, qui affichait alors des pertes et qui est aujourd’hui devenue l’une des sociétés les plus prospères de la région.

Grâce à son énergie et sa détermination, James Mwangi a monté une équipe solide, solidaire et enthousiaste de 7 669 employés qui ont pour objectif commun de créer de la richesse pour les Africains par le biais d’initiatives conçues par les Africains et la mise en oeuvre des bonnes pratiques internationales. Le modèle durable d’Equity Bank a été répliqué dans des pays tels que la Tanzanie, l’Ouganda, le Rwanda, le Sud Soudan et la RD Congo.

En outre, plusieurs écoles de commerce – comme Stanford Graduate School, la Columbia Business School et la Lagos Business School – ont réalisé des études de cas sur le business model remarquable d’Equity Bank. Des étudiants et professeurs d’autres universités, notamment Yale, Harvard et Georgetown, ont visité la banque pour mieux comprendre son fonctionnement et son impact.

James Mwangi a reçu un doctorat honoris causa de cinq universités kényanes pour sa contribution exceptionnelle à l’économie kényane.

Il est président du conseil d’administration de Vision 2030 Delivery, au Kenya, qui encadre la mise en oeuvre de la stratégie socio-économique du pays à long terme. Son parcours a fait l’objet d’un livre intitulé The People’s Banker, qui vise à aider les jeunes leaders de demain à réaliser leur potentiel.

LIRE LA SUITE DANS LA VERSION PAPIER DE AFRICAN BANKER N°35 | Quatrième trimestre 2018

• Zone CFA 5 000 F.CFA • France et zone Euro 8€ • Algérie 600 DA • Tunisie 7 000 TD • Maroc 60 Dh • États-Unis $9,95 • Maurice 300 MR • Royaume-Uni £5,50 • Suisse 15 FS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts