Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

BCEAO : les dossiers chauds du nouveau gouverneur

Actuel président de la Commission de la CEDEAO, l’économiste Jean-Claude Kassi Brou a été désigné gouverneur de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest. Résurgence de l’inflation, sanctions financières contre le Mali, soutien à la reprise post-Covid, les dossiers urgents ne manquent pas.

Par Aude Darc

Sans surprise, Jean-Claude Kassi Brou a été désigné gouverneur de la BCEAO (Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest). L’économiste de 69 ans succèdera à Tiémoko Koné, nommé par Alassane Ouattara vice-président de la Côte-d’Ivoire, en avril.

C’est d’ailleurs le président ivoirien qui a annoncé lui-même cette information, à l’issue d’un Sommet extraordinaire de l’UEOMA (Union monétaire ouest-africaine) : « Je vous annonce une bonne nouvelle, nous venons de désigner Jean-Claude Brou comme prochain gouverneur de la Banque centrale, à compter du 4 juillet 2022. Dès qu’il aura quitté la Cedeao, il prendra fonction à la BCEAO. » En effet, Jean-Claude Kassi Brou préside la Commission de la Cedeao, depuis quatre ans. Sa candidature a été préférée à celle du Burkinabè Norbert Toé. L’intérim est assuré par le vice-gouverneur Mamadou Diop.

À noter que depuis le 1er juin 2022, le site internet de la BCEAO est comporte une version en anglais. Il est consultable à l’adresse suivante : www.bceao.int/en

Cette nomination intervient à un moment où le rôle des Banques centrales, un peu partout dans le monde, redevient crucial. En effet, comme le souligne le FMI dans sa dernière étude sur l’Afrique subsaharienne (suivre le lien ci-dessous), les institutions monétaires doivent à la fois veiller à ne pas laisser filer la hausse des prix, et à ne pas compromettre la reprise économique « post-Covid » par des hausses de taux d’intérêt trop fortes. D’ailleurs, la BCEAO a décidé, lors de la dernière réunion de son Comité de politique monétaire, le 1er juin, de relever de 25 points de base son taux directeur. Suivant de quelques semaines la Banque centrale des États de l’Afrique centrale, ainsi que la plupart des banquiers centraux dans le monde. 

De plus, les sanctions prises par la BCEAO contre le Mali inquiètent les milieux financiers, qui craignent des défauts de paiement de la part des banques maliennes, et un possible « effet domino ». Le FMI, toujours lui, invite d’ailleurs la Banque centrale à se saisir du problème en urgence.

Jean-Claude Brou n’arrivera pas en terrain inconnu : il a déjà passé huit ans à la BCEAO. De 2000 à 2003, il a occupé le poste de directeur du service des Relations internationales. Il a notamment supervisé les politiques d’intégration économique des huit pays membres de l’UEMOA. Par la suite, il a occupé le poste de directeur du service de Recherche, jusqu’en 2005. Sur le plan politique, Jean-Claude Brou a été ministre de l’Industrie, puis de l’Industrie et des mines de Côte d’Ivoire, entre 2012 et 2017, avant sa désignation en décembre 2017, à la présidence de la Commission de la Cedeao.

Trois priorités sous contraintes

@AfricanBanker

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts