x
Close
Actualité African Banker

Afreximbank s’engage auprès de la jeunesse

Afreximbank s’engage auprès de la jeunesse
  • Publiéjuillet 25, 2022

La Banque africaine d’import-export accorde une subvention à Grand Africa Initiative (GAIN) pour former deux cents jeunes entrepreneurs africains à l’entrepreneuriat et au commerce intra-africain sur une période de trois mois à compter de juillet 2022.

 

Par Aude Darc

La « Masterclass GAIN-Afreximbank » sur l’entrepreneuriat et le commerce intra-africain est un programme de trois mois conçu pour doter les participants de tout le continent des compétences nécessaires pour développer et étendre leurs entreprises au-delà des frontières.

Les participants obtiendront également des informations clés sur les opportunités commerciales existantes tout en développant des compétences en matière de gestion du financement du commerce, indispensables à l’établissement de partenariats permettant de tirer parti des possibilités offertes par la ZLECAf (Zone de libre-échange continentale africaine). Un panel d’experts du monde entier fournira des conseils techniques et des leçons financières aux participants.

Le vice-président exécutif d’Afreximbank, Amr Kamel, est nommé au poste de président du conseil d’administration de la Banque arabe internationale. Retrouvez ICI l’entretien qu’il avait accordé à Omar Ben Yedder où il explicitait la stratégie d’Afreximbank.

En outre, le programme visera à élargir l’inclusion dans la mise en œuvre de la ZLECAf par des interventions qui soutiennent les jeunes Africains, les femmes et les PME.

Les participants au programme seront sélectionnés parmi les candidats éligibles de tous les pays d’Afrique. Les entrepreneurs qui s’inscrivent doivent remplir les critères suivants : L’entreprise doit être enregistrée, en activité depuis deux ans ou plus, basée en Afrique, détenue par des jeunes d’origine africaine.

Chinwe Okoli, directeur exécutif de GAIN, précise : « Il s’agit de la deuxième édition d’une série de Masterclass sur l’entreprenariat de GAIN conçue pour renforcer l’autonomie des jeunes Africains. » La première édition qui s’est tenue en 2021 a bénéficié à des jeunes de treize pays à travers l’Afrique. « Au-delà de la formation, les participants auront accès à une communauté unique d’esprits similaires pour une responsabilisation et une motivation soutenue. »

 

Réduire l’asymétrie de l’information

Parallèlement, Afreximbank a renouvelé son soutien technique et financier à l’Alliance des jeunes pour le leadership et le développement en Afrique (YALDA). Cette organisation internationale à but non lucratif contribue à l’émergence de jeunes dirigeants africains et renforce la participation des jeunes à la mise en œuvre et à la réalisation ZLECAf.

Ce soutien renouvelé en faveur des actions de YALDA s’appuie sur le lancement réussi de la campagne « Umoja Africa – Contribution de la jeunesse à la mise en œuvre de la ZLECAf », qui vise à donner aux jeunes Africains les moyens de tirer activement parti du libre-échange et de mettre à profit leur pouvoir collectif pour construire une Afrique plus prospère et plus inclusive.

Lancée en 2019, la campagne Umoja Africa a suscité une prise de conscience de la ZLECAf et de ses principes chez les jeunes. « En renouvelant son soutien, Afreximbank contribuera à réduire l’asymétrie de l’information sur le continent », explique la banque du commerce.

La campagne 2022 garantira en outre la participation des jeunes aux discussions avec les principales parties prenantes sur la manière de faire avancer la mise en œuvre de la ZLECAf, tout en assurant l’intégration des jeunes dans tous les aspects de sa réalisation, y compris les engagements politiques, les dialogues transrégionaux et d’autres formes de facilitation de leur participation active.

La campagne devrait utiliser diverses plateformes pour diffuser son message sur la capacité des jeunes à participer au développement et à la consolidation des chaînes de valeur régionales qui renforcent le commerce intra-africain. En élargissant l’étendue et la portée de la campagne, YALDA cherche à s’assurer que la voix des jeunes est amplifiée et représentée de manière appropriée dans le discours national et régional concernant la ZLECAf.

 

En Bref

Un nouveau lien vers l’Afrique de l’Est

 

Afreximbank et l’East Africa Business Council (EABC) ont lancé l’EABC – Africa Trade and Investment Council, dans le but de créer une plateforme d’engagement et d’investissement entre la Communauté d’Afrique de l’Est et le reste de l’Afrique. Il s’agit de débloquer les opportunités d’investissement, le développement du secteur privé et la croissance des entreprises.

Lancé au Rwanda, le Conseil aidera le secteur privé est-africain à s’engager avec le reste de l’Afrique en vue d’accroître l’accès aux investissements intra-africains ainsi qu’aux informations sur le commerce et les marchés par le biais de foires commerciales et de forums d’investissement, tout en améliorant les connaissances et la sensibilisation. Grâce à cet accord, Afreximbank fournira une gamme de ses instruments de financement et des initiatives de facilitation du commerce pour faciliter le commerce et l’investissement intra-africain.

@ABanker

 

Écrit par
laurent

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.