Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Cameroun : Groupe Duval rachète une IMF

La société immobilière Groupe Duval, actif dans la microfinance en Afrique, procède à la prise de contrôle du Focep, une institution de deuxième rang au Cameroun.

Par Laurent Soucaille

La société financière Finafrica étend son maillage en Afrique. La filiale du groupe français Duval finalise actuellement la prise de contrôle du Fonds camerounais d’épargne pour le progrès (Focep).

ENCADRE

L’État intéressé par le solde de la Sonara

Selon le rapport de la Commission de réhabilitation (CTR) des établissements publics au Cameroun, l’État nourrit l’ambition de racheter les actions de Total Outre-mer au sein de la Société nationale de raffinage (Sonara).

Il s’agit de l’unique raffinerie du pays, rappelle l’agence Ecofin. « L’État du Cameroun s’est également engagé à racheter les actions de Total Outre-Mer au sein de la Sonara contre un montant de 9,6 millions de dollars (environ 5,2 milliards de F.CFA). », révèle le rapport.

Dans cette hypothèse, la raffinerie serait à 100% une entreprise à capitaux publics. Pour l’instant, la Sonara est détenue à 4% par Total et 96% par l’État ou des entreprises publiques.

Le rapport de la CTR confirme ce secret de Polichinelle, la Sonara est en état de faillite depuis 2014. Ravagée par un incendie le 31 mai 2019, la dette de l’entreprise s’est aggravée avec des engagements à honorer à plus ou moins brève échéance, d’un montant total de 898,38 milliards de F.CFA.

La Sonara est une société d’économie mixte créée le 24 mars 1973. C’est une simple raffinerie conçue au départ pour traiter du brut léger (Arabian light). Pourtant, le Cameroun produit actuellement des bruts lourds. Il y a donc une inadéquation entre l’outil existant à la raffinerie et les bruts disponibles. 

L’opération a été approuvée lors d’une assemblée générale du Focep, le 6 avril 2020. La Cobac (Commission bancaire d’Afrique centrale), régulateur du secteur dans la sous-région, avait validé l’opération.

Finafrica avait déjà participé à une précédente augmentation de capital du Focep. Selon la presse camerounaise, le principal fondateur Eugène Nzouanjeu Yota, président du conseil d’administration de Focep, aurait déjà cédé une part de sa participation dans l’entreprise, sans que l’on connaisse les modalités de la transaction (paiement cash ou une partie en capital de Finafrica).

Ce pôle finance du groupe Duval n’en serait pas à sa première acquisition de microfinance en Afrique. Il est présent en Guinée, au Tchad, au Bénin… Finafrica est dirigé par Pierre Carpentier, spécialiste du micro-investissement et de la microfinance en Afrique.

Il a longtemps dirigé la branche Afrique centrale et océan Indien d’Investisseurs & Partenaires, grand investisseur dans les PME africaines. Pierre Carpentier a, notamment, été le président du conseil d’administration d’ACEP, une structure de microfinance du Cameroun.

Un engagement dans la microfinance

En plus de la finance, Groupe Duval est surtout présent dans l’immobilier, son principal secteur d’activité. En Afrique, il participe, par exemple, au développement d’une cité d’infrastructures immobilières au sein du complexe industriel du port de Kribi, au sud du Cameroun.

Par cette acquisition, la discrète société française renforce sa capacité de soutien à l’entrepreneuriat en Afrique, « un engagement du groupe », précise son site institutionnel.

« En acquérant des institutions de microfinance, Finafrica permet ainsi d’intégrer le réseau d’un groupe panafricain qui améliore leur performance opérationnelle et financière. »

La stratégie de croissance repose principalement sur le développement des services financiers aux entreprises locales. La stratégie est claire : constituer « l’un des plus importants réseaux d’institutions financières en Afrique, ciblé sur le financement de l’entrepreneuriat ».

Dans des économies caractérisées par le poids important des très petites entreprises, la microfinance permet de faire accéder celles-ci aux services financiers qui bénéficient ainsi d’une large gamme de produits de crédit, de paiement et d’épargne. « La microfinance, adossée à des solutions digitales, permettra de développer le crédit en milieu rural », s’engage Groupe Duval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This