x
Close
African Banker

Des couvertures d’assurances islamiques en l’Afrique de l’Ouest

Des couvertures d’assurances islamiques en l’Afrique de l’Ouest
  • Publiémai 3, 2024

La SIACE fournit une assurance à deux financements d’infrastructures de type Murabaha apporté l’un par Société Générale au Sénégal, l’autre par la Deutsche Bank en Côte d’Ivoire.

 

Les Assemblées générales de la Banque islamique de développement et de ses filiales, à Riyad, ont permis diverses annonces concrètes en direction des pays africains. Ainsi, la Société islamique d’assurance des investissements et des crédits à l’exportation (SIACE) a-t-elle conclu accord d’assurance historique avec la Société Générale au Sénégal.

Cet accord est axé sur une police d’assurance en cas de non-respect d’une obligation financière souveraine (NHFSO). Ce partenariat fournira une couverture d’assurance pour le financement Murabaha de 259 millions d’euros, accordé par la Société Générale. Les fonds sont destinés à la construction de l’autoroute Dakar-Tivaouane et à l’élargissement de la route Cyrnos-Seven Up. « Ces initiatives devraient améliorer considérablement les réseaux de transport dans le pays, favorisant ainsi la croissance économique et la connectivité régionale », juge-t-on du côté de la SIACE.

Dont le directeur général, Oussama Kaissi (photo ci-dessus) n’a pas masqué son enthousiasme envers ce partenariat. « Cette collaboration avec la Société Générale souligne notre engagement à faciliter le développement économique durable grâce à des partenariats stratégiques. Les projets Dakar-Tivaouane et Cyrnos-Seven Up sont bien plus que des développements d’infrastructure ; ce sont des artères vitales qui revitaliseront le commerce et amélioreront la qualité de vie de la population sénégalaise. »

Le soutien d’assurance témoigne de l’engagement de la SIACE à soutenir les pays membres dans leur poursuite du développement des infrastructures qui s’aligne sur des politiques économiques durables. En atténuant les risques associés aux obligations financières sous-jacentes, la SIACE et la Société Générale veillent à ce que ces projets-clés avancent sans obstacles financiers, poursuit l’établissement dont l’action est compatible avec la charia.

L’impact sur le développement des projets routiers Dakar-Tivaouane et Cyrnos-Seven Up ne peut être sous-estimé. Une fois achevées, ces routes réduiront considérablement les temps de déplacement, faciliteront le transport plus fluide des biens et services, et renforceront les activités économiques dans toute la région. Elles devraient également créer de nombreux emplois pré et post-construction, soutenant ainsi l’emploi local et le développement des compétences.

En Côte d’Ivoire, la SIACE a conclu un accord du même acabit avec la Deutsche Bank. Ce partenariat a été scellé avec la signature d’une police d’assurance contre le non-respect des obligations financières souveraines.

 

Soutien aux infrastructures

La police d’assurance a facilité un financement de 161,4 millions d’euros de la part de la Deutsche Bank à l’intention du gouvernement de Côte d’Ivoire. « Ce financement stratégique est destiné à la construction de nouveaux hôpitaux généraux et régionaux dans les villes de Kong et d’Odienné, renforçant ainsi considérablement l’infrastructure du système de santé en Côte d’Ivoire », précise la SIACE dans un communiqué.

Et Oussama Kaissi de préciser que « ce financement stratégique facilitera le développement des infrastructures essentielles et renforcera la résilience sanitaire de la région, illustrant l’engagement de la SIACE à promouvoir le développement durable à travers des collaborations à impact réel ».

Cette initiative s’inscrit dans une plus large stratégie de la SIACE, ayant pour objectif de soutenir des projets essentiels d’infrastructures sociales, visant à promouvoir le développement durable et à rehausser la qualité de vie des communautés de ses pays membres grâce à des établissements médicaux de haut niveau.

 

*****

En bref

Un livre témoin de la finance islamique

 

L’Institut de la Banque islamique de développement a publié un nouvel ouvrage détaillant les applications de la finance islamique.

Intitulé Applications of Agent-Based Simulation in Islamic Finance, le livre est une collection éditée d’articles rédigés par des étudiants diplômés du Laboratoire d’ingénierie financière islamique basé à Rabat, au Maroc.

L’ouvrage explore les différents aspects de la finance islamique et de la modélisation, en soulignant l’importance de la modélisation basée sur les agents et de la modélisation mathématique dans le contexte de la finance islamique. Il examine également le rôle croissant de la Fintech et son impact sur l’inclusion financière dans le cadre islamique.

« L’objectif de ce livre est de fournir une perspective approfondie des fondements théoriques et des applications pratiques de la modélisation basée sur les agents et de la modélisation mathématique dans le domaine de la finance islamique. En explorant les différents modèles et approches, les auteurs mettent en évidence les avantages et les limites de ces méthodologies tout en soulignant leur pertinence pour la prise de décision et la gestion des risques dans le contexte islamique », explique l’Institut.

En savoir plus sur isdbinstitute.org.

@ABanker

 

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *