x
Close
African Banker

AFG Gabon triple son capital

AFG Gabon triple son capital
  • Publiéjuin 24, 2024

Passée sous le contrôle d’Atlantic Group, la gabonaise BICIG change de raison sociale et augmente son capital social par trois.

 

Le groupe AFG, filiale d’Atlantic Group, poursuit l’harmonisation de ses filiales. Après AFG Bank Mali, en mai 2024, voici AFG Bank Gabon. La banque naît des fondations de la BICIG (Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon). Ainsi en ont décidé les actionnaires – malgré quelques oppositions – lors des assemblées générales du groupe bancaire, le 21 juin 2024.
Les actionnaires ont surtout approuvé l’augmentation du capital d’AFG Bank, lequel passe de 18 à 54 milliards de F.CFA (27,44 à 82,32 millions d’euros). Ils ont aussi approuvé les résultats 2023, qui font apparaître un résultat net de 21 milliards de F.CFA (32 millions d’euros).

Concernant le changement de raison sociale, le propriétaire de la marque « BICI », en l’occurrence BNP-Paribas, a exigé l’abandon de cette appellation. « Suite à cela, les nouveaux actionnaires majoritaires de l’AFG ont proposé la dénomination AFG BANK GA », explique à la presse financière gabonaise Ghislain Mboumba, directeur général adjoint de la BICIG.

Certains actionnaires privés ont objecté qu’un nom plus représentatif du Gabon aurait été plus indiqué, un changement de dénomination serait de facto nécessaire en cas de nouveau changement d’actionnaire majoritaire, dans le futur. Il est vrai que BICIG était un sigle connu dans le pays, en raison des activités bancaires de l’établissement et de sa politique médiatique de mécénats.

Au plan comptable, l’exercice 2023 fait apparaître un total de bilan de 1 000 milliards de F.CFA (1,52 milliard d’euros), contre 888 milliards de F.CFA (1,35 milliard d’euros) à la fin de l’exercice 2022, et des fonds propres de 85 milliards de F.CFA (129,6 millions d’euros). Les actionnaires se partageront des dividendes bruts de 16 milliards de F.CFA.

 

Une nouvelle dynamique commerciale

En matière de capital, l’augmentation de l’actionnariat à 54 milliards de F.CFA passe par l’incorporation directe de réserves, par la création de 3 600 000 actions nouvelles de 10 000 F.CFA chacune. Ces actions nouvelles seront attribuées gratuitement aux actionnaires, proportionnellement à leur participation au capital social.

Daniel TOUREEn matière de gouvernance, le nouveau directeur général, Daniel Touré (photo ci-contre), remplace Béné William Olivier Samarie. Le banquier ivoirien, qui a déjà dirigé des établissements comparables au Cameroun et au Mali, sera secondé par deux directeurs généraux adjoints. Sa nomination est soumise à l’aval de la COBAC (Commission bancaire de l’Afrique centrale).

Le conseil d’administration est Jacques Adiahenot. « Ce qu’il faut retenir, c’est que AFG Bank Gabon reste l’une des plus grandes banques de notre pays », a résumé le PCA.  « La banque est engagée sur une nouvelle dynamique commerciale qui se matérialise par des résultats consolidés de plus en plus intéressants. Elle sera dès demain une banque de plus en plus digitale parce que l’expérience client, c’est ce qui nous importe », a précisé Ghislain Claude Mboumba, directeur général adjoint, au cours de l’assemblée générale.

Le capital de AFG Bank Gabon, est réparti ainsi : l’État gabonais détient 21,35 %, les actionnaires privés gabonais 26,61 %, et l’AFG 52,04 %.

*****

En bref

AFG Bank Madagascar inaugurée

 

La semaine est riche pour AFG Bank qui ouvre sa filiale à Madagascar. Il s’agit donc de la sixième banque d’Atlantic Group après celle de Côte d’Ivoire, du Gabon, du Mali, du Cameroun, et des Comores, également dans l’océan Indien.

Le directeur général d’AGF Bank Madagascar considère que l’île constitue « une terre d’opportunités ». Remerciant les autorités malgaches pour leur agrément bancaire, il a précisé, lors de la cérémonie d’ouverture de l’établissement  : « Notre mission est de contribuer à la transformation économique du continent comme partenaire privilégié des banques et des assurances qui accroissent l’inclusion financière des populations. »

Dès lors, Madagascar, « avec son potentiel économique exceptionnel, est choisie comme pivot de notre expansion et de notre croissance dans cette partie du monde ».

L'équipe de AFG Bank Madagascar, le 20 juin 2024.
L’équipe de AFG Bank Madagascar, le 20 juin 2024.

 

Le capital de départ de AFG Bank Madagascar est de 40 milliards d’ariary (8,4 millions d’euros) ; il est appelé à croître rapidement, selon le directeur général. Qui précise la stratégie basée en quatre points : les produits digitaux, le ratissage des zones reculées du pays, le soutien aux entreprises et une politique de prix adaptés. Le taux de bancarisation n’est que de 5 % à Madagascar, pour 18% des ménages qui détiendraient un compte en banque.

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *