x
Close
African Banker

Des formations pour tirer parti du libre-échange

Des formations pour tirer parti du libre-échange
  • Publiémars 12, 2024

Aux côtés de l’initiative GAIN, Afreximbank finance une série de formations, destinées aux jeunes entrepreneurs, à la manière de créer leur entreprise en tirant parti du marché intra-africain.

 

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) a décidé de rejoindre la Grand Africa Initiative (GAIN). Ce, par le biais d’une subvention visant à faciliter la formation de 300 jeunes entrepreneurs africains. Le programme de formation sera axé sur l’entrepreneuriat et le commerce intra-africain ; il devrait débuter dans quelques jours.

La Masterclass GAIN-Afreximbank sur l’entrepreneuriat et le commerce intra-africain est conçu pour doter les jeunes entrepreneurs africains des compétences essentielles pour favoriser la croissance et l’expansion de leurs entreprises au-delà de leurs frontières nationales.

Le réseau GAIN est composé de jeunes Africains originaires de l’intérieur et de l’extérieur du continent, passionnés par la promotion de l’entrepreneuriat et des compétences numériques.

Au cours d’un programme complet de six semaines, les participants acquerront des connaissances précieuses sur la manière de créer et de développer leurs entreprises en tirant parti du marché intra-africain. Les participants recevront des conseils techniques, une formation pratique et des conseils commerciaux de la part d’un groupe d’experts internationaux.

En outre, ce programme vise à renforcer l’inclusivité dans la mise en œuvre de la ZLECAf (Zone de libre-échange continentale africaine) en proposant des interventions qui soutiennent spécifiquement les jeunes Africains, les femmes et les petites et moyennes entreprises.

Les entrepreneurs potentiels seront sélectionnés dans toute l’Afrique et devront répondre aux critères suivants : être âgé de 20 à 45 ans ; être une structure commerciale enregistrée ; avoir une entreprise en Afrique depuis au moins deux ans ; avoir accès à une connexion internet stable et à l’électricité ; avoir une bonne connaissance de l’anglais.

Yusuf Daya, directeur des relations UA/ZLECAf et de la politique commerciale d’Afreximbank, souligne l’importance cruciale de donner aux jeunes entrepreneurs africains les moyens de tirer pleinement parti des opportunités offertes par la ZLECAf. « Notre soutien renouvelé à la Masterclass GAIN souligne les efforts de la Banque pour développer les compétences de la jeunesse africaine et renforcer les capacités entrepreneuriales africaines dans le cadre de l’Académie Afreximbank. »

 

Un soutien inestimable

Le dirigeant « attend avec impatience un programme encore plus réussi en 2024, après la masterclass à fort impact de 2022 qui a aidé à renforcer les capacités de 200 entrepreneurs de tout le continent ».

De son côté, Jerry Ojima Momoh, responsable des partenariats au GAIN, rappelle qu’il s’agit de la cinquième édition de la série de cours de maître sur l’entrepreneuriat du GAIN, conçue pour renforcer les capacités des jeunes Africains. Jusqu’à présent, deux séries ont été consacrées à la formation des femmes et trois séries sont désormais ouvertes aux hommes et aux femmes. « Ce partenariat apporte un soutien inestimable aux jeunes entrepreneurs. En 2022, nous avons formé des participants de 29 pays d’Afrique. Au-delà de la formation, les participants acquerront des connaissances approfondies, noueront des relations et bénéficieront du soutien de mentors internationaux expérimentés, ce qui aura un impact positif sur la croissance de leur entreprise. »

Rappelons que GAIN est une organisation non gouvernementale panafricaine qui aide les jeunes Africains par la formation, l’autonomisation, le mentorat et le plaidoyer. Ceci afin de les aider à développer et à exploiter leur potentiel, leurs idées uniques, leurs talents et leurs capacités pour réussir dans l’éducation, l’emploi, l’entrepreneuriat et l’innovation.

Le réseau GAIN est composé de jeunes Africains originaires de l’intérieur et de l’extérieur du continent, passionnés par la promotion de l’entrepreneuriat et des compétences numériques afin de réduire les conflits, les migrations illégales, de promouvoir la paix et la relance économique du continent, entre autres programmes.  GAIN s’appuie sur des partenariats stratégiques pour créer et mettre en œuvre des programmes qui ont un impact positif sur les jeunes Africains, et ce programme est l’un d’entre eux.

 

Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur candidature sur le site officiel du programme à l’adresse www.grandafrica.org.

*****

En bref

Une nouvelle facilité pour Ecobank

 

ETI (Ecobank Transnational Incorporated) a signé une facilité de prêt de 250 millions de dollars, non garantie et de premier rang, Afreximbank et AFC (Africa Finance Corporation) agissant en tant que coordinateurs globaux et arrangeurs principaux mandatés initiaux.

Cette facilité de prêt vise à soutenir le financement du commerce et les objectifs généraux du groupe. Mashreqbank s’est jointe à la transaction en tant qu’arrangeur principal mandaté. La facilité a une durée de douze mois, avec une option d’extension de six mois à la discrétion des prêteurs.

Le prêt-relais comprend également une fonction accordéon qui permet d’augmenter le total des engagements dans le cadre de cette facilité dans un délai donné.

Ayo Adepoju, directeur financier du groupe Ecobank, considère que cette nouvelle facilité « fournit des réserves de liquidités supplémentaires à la banque ». Et de louer « la capacité continue de la banque à démontrer le soutien du marché et, en particulier, à diversifier ses sources de financement dans des conditions économiques difficiles », ce qui « reflète la crédibilité qui a été délibérément construite sur le marché et à travers le continent africain au cours de nombreuses années ».

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *