x
Close
African Banker

Adesina reçoit le prix Ọbafẹmi Awolowo sous une pluie d’éloges

Adesina reçoit le prix Ọbafẹmi Awolowo sous une pluie d’éloges
  • Publiémars 8, 2024

Le gratin de la société nigériane ainsi que des chefs d’État internationaux ont assisté à la cérémonie de remise du prix Obafemi Awolowo à Akinwumi Adesina, organisée à Lagos.

 

Le prix Obafemi Awolowo 2023 pour le leadership a été remis au Dr Akinwumi Adesina, président de la BAD (Banque africaine de développement), lors d’une brillante cérémonie qui s’est tenue à l’hôtel Continental de Lagos le 6 mars.

La liste des invités était très longue et représentait pratiquement tout le gratin de la société nigériane d’hier et d’aujourd’hui, ainsi que des présidents et des chefs d’État d’autres pays africains. 

Parmi les dirigeants étrangers figurait la présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu-Hassan, qui présidait également la cérémonie. Parmi les autres dirigeants, on peut citer Azali Assoumani, président de la République de l’Union des Comores et ancien président de l’Union africaine ; Sahle-Work Zewde, président de l’Éthiopie ; la première ministre Victoire Dogbe représentant Faure Gnassingbe, président du Togo et l’ancien président du Ghana, John Dramami Mahama.

« Ce qu’il faut, ce sont des politiques d’entraide qui élargissent les opportunités pour tous, réduisent les inégalités et améliorent la qualité de vie des gens. Elles doivent s’appuyer sur des politiques centrées sur le secteur public et sur la création de richesses par le secteur privé pour tous. »

Kashim Shettima, vice-président du Nigeria représentant Bola Ahmed Tinubu, le président du Nigeria, était à la tête d’une puissante liste de visiteurs nigérians comprenant le général Gowon, ancien chef d’État, l’ancien président Olusegun Obasanjo, l’ancien président Goodluck Ebele Jonathan et l’ancien vice-président Namadi Sambo, GCON.

La date du 6 mars coïncide avec la date de naissance du chef Obafemi Awolowo, l’homme d’État nigérian en l’honneur duquel le prix a été institué en 2012.desina rejoint d’autres grands noms africains tels que l’écrivain et philosophe Wole Soyinka, l’ancien président de l’Afrique du Sud, Thabo Mbeki, et l’avocat et pédagogue Afe Babalola, qui ont remporté le prix.

Le prix est décerné tous les deux ans à une personnalité africaine qui présente les traits les plus semblables à feu Awolowo, décrit comme un sage, un érudit, un philosophe, un futurologue et « le meilleur président que le Nigeria n’ait jamais eu ».

Le Dr Olatokunbo Awolowo Dosumu, directeur exécutif de la Fondation Obafemi Awolowo, a déclaré que le comité de sélection avait été unanime dans son choix du Dr Adesina, qui n’a pas été dévoilé, « parce qu’il répondait largement aux critères stricts du prix ». En effet, le comité composé d’éminentes personnes de grande intégrité l’a décrit comme « possédant les attributs du prix au plus haut degré ».

Chief Emeka Anyaoku, CFR, président du comité de sélection de la Fondation Obafemi Awolowo pour le prix du leadership, a félicité le Dr Olatokunbo Awolowo Dosumu d’avoir perpétué l’héritage de son père. L’ancien secrétaire général du groupe du Commonwealth a décrit feu le chef Obafemi Awolowo comme un dirigeant unique, animé par une philosophie personnelle claire, axée sur le bien-être de son peuple, un véritable patriote et nationaliste qui comprenait la dynamique de la gestion de la diversité du Nigeria.

Chief Emeka Anyaoku, ancien secrétaire général du Commonwealth et président du comité de sélection du prix, a décrit feu Chief Obafemi Awolowo comme un « leader unique animé par une philosophie personnelle claire, axée sur le bien-être de son peuple, un véritable patriote et nationaliste qui comprenait la dynamique de la gestion de la diversité du Nigeria ».

Adesina a été sélectionné pour ses performances en tant que ministre de l’agriculture du Nigeria (2011-2015) et, aujourd’hui, en tant que président de la BAD pour deux mandats. Dans ces deux fonctions, il a fait preuve d’un engagement envers le service public, d’une foi en la cause panafricaine et d’un plaidoyer en sa faveur, qui ont fait la renommée du chef Awolowo.

Au cours de son mandat de ministre de l’agriculture au Nigeria, M. Adesina a mis en œuvre un système innovant de porte-monnaie électronique qui a permis aux agriculteurs de recevoir directement des intrants agricoles subventionnés, mettant ainsi fin à 40 ans de corruption dans le secteur.

Il a également supervisé la transformation du secteur, qui est passé d’une agriculture de subsistance à une entreprise commerciale lucrative. Ses efforts ont permis au secteur privé d’investir 5,6 milliards de dollars dans le secteur agricole. Enfin, la production alimentaire du Nigeria a connu une augmentation remarquable de 21 millions de tonnes métriques pendant son mandat.

 

Avalanche de louanges

L’ancien président du Nigeria, Gen Yakubu Gowon, a déclaré qu’Adesina « représente le meilleur du Nigeria, qu’il est travailleur, diligent, brillant, tourné vers l’avenir et profondément patriote ». Décrivant M. Adesina comme un homme aux « références académiques intimidantes qui s’impose sur toutes les tribunes », il lui a demandé de se préparer à travailler davantage, en récompense de son dur labeur.

La présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, a décrit M. Adesina comme « l’optimiste en chef de l’Afrique » et un « vaillant fils du Nigeria ».

Ayant travaillé en étroite collaboration avec lui, elle a estimé que ce prix était un complément approprié aux nombreux honneurs qu’il a reçus en tant que l’un des dirigeants les plus visionnaires d’Afrique.

« Tout comme le chef Awolowo, M. Adesina est l’un des rares visionnaires du développement du Nigeria et de l’Afrique, capable de transformer ses visions en solutions transformationnelles concrètes qui ont un impact sur la vie de millions de personnes à travers l’Afrique. »

Samia Suluhu Hassan a fait l’éloge de M. Adesina pour sa capacité à travailler avec toutes les parties prenantes et a déclaré que la Tanzanie est l’un des pays qui a bénéficié directement de sa direction de la BAD. « Sous sa direction, la BAD a investi massivement dans l’énergie, les transports, l’agriculture, l’eau et l’assainissement, ainsi que dans l’infrastructure pour la connectivité régionale », a-t-elle déclaré.

Une autre preuve de son impact, a-t-elle noté, est le montant de 3 milliards de dollars qui a été levé avec son soutien, pour un chemin de fer à écartement standard qui reliera la Tanzanie à la République démocratique du Congo et au Burundi.

Le président de l’Union des Comores, Azali Assoumani, a félicité M. Adesina pour sa capacité à établir des partenariats et à mettre en œuvre des programmes qui transforment la vie de millions de personnes en Afrique. « L’Afrique se souviendra toujours de votre réussite comme l’un des meilleurs dirigeants qu’elle ait jamais connus », a-t-il déclaré.

Akinwumi Adesina félicité par Victoire Tomégah-Dogbé, cheffe du gouvernement du Togo.
Akinwumi Adesina félicité par Victoire Tomégah-Dogbé, cheffe du gouvernement du Togo.

Le président de l’Éthiopie, Sahle-Work Zewde, a décrit M. Adesina comme un homme « très engagé, déterminé à avoir un impact sur la vie des gens avec ténacité et avec la poursuite incessante de l’excellence ».

Reconnaissant la galaxie de dirigeants internationaux qui l’ont proposé pour le prix, M. Adesina a remercié l’ancien président Goodluck Jonathan, sous lequel il a été ministre de l’agriculture, Ban Ki-moon, ancien secrétaire général des Nations unies, Tony Blair, ancien premier ministre britannique, l’ambassadeur Kenneth Quinn, ancien ambassadeur des États-Unis au Vietnam et président émérite de la Fondation du prix mondial de l’alimentation, le professeur Adesoji O. Adelaja et le professeur Patrick Verkooijen, directeur général du Centre mondial sur l’adaptation, qui ont soutenu la candidature de M. Adesina.

Akinwumi Adesina a déclaré qu’il était temps d’ouvrir une nouvelle ère de leadership en Afrique afin de transformer le potentiel du continent en prospérité et de mettre fin à son statut de « musée de la pauvreté ».

« Nous devons créer un meilleur Nigeria et une meilleure Afrique pour cette génération et pour les générations à venir. Compte tenu du niveau élevé de pauvreté en Afrique, au Nigeria et dans d’autres pays, il est nécessaire de mettre en place des politiques d’aide sociale qui développent de manière exponentielle les opportunités pour tous, réduisent les inégalités et améliorent la qualité de vie des populations. Ces politiques doivent s’appuyer sur des politiques centrées sur le secteur public et sur la création de richesses par le secteur privé pour tous », a déclaré le président de la BAD.

 

Discours complet d’Akinwumi Adesina sur le site de la BAD.

@ABanker

 

 

 

 

Écrit par
Rédaction

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *