Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Bourse : Une nouvelle étape pour la BRVM

Deux lignes obligataires majeures

La place boursière espère que le développement de la téléphonie mobile, des applications dédiées, et des infrastructures de télécommunication, permettront de populariser la Bourse en ligne. Ce, tant pour les transactions sur les actions que sur les titres obligataires des huit pays de l’Uemoa.

Ce même jour, l’emprunt obligataire de 100 milliards de F.CFA, mené avec succès au cœur de l’été par l’opérateur de télécoms Sonatel – un emprunt record pour une entreprise ouest-africaine – a fait son entrée à la cote. Les titres sont inscrits au compartiment obligataire de la BRVM sous le symbole SNTS.O2.

Cette inscription au marché secondaire vient sanctionner une émission réussie en pleine crise de la Covid-19 ; elle constitue « un signal fort des investisseurs régionaux et internationaux pour témoigner leur confiance dans les capacités de résilience de nos économies notamment en la robustesse des fondamentaux de nos grandes entreprises », commente la BRVM. Sonatel est déjà la première valeur du marché des actions de la BRVM, pesant plus de 1 215 milliards de F.CFA (1,85 million d’euros) de capitalisation boursière.

Edoh Kossi Amenouvé rappelle que cet emprunt « vient confirmer la volonté de la Sonatel de renforcer constamment ses infrastructures en vue d’offrir des produits et services innovants et de haute qualité aux populations pour un développement économique et social plus inclusif ».

Dans ce cadre, le dirigeant considère que « la BRVM est un gisement d’opportunités pour le secteur privé de l’Uemoa qui devrait s’y intéresser davantage pour une meilleure création de richesse pour les populations de notre Union qui aspirent à un développement plus accéléré et plus inclusif ».

Enfin, ce 18 septembre marque le premier jour de cotation de l’emprunt « FCT NSIA Banque 7% 2020-2025 », au compartiment des obligations. La société NSIA Banque CI, dans sa recherche de mécanismes financiers lui permettant de refinancer son portefeuille de créances, en vue d’optimiser sa capacité d’intervention, a opté pour la titrisation de créances, explique un document boursier.

D’où la création de ce fonds commun de titrisation de créance, conçu avec la société de gestion Africa Link Capital Titrisation. La diffusion des titres sur le marché primaire s’était déroulée du 7 février au 6 mars 2020. Le titre FNSBC.01, présente un cours de référence de 10 000 F.CFA.

LS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts