x
Close
African Banker

BNI Madagascar, en quête d’agilité et d’innovations

BNI Madagascar, en quête d’agilité et d’innovations
  • Publiénovembre 14, 2022

Alexandre Mey, directeur général de BNI Madagascar et Issam El-Ansari, responsable du pôle Transactions mondiales et services financiers, détaillent la politique de la première banque de Madagascar. Dont l’actualité est le passage à la norme ISO 20022.

 

La BNI est la première banque de Madagascar. Elle compte 107 agences et 145 guichets automatiques dans les 22 régions du pays. Les services de la BNI s’adressent aux particuliers, aux professionnels, aux entreprises et aux institutions financières. Des crédits personnels ou d’investissement à court, moyen et long terme sont possibles pour le financement de projets. La banque propose également des facilités de découvert, des escomptes commerciaux, des avances sur nantissement d’actions, des prêts immobiliers, des assurances, etc.

La BNI a remporté le prix de la meilleure banque de Madagascar décerné par le magazine Global Finance. Une récompense, selon le magazine, allant aux banques « qui ont répondu attentivement aux besoins de leurs clients sur des marchés difficiles, et ont obtenu de meilleurs résultats tout en posant les bases de leur succès futur ». BNI Madagascar a également remporté le prix du meilleur fournisseur de services de change.

 

Quelle est la stratégie de marché de BNI et quelle est votre approche commerciale dans un environnement de marché en constante évolution ?

La BNI est l’une des principales banques de Madagascar, offrant des services allant de la banque de détail et de la microfinance à la banque d’affaires. Nous sommes très fiers de pouvoir travailler avec nos clients dans chaque segment.

En tant que banque universelle ayant une approche approfondie de l’inclusion financière, nous nous attachons à faciliter l’accès aux services financiers, des paiements de base aux services structurés.

La norme ISO 20022 va certainement créer une interopérabilité entre les différents réseaux de règlement en utilisant des données de paiement beaucoup plus riches, ce qui devrait se traduire par des niveaux plus élevés de traitement direct ainsi que par des processus de conformité plus efficaces.

Le secteur bancaire doit jouer un nouveau rôle en intégrant plus d’agilité, de proactivité et d’innovation dans ses opérations. La raison pour laquelle BNI Madagascar a entamé de nombreux changements stratégiques est basée sur les nouvelles technologies de la digitalisation. Notre nouvelle approche des clients et des entreprises consiste à simplifier les affaires en proposant des solutions de bout en bout. Notre objectif est de faire en sorte que les relations bancaires soient faciles, ergonomiques et fluides.

 

Dans le secteur bancaire, la technologie est un catalyseur à plusieurs niveaux. Comment votre technologie actuelle vous aide-t-elle à répondre aux besoins de votre activité quotidienne ?

La technologie a fait, fait et fera toujours partie du secteur bancaire. La seule différence est que la technologie est devenue beaucoup plus importante en raison de l’évolution de l’environnement et des besoins des clients et du marché.

Aujourd’hui, la technologie offre plus de confort et de flexibilité sur de nombreux fronts – du point de vue du risque, des affaires, de l’innovation et de la numérisation, par exemple.

BNI avait déjà commencé à surfer sur cette vague en changeant notre Core Banking System en 2017, et en passant à un nouveau partenariat avec StoneX pour le Swift Service Bureau en 2021 ; et nous avons intégré de nouveaux services numériques pour les paiements et les processus internes depuis 2018. Nous travaillons toujours sur la façon d’améliorer notre approche commerciale à l’avenir en utilisant l’IA, le data et les technologies bancaires ouvertes – et c’est notre défi quotidien.

 

Votre  relation avec StoneX couvre les services bancaires correspondants et la technologie. Comment fonctionne cette collaboration ?

Nous sommes fermement convaincus que les paiements transfrontaliers ont encore beaucoup à voir avec la banque correspondante et la technologie. Dans un monde où les changements et la numérisation sont permanents, le secteur bancaire doit intégrer complètement la banque ouverte et l’innovation avec des fournisseurs de services tiers. Notre principale activité de banque correspondante est basée sur les transactions de financement du commerce qui nécessitent une accélération de l’ensemble du processus de bout en bout. Sans une technologie solide et fluide, la banque serait confrontée à d’énormes problèmes de risque opérationnel. En d’autres termes, pour la banque correspondante, l’innovation ouverte et la technologie sont les ingrédients clés de notre activité. Et Stone X combine ces deux services pour nous.

 

En ce mois de novembre 2022, la norme ISO 20022 entre en vigueur. La migration est complexe et sera un défi pour de nombreuses banques. Comment préparez-vous cette étape ?

ISO 20022 est le format de l’avenir. Cette évolution est considérée par BNI comme une étape majeure pour avancer dans le nouveau monde des paiements. L’harmonisation devient obligatoire pour les banques afin de faciliter les échanges de transactions dans le monde entier. Aujourd’hui, les banques doivent utiliser un format commun et standard pour tous les paiements.

Notre principal objectif est de rendre le système aussi transparent que possible pour nos clients, sans aucun impact direct ou indirect.

Issam El-Ansari

 

La norme ISO 20022 va certainement créer une interopérabilité entre les différents réseaux de règlement en utilisant des données de paiement beaucoup plus riches, ce qui devrait se traduire par des niveaux plus élevés de traitement direct ainsi que par des processus de conformité plus efficaces.

L’adoption de cette norme offrira donc aux banques et aux entreprises une opportunité majeure d’améliorer les services offerts à leurs clients et contreparties.

Comme la norme ISO 20022 est complexe et qu’un type de message peut avoir de nombreuses variantes, pour la plupart des institutions, l’adaptation de leurs systèmes internes pour traiter les messages ISO 20022 sera un défi, menant à des projets coûteux et longs.

 

Quelles sont les tendances actuelles qui, selon vous, auront un impact majeur sur le secteur bancaire ?

BNI a déjà commencé à mettre en œuvre de nouveaux changements du point de vue technologique. Le fait que la numérisation fasse partie de notre ADN améliorera notre approche clients et entreprises. BNI Madagascar va continuer à investir dans l’écosystème de paiement, en fournissant les meilleurs services sur mesure et en travaillant en étroite collaboration avec les Fintechs sur une base d’Open banking.

@ABanker

 

Écrit par
African Banker

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *