Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Ecobank multirécompensé en 2020

Le groupe bancaire Ecobank a reçu de nombreuses récompenses durant l’année. Les différents jurys apprécient la capacité d’innovations du groupe et sa réponse aux besoins de ses clients face à la crise sanitaire. Les facteurs de risque demeurent, mais restent limités.

Par Marie-Anne Lubin

Une année 2020 riche en médailles, pour le groupe Ecobank. Récemment, le groupe bancaire panafricain a emporté quelques trophées décernés par EMEA Finance. Ils rejoignent ceux décernés par African Banker (groupe IC Publications), The Banker et Global Finance. EMEA Finance a remis à Ecobank le Trophée panafricain de l’Inclusion financière, et lui a décerné le titre de « Meilleure banque » au Burkina Faso, au Cap-Vert, au Gabon, en Gambie, en Guinée, au Liberia, au Mali et au Tchad.

Ecobank a reçu le Trophée régional « Banque de l’année 2020 » et « Banque de l’année » pour ses filiales au Gabon, en Gambie, en Guinée, en Guinée-Bissau et au Togo, décernés par The Banker. Global Finance a attribué un prix « Gestion de crise remarquable – Finance et Affaires » au groupe présent dans 33 pays africains.

Bloomfield Investment a maintenu inchangée les notes « AA- » pour la dette long terme et « A1 » pour la dette court terme relative à Ecobank Côte d’Ivoire, assorties d’un avis de « perspectives stables ».

« Groupe Ecobank est reconnu depuis longtemps comme un pionnier et nous sommes fiers de jouer un rôle majeur dans le domaine de la banque numérique, de l’inclusion financière, et du développement économique et social grâce à notre approche multicanale », commente Ade Ayeyemi, directeur général.

« Ces nouvelles distinctions sont le résultat du travail acharné des « écobanquiers » à travers le groupe ainsi que des relations fructueuses et durables avec nos différents acteurs et partenaires. Elles confirment l’efficacité de notre stratégie et notre impact sur les entreprises et la vie des gens en Afrique subsaharienne. »

Des initiatives saluées

Le directeur général rappelle le modèle « de banque unique, selon lequel nous développons nos produits, services et solutions de manière centralisée pour les distribuer localement, afin d’apporter aux particuliers, aux entreprises, aux grandes sociétés et au secteur public en Afrique des solutions bancaires pratiques, abordables et sécurisées », 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. « À présent, nous faisons de notre activité de paiement un catalyseur du commerce et un instrument de paiement à travers toute l’Afrique », conclut-il.

Parmi les produits, services et solutions bancaires et les initiatives du groupe pour la communauté qui ont influencé les décisions des différents jurés, on peut citer l’appli Ecobank Mobile. Ainsi que l’ouverture de compte Xpress aux vérifications allégées qui favorise l’inclusion financière. Sans oublier Ecobank Pay, la solution de paiement QR numérique sans contact, l’expansion rapide du réseau de Points Xpress, les prêts Xpress exclusivement numériques.

Ces éléments s’ajoutent aux retraits par jeton électronique ; aux nouvelles plateformes de banque par l’Internet, telles que Ecobank Online pour les particuliers, Omni Lite pour les entreprises et Omni+ pour les grandes sociétés ; à l’évolutivité de l’écosystème et des plateformes numériques de Ecobank ; et aux initiatives du groupe visant à aider les personnes, les communautés, les entreprises, les autorités sanitaires et les gouvernements durant la pandémie de la Covid-19.

Le groupe a reçu d’autres prix, ces derniers temps, comme celui de la Meilleure banque d’Afrique en matière de responsabilité sociale d’entreprise (Euromoney). Le Trophée de l’Innovation dans les services financiers (African Banker).

Des risques limités, en Côte d’Ivoire

D’autre part, Michel Aka Anghui a pris ses fonctions de président du conseil d’administration de Ecobank Côte d’Ivoire. Administrateur non-exécutif de la banque depuis avril 2016, le nouveau président était jusqu’à aujourd’hui que président du comité des risques. « Je m’engage à œuvrer activement, avec l’ensemble du Conseil d’administration et en étroite collaboration avec l’équipe dirigeante, à l’atteinte des objectifs ambitieux de la Banque », a affirmé le nouveau promu.

De son côté, Bloomfield Investment Corporation a maintenu inchangée les notes « AA- » pour la dette long terme et « A1 » pour la dette court terme relative à Ecobank Côte d’Ivoire, assorties d’un avis de « perspectives stables ». L’agence africaine de notations avance « la qualité de crédit très élevée » de l’établissement, aux « facteurs de protection très forts ». Bien sûr, les conditions actuelles des affaires devraient accroître les risques d’investissements, mais « de manière très peu significative ».

Les analystes de Bloomfield constatent une progression de la marge globale d’intérêts et du bénéfice net (+22% en 2019), une évolution maîtrisée des charges d’exploitation par rapport au niveau d’activités, une bonne flexibilité de financement.

Sans oublier un cadre de la gouvernance solide et un soutien fort de la Banque centrale au marché bancaire de l’Europe de l’Ouest, dans le contexte de crise sanitaire. À l’inverse, la qualité du portefeuille de crédit risque de se dégrader, tandis que l’exposition au risque peut entraîner des pertes financières.

ML

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts