x
Close
African Banker Partenariat

Des prêts aux entreprises facilités pour Ecobank

Des prêts aux entreprises facilités pour Ecobank
  • Publiédécembre 2, 2021

La Banque européenne d’investissement accorde une facilité de paiement au groupe Ecobank, qui témoigne de la volonté des deux partenaires de soutenir les investissements en Afrique, en particulier dans les secteurs les plus touchés par la pandémie de la Covid-19.

Par Laurent Soucaille

Ecobank reçoit un nouveau soutien dans sa politique d’aide aux entreprises africaines fragilisées par la crise. Le premier groupe bancaire panafricain a signé avec la BEI (Banque européenne d’investissement) un accord portant sur une facilité de crédit à long terme de 100 millions d’euros, sur neuf ans.

Le directeur général du groupe bancaire rappelle que Ecobank est « déterminé » à proposer un ensemble d’initiatives qui soutiennent la croissance et la réussite des PME africaines et créent des opportunités d’emploi. « C’est dans ce contexte que nous venons d’obtenir de la BEI une facilité de crédit qui, nous en sommes convaincus, aura un impact réel sur notre mission commune de développement des PME en Afrique », poursuit Ade Ayeyemi.

Ecobank et la BEI travaillent sur un accord concernant une facilité de partage du risque de 15 millions d’euros, financé par le Fonds européen de développement durable de l’Union européenne, qui permettra d’octroyer 95 millions d’euros de prêts aux PME.

Selon qui la facilité de 100 millions d’euros permettra le redressement des entreprises, « tout en leur donnant l’élan nécessaire pour saisir les immenses possibilités de croissance qu’offre le vaste marché unique de la Zone de libre-échange continentale africaine ».

De son côté, Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, rappelle que son institution – membre de Team Europe –, travaille avec des banques et des partenaires financiers de premier plan dans toute l’Afrique pour améliorer l’accès du secteur privé aux financements. 

« Cette nouvelle coopération avec Ecobank aidera, dès les prochaines semaines, les entreprises d’Afrique subsaharienne à mieux faire face aux défis liés à la pandémie et à débloquer des opportunités économiques et sociales. » En particulier, le message s’adresse aux PME et entreprises dirigées par des femmes.

Ce nouvel accord de coopération a été officiellement conclu à la délégation de l’Union européenne au Togo à Lomé, en présence de Koen Doens, directeur général des Partenariats internationaux de la Commission de l’Union européenne.

Assistance technique

La facilité est répartie en trois régions : Afrique de l’Ouest et centrale, Afrique de l’Est et Afrique australe. Les fonds seront octroyés par l’intermédiaire des filiales Ecobank pour des projets d’investissement menés par des entreprises privées. La BEI active ainsi son dispositif de réponse rapide à la Covid-19, pour les entreprises du secteur privé actives dans des secteurs productifs sélectionnés et employant moins de 3 000 personnes.

Le prêt de la BEI sera également assorti d’une assistance technique dans le cadre du programme AWRI (African Women Rising Initiative) de la BEI, qui prévoit une formation au financement destinée aux femmes et le renforcement des capacités de prêt aux femmes entrepreneures. Voilà qui rejoint l’initiative Ellever de Ecobank, qui accompagne les entreprises axées sur les femmes sur tout le continent. En effet, les partenaires reconnaissent qu’il est important de garantir l’accès aux financements des entreprises dirigées ou détenues par des femmes, en particulier dans la période actuelle.

Enfin, Ecobank et la BEI travaillent sur un accord concernant une facilité de partage du risque de 15 millions d’euros, financé par le Fonds européen de développement durable (FEDD) de l’UE, qui permettra d’octroyer 95 millions d’euros de prêts aux PME.

Depuis sa création en 1958, la BEI a investi plus de 1 000 milliards d’euros. Même si l’action pour le climat fait partie intégrante de toutes ses activités, l’institution européenne cible des domaines prioritaires : climat et environnement, développement, innovation et compétences, petites et moyennes entreprises, infrastructures et cohésion.

EN BREF

Un siège flambant neuf à Brazzaville

Le président Denis Sassou N’Guesso a inauguré, le 29 novembre, le nouveau siège d’Ecobank-Congo, situé en plein cœur de Brazzaville. Ce bâtiment de sept étages correspond à tous les standards internationaux exigés ; il abrite désormais les services de la direction générale ainsi que les services opérationnels.

Dans son discours, le directeur régional d’Ecobank, Cheick Travaly, a fait savoir que la construction de la filiale du Congo s’inscrit dans la vision de la banque d’offrir aux agents et aux clients un cadre de travail adapté aux standards internationaux.

« Le nouveau siège d’Ecobank-Congo est le témoignage de notre foi absolue en l’avenir du Congo et de notre désir d’apporter notre pierre à l’édification de cet avenir », a commenté Cheick Travaly, directeur régional d’Ecobank.

 « Profitez de ce nouveau cadre pour accroître vos performances et renforcer le rayonnement d’Ecobank au Congo », lui a répondu le ministre des Finances, Rigobert Roger Angély. Qui considère que le Plan national de développement 2022-2026 du pays constitue « une source importante de projets que vous choisirez librement ».  Dans ce cadre, « l’État vous accompagnera », a-t-il promis au banquier. Ecobank compte sept agences à Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie et Ouesso.

@LS

Écrit par
Par Laurent Soucaille

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.