Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Coris Bank International soigne ses actionnaires

Un plan quinquennal confirmé

En 2019, le total bilan de la banque, au Burkina Faso, s’est porté à 1 211,8 milliards de F.CFA (1,85 milliard d’euros, +5,2%). 

ENCADRE 

Une banque face au risque sanitaire 

Le Burkina Faso, à l’instar de nombreux pays dans le monde est touché par la pandémie du Coronavirus. Le gouvernement a indiqué les mesures à adopter pour éviter la propagation de la maladie. De son côté, Coris Bank International a activé son « Plan de continuité des activités », déroulant les mesures suivantes : 

– L’application des directives préventives sur l’ensemble du réseau d’agences pour protéger et préserver la santé des membres du personnel, des clients et partenaires. 

– L’opérationnalisation du dispositif de continuité des activités pour répondre aux besoins des clients. Des dispositions sont également prises afin de faciliter et sécuriser les opérations sur le réseau de distributeurs de billets (DAB) et de terminaux de paiement électronique (TPE). Bien entendu, les services en ligne restent pleinement disponibles.

Le produit net bancaire ressort en hausse de 2,8%, à 58,3 milliards de F.CFA, avec une progression homogène de toutes les activités.

Dans le même temps, les charges d’exploitation n’ont augmenté que de 2,4%. Selon le PCA, le coût net du risque a diminué de 28,6%, « malgré une politique de provisionnement rigoureuse ». Au Burkina Faso, la banque a ouvert trois nouvelles agences, portant le réseau de distribution à 52 établissements.

« Résolument orientée vers l’avenir, poursuit Idrissa Nassa, la banque va parachever en 2020, les chantiers stratégiques engagés dans le cadre de la mise en œuvre de son plan quinquennal 2018- 2022, poursuivre sa transformation digitale et lancer de nouveaux projets dans le but d’offrir le meilleur à sa clientèle et à toutes ses parties intéressées ».

Le groupe s’est montré généreux envers ses dirigeants : les dix cadres les mieux payés du groupe ont collectivement touché une rémunération brute de 458,5 millions de F.CFA au cours de l’exercice 2019.

Cela représente, selon des calculs du site Ecofin, une moyenne mensuelle et par personne de 3,8 millions de F.CFA. De plus, outre les dividendes correspondant à son capital dans la banque, Coris Holding aurait touché, en tant que prestataire de service un paiement net de 3,15 milliards de F.CFA en 2019.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts