x
Close
African Banker

Ecobank et Endeavour engagés dans le contenu local

Ecobank et Endeavour engagés dans le contenu local
  • Publiénovembre 30, 2023

Partenaires de longue date, Endeavour Mining et le banquier panafricain Ecobank vont lancer une série d’initiatives en faveur des fournisseurs du groupe minier en Afrique de l’Ouest.

 

Endeavour Mining et Ecobank unissent leurs forces pour promouvoir les initiatives de contenu local en Afrique de l’Ouest. Ce partenariat stratégique entre deux entreprises leaders en Afrique de l’Ouest « vise à favoriser le contenu local, l’inclusion financière et la création d’emplois dans la région », explique un communiqué commun.

Voici quelques semaines, Ecobank Côte d’Ivoire annonçait accompagner Endeavour Mining dans son financement, avec une proposition d’offre de financement syndiqué d’un montant total de 100,5 milliards de F.CFA.

La collaboration poursuivra trois objectifs principaux. Premièrement, faciliter l’accès financier : Ecobank mettra en place un fonds dédié pour promouvoir l’accès financier des fournisseurs locaux éligibles d’Endeavour Mining. Deuxièmement, renforcer les capacités opérationnelles. Il s’agit de fournir une formation aux entreprises locales partenaires d’Endeavour Mining afin de renforcer leurs capacités opérationnelles et de les aligner sur les normes internationales. Enfin, troisièmement, il s’agit de favoriser l’impact socio-économique des opérations minières. Autrement dit, d’encourager la création d’entreprises à fort impact socio-économique au sein des communautés des pays d’implantation d’Endeavour Mining.

Selon Djaria Traoré, vice-présidente exécutive de la chaîne d’approvisionnement et de l’ESG chez Endeavour Mining, « cette initiative répond à des exigences à la fois économiques et sociales. Elle permettra non seulement aux fournisseurs locaux d’être plus compétitifs et de créer des emplois locaux, mais aussi de favoriser la résilience au sein de nos communautés d’accueil ».

Le géant minier se dit « déterminé » à faire progresser sa stratégie pionnière en matière de contenu local. Avec un engagement actuel de près de 1 200 fournisseurs locaux en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Burkina Faso, le groupe considère avoir déjà réalisé des progrès substantiels. En 2022, 81 % des achats d’Endeavour Mining ont été effectués auprès de fournisseurs locaux, injectant près de 1,1 milliard de dollars dans les économies locales de ses pays d’accueil.

 

Améliorer la compétitivité

À travers cette collaboration, les deux entreprises veulent concrètement pour l’autonomisation économique, l’inclusion financière et la création d’emplois locaux en Afrique de l’Ouest. Cela traduit une volonté conjointe de participer au développement socio-économique et à la création de communautés résilientes.

« Ce partenariat inédit entre un groupe minier leader en Afrique de l’Ouest et une institution financière panafricaine de premier plan était naturel. Il nous permettra d’accélérer nos efforts en matière de contenu local et de mieux accompagner les fournisseurs locaux d’Endeavour Mining », commente Djaria Traoré.

Paul Harry Aithnard et Djaria Traoré
Paul Harry Aithnard et Djaria Traoré.

Avis partagé par Paul Harry Aithnard, directeur général de Ecobank Côte d’Ivoire et directeur exécutif pour la région UEMOA : « Ecobank dans le cadre de la promotion et de l’appui au contenu local, répond aux besoins des entreprises locales évoluant dans le domaine des mines avec des solutions, des produits et services financiers et non financiers pour renforcer leur compétitivité et ainsi leur permettre de devenir des championnes dans leurs activités respectives. C’est pourquoi nous accompagnerons les fournisseurs locaux travaillant avec Endeavour Mining afin qu’ils bénéficient d’un financement de la part d’Ecobank ».

Les deux groupes n’en sont pas à leur premier partenariat. Voici quelques semaines, Ecobank Côte d’Ivoire annonçait accompagner Endeavour Mining dans son financement, avec une proposition d’offre de financement syndiqué d’un montant total de 100,5 milliards de F.CFA (environ 150 millions de dollars). Ce capital servira à la construction d’un nouveau projet minier du groupe minier à Lafigué dans la région du Hanbol, en Côte d’Ivoire. Le coût total du projet serait de l’ordre de 450 millions $. Le décaissement se fera sur une période de cinq ans avec une période de différé de douze mois.

« Le projet Lafigué va contribuer à la création d’emplois locaux, au développement d’opportunités économiques pour les entreprises ivoiriennes et à la réalisation de projets sociaux aux bénéfices des populations de la région du Hambol, dans le département de Dabakala », commente-t-on chez Ecobank.

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *