x
Close
African Banker

Afreximbank soutient Rawbank et la RD Congo

Afreximbank soutient Rawbank et la RD Congo
  • Publiéjuin 14, 2024

La banque du commerce accorde à Rawbank une facilité qui indirectement contribue à réduire la pression sur la balance des paiements de la RD Congo.

 

La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a conclu un accord de crédit commercial de 100 millions de dollars en faveur de Rawbank. À travers cette facilité, Afreximbank compte aider Rawbank à accroître les flux commerciaux à destination et en provenance de la RD Congo.

Cette facilité est la plus importante jamais accordée par Afreximbank à une banque commerciale en RD Congo. Selon la banque du commerce, elle devrait contribuer à réduire la pression sur la balance des paiements du pays en utilisant l’instrument de financement du commerce offert par le programme de financement commercial dénommé Afreximbank Trade Finance Facility (AFTRAF). En outre, elle offrira des opportunités commerciales à Rawbank et à ses clients, tout en soutenant le développement économique du pays.

Par ailleurs, Afreximbank a commencé les activités de développement de projet pour un nouveau Centre Africain d’Assurance Qualité (AQAC) dans l’Etat de Kaduna, au Nigeria.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature organisée à l’occasion des Assemblées annuelles d’Afreximbank, Haytham Elmaayergi, vice-président exécutif d’Afreximbank, en charge de Global Trade Bank, insiste sur la contribution de la facilité au soutien du développement économique de la RD Congo. « Nous comptons bien renforcer notre partenariat avec Rawbank en vue de soutenir le développement économique de la RD Congo.  Nos synergies ne peuvent que contribuer à construire l’Afrique que nous voulons en tirant parti de tout le potentiel du commerce intra-africain et mondial au profit de nos populations. »  

L’AFTRAF était structurée de manière à fournir des services de confirmation commerciale, des garanties de confirmation commerciale et des engagements de remboursement irrévocables aux clients. Ce programme est conçu pour contrer la tendance récurrente à la réduction ou au retrait des lignes commerciales accordées aux banques africaines par les banques internationales à la suite du processus d’atténuation des risques.

 

Les produits Made in Africa

Didier Tilman, vice-président de la Rawbank, en charge du développement des affaires, considère que cet accord « représente non seulement une injection substantielle de capitaux dans nos capacités de financement du commerce, mais aussi une preuve de la confiance accordée à Rawbank en tant qu’actrice majeure de la croissance économique et de la facilitation du commerce dans la région ».

Par ailleurs, Afreximbank a commencé les activités de développement de projet pour un nouveau Centre Africain d’Assurance Qualité (AQAC) dans l’Etat de Kaduna, au Nigeria.

Le site est situé sur un terrain de cinq hectares au sein de la Green Agro Allied Industrial Zone (GAAIZ) située le long de la route Kaduna-Abuja dans la zone de gouvernement local de Chikun.

La banque du commerce s’est engagée dans l’initiative AQAC afin de s’assurer que les produits Made in Africa répondent aux normes internationales et aux réglementations techniques afin d’éviter les rejets sur les marchés d’exportation, conformément au mandat de la Banque de promouvoir le commerce intra- et extra-africain.

L’initiative répond au besoin urgent, juge Afreximbank, d’encourager l’harmonisation régionale des normes et des réglementations techniques afin de faciliter le commerce dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine. Pour cela, Afreximbank a collaboré avec plusieurs parties prenantes, y compris l’Organisation africaine de normalisation (ARSO) pour harmoniser les normes dans les secteurs clés, y compris pour le textile, l’habillement, le cuir et la gastronomie.

Haytham Elmaayergi, vice-président exécutif, Global Trade Bank, Afreximbank (deuxième à gauche) échange les documents de l'accord avec Didier Tilman, vice-président chargé du développement commercial, Rawbank (à droite). Assane Djanikro, Responsable des relations clients pour l'Afrique centrale, Afreximbank, et Ibrahim Bagarama, directeur régional des opérations pour l'Afrique centrale, Afreximbank (au centre).
Haytham Elmaayergi, vice-président exécutif, Global Trade Bank, Afreximbank (deuxième à gauche) échange les documents de l’accord avec Didier Tilman, vice-président chargé du développement commercial, Rawbank (à droite). Assane Djanikro, Responsable des relations clients pour l’Afrique centrale, Afreximbank, et Ibrahim Bagarama, directeur régional des opérations pour l’Afrique centrale, Afreximbank (au centre).

 

Le CQA de l’État de Kaduna assurera l’évaluation de la conformité dans les secteurs de l’alimentation et des services agroalimentaires, du textile, du cuir et de l’emballage pour la région nord du Nigeria et les pays voisins d’Afrique de l’Ouest. La mise en place de l’installation dans l’État de Kaduna fait suite à la mise en service réussie du CQA pilote dans l’État d’Ogun, au Nigeria, en décembre 2022. Le CAQA de l’État de Kaduna sera développé en partenariat avec Bureau Veritas qui fournira une assistance technique pour la gestion et l’exploitation de l’installation.

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *