x
Close
African Banker

Des résultats trimestriels en hausse pour Afreximbank

Des résultats trimestriels en hausse pour Afreximbank
  • Publiémai 20, 2024

En ligne avec les attentes, la banque du commerce affiche une amélioration de ses principaux indicateurs de gestion au titre du premier trimestre et envisage le reste de l’année avec sérénité.

 

Afreximbank publie, moins confidentiellement que d’ordinaire, ses états financiers consolidés, pour le trimestre clos le 31 mars 2024.

Il est vrai que les résultats du groupe sur la période démontrent « une fois de plus une forte résilience dans un contexte géopolitique et macroéconomique difficile », se félicite la direction financière dans un communiqué. En effet, les résultats montrent une croissance d’une année sur l’autre et une augmentation de la valeur actionnariale.

Par ailleurs, Afreximbank accorde à Spiro, la plus grande entreprise de véhicules électriques en Afrique, une facilité de crédit de 50 millions de dollars $. 

Les produits d’intérêts nets ont augmenté de 31,73 % pour atteindre 393,4 millions de dollars, contre 298,6 millions $ au premier trimestre de 2023. Cette augmentation s’explique en grande partie par une hausse de 40 % des revenus d’intérêts, qui s’élèvent à 721,8 millions $, grâce à la croissance du portefeuille de prêts et avances de la banque.

La marge d’intérêt nette s’est améliorée à 4,82 % (contre 4,40 %) à la faveur d’une combinaison de taux de référence plus élevés et d’une gestion efficace des coûts d’emprunt.

Sur le plan opérationnel, Afreximbank se félicite d’une réduction du ratio coût/revenus, à 14,50 %, contre 16,82 % au premier trimestre de 2023. Cette performance a été obtenue en dépit d’une augmentation de 10,6 % des dépenses d’exploitation, à 61,4 millions $. Les dépenses de personnel ont connu une hausse de 28,55 % en glissement annuel suite à une augmentation des effectifs pour soutenir la croissance des activités et autres initiatives du groupe, conformément au plan stratégique quinquennal. Ces dépenses constituent précisément 52,93% des dépenses du groupe.

Le total des actifs ressort à 36,8 milliards, contre 33,5 milliards $ au 31 décembre 2023. La trésorerie et les équivalents de trésorerie ressortent à 4,9 milliards $, contre 5,6 milliards $ à fin 2023 ; le ratio de liquidité reste « élevé » à 14,9 %.

Les fonds des actionnaires du groupe ont augmenté de 2,9 %, grâce à la croissance du revenu net, qui atteint 178,7 millions $. Le capital appelable, dont une part importante a été rehaussée dans le cadre de la stratégie de gestion du capital de la Banque, a été maintenu à 3,7 milliards $.

Denys Denya (photo ci-dessous), premier vice-président exécutif d’Afreximbank, commente : « Au cours du premier trimestre de l’exercice 2024, le groupe Afreximbank a réalisé une solide performance tout en développant les opérations de ses filiales et de ses activités dans les Caraïbes. »

Tout en rappelant les précautions d’usage, le responsable indique qu’Afreximbank « continuera de donner la priorité à la croissance des revenus et des actifs de qualité, à l’efficacité opérationnelle, à l’adéquation des fonds propres, ainsi qu’à la sécurisation et au maintien de niveaux de liquidité adéquats. » Voilà pourquoi, « en se concentrant sur ces domaines clés, Afreximbank « renforcera sa capacité à mettre en œuvre sa stratégie et ses initiatives décrites dans son sixième Plan stratégique ».

Évoquant le climat des affaires, Denys Denya considère que la mise en œuvre de la ZLECAf (Zone de libre-échange continentale africaine), fortement soutenue par un système de paiement et de règlement robuste tel que le PAPSS, « est sur le point de renforcer la résilience économique du continent en fournissant un bouclier contre la volatilité sur la scène internationale ». Par conséquent, l’« Afrique devrait maintenir sa résilience en 2024 et atteindre un taux de croissance d’environ 4 % », juge le dirigeant qui « envisage le reste de l’année avec confiance ».

*****

En bref

Soutien au leader des véhicules électriques

 

Afreximbank accorde à Spiro, la plus grande entreprise de véhicules électriques en Afrique, une facilité de crédit de 50 millions de dollars $. Spiro est la plus grande entreprise de véhicules électriques en Afrique, comptant plus de 14 000 vélos, plus de 9 millions d’échanges dans cinq pays. Opérant dans plusieurs pays africains, Spiro a pour stratégie de réduire l’impact environnemental et d’améliorer la mobilité urbaine, de construire un écosystème intégré de véhicules électriques en Afrique avec une multitude de partenaires tout en établissant une large gamme d’infrastructures de recharge, y compris l’échange de batteries et la recharge directe.

Du point de vue d’Afreximbank, le soutien à Spiro souligne non seulement le potentiel des technologies vertes en Afrique, mais s’aligne également sur sa stratégie plus large visant à faciliter la durabilité environnementale et la résilience économique. 

« Ce partenariat avec Afreximbank est une étape cruciale pour Spiro », se réjouit Kaushik Burman, PDG de Spiro. « La facilité de crédit améliorera considérablement nos capacités opérationnelles et nous aidera à étendre notre empreinte à davantage de pays africains. Elle témoigne de la confiance dans notre modèle économique et de notre contribution au développement durable en Afrique. »

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *