Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Ecobank-Nepad : Un nouvel outil d’urgence et de réflexion

Le Nepad et le groupe Ecobank vont collaborer à une initiative visant à soutenir les micros, petites et moyennes entreprises dans la situation d’urgence actuelle et au-delà, afin d’améliorer la résilience de l’Afrique.

Par African Banker

Le Nepad (Nouveau partenariat pour l’Afrique) et Ecobank Group vont constituer un cadre continental d’action et de réflexion. Elle consiste en une plateforme centralisée qui abordera les enjeux, les défis et les besoins des MPME (micros, petites et moyennes entreprises) pendant et après la pandémie. Elle sera « un outil global, flexible, complet et universel pour ces entreprises dans les secteurs formel et informel sur le continent », précise un communiqué.

La plateforme permettra aux entreprises de faire part de leurs expériences, des meilleures pratiques, des politiques nationales et des défis, et de disposer de ressources pour aider le secteur privé et les économies africaines.

L’initiative a été annoncée par Ade Ayeyemi, directeur général de Ecobank Group et par Ibrahim Mayaki, secrétaire exécutif de l’Auda-Nepad. Auda signifie African Union Development Agency.

Les acteurs vont identifier les opportunités et les moyens novateurs d’appuyer et de protéger les MPME et les opportunités d’emploi. Sont visées notamment les entreprises alimentaires et agroalimentaires, les start-up technologiques, les structures spécialisées dans la santé. Sont aussi concernées les entreprises qui opèrent en parallèle des chaînes d’approvisionnement. Les PME représentent environ 90 % des entreprises dans la plupart des économies africaines. 

Les partenaires veulent coordonner et harmoniser les initiatives et les efforts en cours qui aident les MPME à accéder à l’information, au financement et aux mesures de relance budgétaire pendant l’épidémie. La plateforme vise également à garantir un accès continu des entreprises aux marchés nationaux, régionaux et continentaux.

Elle formulera des recommandations aux décideurs politiques sur les solutions à apporter aux dettes intérieures. Lesquelles pourraient être remises en question en raison des difficultés économiques des États membres.

Une initiative ouverte aux partenaires

En effet, « la pandémie, tout en frappant les économies mondiales, aura un effet dévastateur sur les économies et les entreprises africaines », souligne Ibrahim Mayaki.

C’est pourquoi l’« Auda-Nepad et le groupe Ecobank ont l’intention de construire conjointement une plateforme continentale fondée sur notre campagne initiale », poursuit le secrétaire exécutif. Qui fait allusion à la campagne « 100 000 PME en 2020 » censée apporter « une réponse immédiate à l’impact potentiel de l’épidémie sur les PME et la création d’emplois sur le continent ».

L’Auda-Nepad s’appuiera sur ses instruments, réseaux et programmes existants pour rassembler les parties prenantes autour d’une plateforme numérique qui mettra en avant et suivra les progrès réalisés.

Les deux partenaires travailleront avec d’autres institutions et entreprises africaines qui partagent leur vision, afin d’utiliser la plateforme pour le suivi et l’analyse comparative. Cela permettra ainsi aux membres et aux MPME de faire part de leurs expériences, des meilleures pratiques, des politiques nationales et des défis, et de disposer de ressources pour aider les entreprises et les économies africaines.

Cette méthode permettra de hiérarchiser et planifier les actions de l’Agence vis-à-vis des États membres et des partenaires. Il s’agit donc à la fois de répondre à l’impact économique du Covid-19 et de tirer les enseignements pour le moyen-long terme.

Une expertise nouvelle

De son côté, Ade Ayeyemi rappelle que la fragilité de certaines économies africaines est plus prononcée avec l’impact de l’épidémie. Par conséquent, la coordination continentale est essentielle pour soutenir les mesures nationales prises par les gouvernements afin d’endiguer la propagation du virus sur le continent. Le banquier souligne que les MPME, qui constituent une grande partie des différentes économies africaines, présentent « une capacité d’absorption faible ou nulle face aux effets de la pandémie ».

« En tant que partenaire de longue date de l’Auda-Nepad, nous nous réjouissons de pouvoir travailler avec l’Agence pour codiriger cette plateforme continentale », poursuit Ade Ayeyemi. « La structure apportera aux MPME des connaissances, des ressources, un mentorat, une expertise technique et un soutien financier pour assurer la durabilité de leurs entreprises. »

 Le plan d’action Auda-Nepad se présente comme étant « une réponse proactive, efficace et directe » pour améliorer la couverture continentale et l’accès à des services de santé durables et résistants.

L’objectif est de créer un écosystème permettant au secteur privé de contribuer à sa mise en œuvre et de bénéficier de sa valeur ajoutée, en ouvrant de nouveaux marchés selon une approche gagnant-gagnant.

L’Auda-Nepad bénéficiera d’investissements financiers et de dons pour son plan d’action de réponse à la pandémie.

Et l’Agence jouera le rôle d’intermédiaire entre les différents prestataires de services et les gouvernements, et coordonnera la chaîne de valeur, des opérations aux mécanismes institutionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This