x
Close
African Banker

Ecobank signe les Principes d’autonomisation des femmes de l’ONU

Ecobank signe les Principes d’autonomisation des femmes de l’ONU
  • Publiémars 26, 2024

Le groupe panafricain Ecobank a mis en œuvre plusieurs initiatives pour faire progresser l’égalité hommes-femmes et l’inclusion ; d’autres devraient suivre.

 

Désormais, Ecobank fait partie des Principes d’autonomisation des femmes d’ONU Femmes et du Pacte mondial des Nations unies. Ces deux textes donnent des orientations au secteur privé sur la manière de faire progresser l’égalité entre les hommes et les femmes et l’autonomisation des femmes sur le lieu de travail, sur le marché et au sein de la communauté.

D’ailleurs, la banque panafricaine lancera prochainement un programme destiné aux femmes fournissant des biens et services afin d’intégrer davantage d’entreprises détenues ou dirigées par des femmes dans sa base de données dédiée aux approvisionnements.

Les Principes d’autonomisation des femmes constituent un instrument essentiel pour la mise en œuvre par les entreprises des volets relatifs à l’égalité hommes-femmes de l’agenda 2030 ainsi que des Objectifs de développement durable des Nations unies.

Jeremy Awori est directeur général de Ecobank. Il commente la signature de ces principes : « Nous sommes déterminées à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes. Faire en sorte que les femmes et les filles aient les mêmes droits que les hommes et les garçons et qu’elles puissent atteindre leur plein potentiel sans être confrontées à la discrimination dans aucun aspect de leur vie.

Jeremy Awori signant les principes d'autonomisation des femmes des Nations unies.
Jeremy Awori signant les principes d’autonomisation des femmes des Nations unies.

C’est essentiel pour parvenir à une société durable, juste et prospère. Au sein de Ecobank, nous avons mis en œuvre de nombreuses initiatives et solutions, notamment notre programme Ellever, plusieurs fois primé, pour répondre aux besoins financiers et non financiers des entreprises détenues ou dirigées par des femmes, et nous continuerons à introduire de nouvelles solutions. Tout en reconnaissant qu’il reste encore beaucoup à faire, la signature des Principes d’autonomisation des femmes constitue une nouvelle étape dans notre engagement et notre détermination absolus à faire progresser l’égalité hommes-femmes et l’inclusion. »

En effet, le programme Ellever de Ecobank offre aux entreprises détenues ou dirigées par des femmes, ou bien axées sur les femmes, une gamme complète de solutions de gestion de trésorerie, d’encaissement et de paiements sans frontières, de services bancaires et de financement, en plus d’une formation aux compétences et d’un mentorat. Depuis son lancement en novembre 2020, le programme a bénéficié à plus de 73 000 entrepreneures clientes et a prêté plus de 170 millions de dollars.

 

Un leadership sur le continent

La Banque a notamment installé un Conseil de la diversité et de l’inclusion afin de créer un environnement dans lequel « les femmes et les hommes peuvent s’épanouir sans discrimination ni préjugé », précise sa direction dans un communiqué. En outre, Ecobank a signé la Charte de la diversité des genres de Women Working for Change, parrainé des programmes de sensibilisation à la violence fondée sur le genre pour son personnel et mis en œuvre des programmes de mentorat, ainsi que des initiatives complètes d’apprentissage et de développement visant à favoriser la progression de carrière des femmes.

De son côté, Mireille Kamitatu, directrice régionale adjointe du bureau d’ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale, s’est déclarée « heureuse » de prendre acte de l’engagement de Ecobank. « Nous saluons le leadership de cette banque panafricaine, présente dans 35 pays, pour cette étape décisive dans la promotion de l’égalité des genres à travers le continent. ONU Femmes est prête à apporter son soutien à vos initiatives en faveur de l’égalité des genres, dans le but d’atteindre les objectifs de développement durable. »

De nombreuses initiatives du groupe en matière d’égalité hommes-femmes s’alignent sur les sept Principes d’autonomisation des femmes, à savoir : Leadership au plus haut niveau de l’entreprise ; traiter tous les hommes et toutes les femmes de manière équitable au travail, sans discrimination ; santé, sécurité et bien-être des employés et employées ; éducation et formation pour permettre la progression de carrière ; pratiques au niveau du développement de l’entreprise, de la chaîne d’approvisionnement et du marketing ; initiatives communautaires et activités de sensibilisation ; mesures et reporting.

 

Vous pouvez en savoir plus sur les principes d’autonomisation des femmes de ONU Femmes et du Pacte mondial des Nations unies sur WEPs.org.

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *