Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Karim Sidi-Saïd, fondateur de Nkheyar

Nkheyar met à disposition des consommateurs des informations concernant les frais d’ouverture et de gestion de comptes. Une quinzaine d’établissements bancaires a adhéré à son projet. Son directeur exécutif, Karim Sidi-Saïd, a bien d’autres idées en tête.

Alger, Samia Lokmane-Khelil

L’expérience n’a jamais été tentée auparavant en Algérie, mais Karim Sidi-Saïd l’a fait. Ce jeune chef d’entreprise vient de lancer un comparateur de produits bancaires qui permettra pour la première fois aux usagers de choisir l’établissement de leur choix. La plateforme existe depuis le 14 août.

Elle est administrée par Nkheyar (« je choisis »), une start-up que le diplômé d’électronique et de commerce dirige depuis septembre 2017 et qui comporte des guides d’achat multicatégories pour le marché algérien.

Uu comparateur pour choisir sa banque

Avant de s’intéresser aux produits bancaires, Karim Sidi-Saïd a ciblé les téléphones. « Nkheyar a vu le jour lorsque mon associé et moi avons rencontré des difficultés pour trouver un forfait téléphonique qui nous convenait. Ce qui nous a amenés à créer une plateforme qui permet aux consommateurs d’opter pour le meilleur produit, selon leurs critères. Nous avons commencé par les forfaits téléphoniques puis les smartphones », nous explique-t-il.

Pour les banques, le principe est le même : faire connaître tous les produits disponibles, de façon à ce que les gens puissent faire un choix. « Un produit bancaire est comme tout autre produit qu’on doit pouvoir comparer », estime le directeur exécutif de Nkheyar, constatant que l’information dans ce domaine est souvent difficile à obtenir à travers les circuits classiques.

D’ailleurs, il n’a pas été simple de convaincre les différents établissements financiers de lui transférer leurs données : « La collecte de ces informations a été très difficile. Nous avons mis plus de sept mois pour les avoir. Certaines banques sont réticentes quant à la diffusion d’informations surtout celles qui concernent les prélèvements sur les opérations bancaires. Nous avons réussi à obtenir les données de quinze banques avec lesquelles nous collaborons de manière continue pour mettre à jour les datas. »

Répondre à un besoin

En consultant le site nkheyar.com, les visiteurs ont l’occasion de découvrir les frais d’ouverture de compte dans cinq banques et les frais de gestion de compte dans quinze autres établissements. La plateforme a reçu 15 000 visites dans les jours qui ont suivi son lancement. « Ceci prouve l’existence d’un réel besoin pour ce type de services », souligne Karim Sidi-Saïd, pour qui ce début prometteur a enthousiasmé les banques qui se montrent désormais beaucoup plus coopératives.

Plus de 40 000 personnes visitent notre site chaque mois, pour nous c’est une grande réussite ! Des personnes nous envoient tous les jours des messages d’encouragement et de soutien.

Le patron de Nkheyar veut aller plus loin. Il finalise un comparateur de cartes de paiement MasterCard et un autre des services bancaires dédié uniquement aux entreprises. « En dehors du secteur bancaire, nous avons l’ambition de lancer prochainement d’autres comparateurs : assurances, automobile, vols aériens », projette Karim Sidi-Saïd.

Toutes ces niches-là n’ont jamais été explorées avant lui. Pour les Algériens, il sera possible en quelques clics d’opter pour le produit ou le service qui leur convient. La solution est une aubaine. « Plus de 40 000 personnes visitent notre site chaque mois, poKarim Sidi-Saïd, fondateur de Nkheyarur nous c’est une grande réussite ! Des personnes nous envoient tous les jours des messages d’encouragement et de soutien. C’est en somme un bilan très positif qui nous pousse à aller de l’avant et développer encore plus Nkheyar », confie le jeune homme.

Solide expérience

Karim Sidi-Saïd se décrit davantage comme « un geek » qu’un homme d’affaires même s’il affiche déjà, à moins de trente ans, un parcours solide dans le monde de l’entreprise. « Passionné de numérique et de digital, j’ai d’abord entrepris des études en électronique. Après ma licence, j’ai décidé de me lancer à mon compte dans le développement de sites web pour des clients dans divers secteurs d’activité. À la suite de cette première expérience professionnelle réussie, j’ai pris la décision de renforcer mon background pour obtenir des compétences dans le marketing digital avec un master à l’École supérieure algérienne des Affaires », confie-t-il.

Avant Nkheyar, Karim Sidi-Saïd a lancé d’autres plateformes comme Dirassati, spécialisée dans l’aide aux révisions en ligne. Il a également fondé Balesta, une agence de communication spécialisée dans le dans le développement des sites Web et dans le graphisme. Le projet de Dirassati a été primé en 2014 et a été choisi par l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo pour intégrer son propre incubateur de start-up.

Avant de se lancer à temps plein dans la conception et la mise en route de sites web, l’ancien étudiant en marketing a fait une incursion dans le monde des médias numérique. Il a rédigé entre 2014 et 2015 des articles dans N’TIC Magazine. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts