x
Close
African Banker

Des opérations significatives de capital investissement

Des opérations significatives de capital investissement
  • Publiédécembre 1, 2023

Tandis que le capital investissement est mis à rude épreuve, quelques opérations significatives animent le marché, notamment grâce à l’action contracyclique des fonds Africa50 et AfricInvest.

 

Un consortium d’investisseurs comprenant Amethis, Africinvest, Proparco et la Société financière internationale (IFC) a acquis une participation majoritaire dans Netis. Cette société est un fournisseur panafricain de services d’infrastructures de télécommunications.

Fondé en 2009, Netis est présent dans une quinzaine de pays et offre une gamme complète de services allant de la maintenance et de la construction de tours de télécommunications, au déploiement et au raccordement de fibre optique, en passant par la fourniture et l’installation de solutions d’alimentation électrique et d’économie d’énergie. La société dispose d’un portefeuille diversifié de clients comprenant des opérateurs de réseaux mobiles, des sociétés de tours de télécommunications, des acteurs de la fibre optique et des équipementiers de télécommunications.

« Mettant l’accent sur des soins de haute qualité aux patients, nous avons l’objectif ambitieux d’atteindre plus de 100 centres d’ici 2025, et de poursuivre notre croissance par la suite. »

Grâce à cette acquisition majoritaire, « le consortium entend tirer parti de la croissance rapide du marché africain de l’installation et de la maintenance des infrastructures de télécommunications afin de renforcer l’inclusion numérique sur le continent », explique un communiqué commun. Le financement permettra à Netis de se développer dans les pays où elle opère actuellement et de pénétrer de nouveaux marchés. Le consortium et les co-fondateurs mettront également l’accent sur le programme d’impact de l’entreprise qui repose sur trois piliers : le renforcement de la place des femmes dans l’entreprise, la responsabilité environnementale et le développement des ressources humaines.

Jean Farhat et Jean-Claude Figali, co-fondateurs expliquent : « Netis nourrit de fortes ambitions pour les années à venir, tant sur le plan du développement humain, technique que commercial. Notre vision pour la construction de réseaux télécom et énergie à faible émission de carbone pour une Afrique compétitive est parfaitement alignée avec celle de nos nouveaux partenaires du consortium. »

 

Une santé de qualité

Avis partagé par Adnane Zerhouni, associé chez Amethis : « Il est essentiel d’améliorer la connectivité numérique pour favoriser le développement du continent et nous souhaitons apporter notre humble contribution à cet objectif. »

Et par Sarvesh Suri, directeur régional de l’IFC pour les infrastructures et les ressources naturelles en Afrique : « Créer des infrastructures numériques est essentiel pour accroître l’accès et réduire les coûts liés à la connectivité et favoriser un développement inclusif et durable. »

Par ailleurs, Africa Healthcare Network (AHN), l’un des leaders des services de dialyse en Afrique, a obtenu 20 millions de dollars en fonds propres et en financement par emprunt auprès d’Africa50 et d’AfricInvest, ainsi que de la société Ohara Pharmaceutical Co. basée à Tokyo.

Ce financement permettra à AHN d’accélérer sa croissance et de combler les lacunes importantes en matière de disponibilité de soins rénaux de haute qualité et abordables en Afrique.

Sous la direction d’AfricInvest et de la Coalition pour le financement de la santé, un groupe de bailleurs de fonds mondiaux de premier plan dirigé par Malaria No More, le fonds finance des entreprises qui améliorent la résilience des systèmes de santé et la préparation aux pandémies sur tout le continent.

Grâce à cet investissement, AHN pourra élargir l’accès aux soins ; améliorer la technologie et la prévention des maladies ; renforcer son personnel de santé ; maximiser l’impact sur le développement et la durabilité.

Matt Williams, directeur général d’AHN, ne masque pas son enthousiasme : « Avec le soutien d’Africa50 et d’AfricInvest, nous sommes bien placés pour avoir un impact considérable dans la lutte contre les maladies rénales et pour améliorer globalement les soins de santé en Afrique. »

Raza Hasnani, Directeur des investissements dans les infrastructures chez Africa50, précise : « AHN a déjà franchi des étapes importantes et cette opération permettra d’améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’Africa50 axée sur les soins de santé, un secteur qui peut avoir un impact positif tout en offrant des rendements attrayants. »

Faisal Jiwa, co-directeur du Transform Health Fund d’AfricInvest, ajoute : « AHN est particulièrement bien placé pour construire l’écosystème des soins de santé sur le continent, en s’appuyant sur une forte culture de l’impact et de l’excellence opérationnelle”.

Nikhil Pereira-Kamath, président exécutif et cofondateur d’AHN, insiste sur la portée de ce partenariat : « Nous avons connu une croissance spectaculaire ces dernières années, passant de 17 centres à la fin de 2021 à près de 50 centres et plus de 500 employés fin 2023. Mettant l’accent sur des soins de haute qualité aux patients, nous avons l’objectif ambitieux d’atteindre plus de 100 centres d’ici 2025, et de poursuivre notre croissance par la suite. »

 La collaboration entre AHN, Africa50 et AfricInvest souligne l’importance des partenariats à fort impact pour relever les défis urgents en matière de soins de santé en Afrique. Dans le cadre de cette opération, AHN a reçu l’aide de CrossBoundary, un groupe de conseil spécialisé dans la mobilisation de capitaux privés au profit des marchés mal desservis.

Des chercheurs d'AHN.
Des chercheurs d’AHN.

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *