x
Close
African Banker

AGF et FSD Africa, des solutions innovantes pour les PME

AGF et FSD Africa, des solutions innovantes pour les PME
  • Publiéfévrier 16, 2024

Diffuser auprès des PME des produits financiers originaux, aux garanties partiellement couvertes, telle est la mission de deux structures africaines qui joignent leurs forces.

 

L’African Guarantee Fund (AGF) et l’agence de développement FSD Africa ont signé un accord de coopération stratégique. Il vise à propulser la croissance des PME vertes en fournissant un soutien financier essentiel, une assistance technique et un renforcement des capacités.

L’accord de coopération définit un cadre détaillé de collaboration entre les organisations pour stimuler le développement durable en Afrique. Les principaux aspects de ce partenariat consistent à aider au développement de produits financiers pour les institutions, à offrir des garanties de crédit partielles pour les obligations et les fonds levés au nom des PME, et à organiser des sessions de renforcement des capacités.

La semaine passée, AGF avait annoncé un accord similaire avec la filiale de Zenith Bank au Ghana.

De plus, « en apportant un soutien financier et en favorisant la croissance des entreprises, les PME vertes devraient jouer un rôle essentiel dans la réduction des émissions de CO2 », jugent les partenaires. Cette contribution active s’inscrit dans l’objectif global de préserver l’environnement et de faciliter l’accès au financement pour la croissance des entreprises et l’autonomisation des PME. Elle vise à créer et à maintenir des opportunités d’emploi, surtout pour les jeunes et les femmes.

S’exprimant lors de la signature de l’accord, Mark Napier, directeur général de FSD Africa, a considéré que ce partenariat représente « une étape importante » dans les efforts de sa structure pour encourager le développement économique durable. Il considère que les partenaires « créeront activement un écosystème solide qui renforcera les PME vertes ; cet effort de collaboration vise à faciliter l’accès à des fonds à long terme abordables, accélérant ainsi la transition vers une économie plus verte et plus résiliente ».

Avis partagé par Jules Ngankam, directeur général du groupe AGF : « Favoriser une transformation économique verte en Afrique est l’une de nos principales priorités. Grâce à ce partenariat, AGF fournira aux institutions financières des garanties bancaires de levée de fonds bancaires pour leur permettre d’accéder à des fonds abordables visant à faciliter les prêts aux PME qui investissent dans des entreprises à faible émission de carbone et résilientes au changement climatique. En outre, AGF offrira des garanties de crédit partielles aux prêteurs afin d’améliorer l’accès au crédit pour les PME vertes, leur permettant ainsi de prospérer et d’apporter des contributions significatives à la conservation de l’environnement. »

 

Un indispensable tissu d’emplois

Les deux organisations fourniront également une assistance technique sur les initiatives de financement vert, ce qui est essentiel pour renforcer les capacités des principales parties prenantes telles que les gouvernements, les institutions financières et les PME vertes.

Mark Napier, PDG de FSD Afrique, et Jules Ngankam, PDG du groupe AGF
Mark Napier, PDG de FSD Afrique, et Jules Ngankam, PDG du groupe AGF

 

La semaine passée, AGF avait annoncé un accord similaire avec la filiale de Zenith Bank au Ghana. Cette collaboration stratégique entre les deux institutions vise à fournir une assistance financière aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME), ainsi qu’à leur offrir un soutien technique pour améliorer leurs opérations.

Les MPME représentent environ 90 % des entreprises et plus de 50 % des emplois dans le monde, et ont à cet égard une « contribution significative » à l’économie du Ghana, souligne Henry Onwuzurigbo, directeur général de Zenith Bank Ghana. Qui reconnaît qu’en dépit de leur rôle crucial, les MPME sont souvent confrontées à des difficultés, notamment en matière d’accès au financement, ce qui se traduit par un déficit de financement considérable. D’où la nécessité de ce partenariat.

Et le dirigeant de souligner les avantages de la collaboration, notamment le partage des risques avec le Fonds pour accorder des prêts aux entreprises qui ont du mal à répondre aux exigences en matière de garanties.

« Ce partenariat ouvrira des perspectives à de nombreux entrepreneurs, favorisant ainsi la croissance économique et la création d’emplois. En outre, nous donnerons la priorité à des secteurs clés tels que l’agriculture, l’industrie manufacturière, le commerce et l’éducation, en accord avec les objectifs de développement du Ghana et en maximisant l’impact économique », juge Henry Onwuzurigbo.

Le partenariat Zenith Bank-AGF vise à fournir un soutien financier et technique une centaine de MPME dans un premier temps, avec des plans pour étendre le soutien à 300 MPME supplémentaires en fonction des performances et des évaluations.

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *