Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Un nouveau géant bancaire en RD Congo

Equity BCDC devient la deuxième banque de RD Congo, revendiquant près d’un million de clients. Son assise financière lui permet à la fois d’étendre son offre auprès des petits comptes et de proposer des prêts d’envergure.

Par Laurent Soucaille

D’un côté la banque la plus ancienne de RD Congo, de l’autre celle qui offre l’une des plus fortes croissances du continent. Equity Banque Commerciale du Congo, ou Equity BCDC, présente sa nouvelle identité, suite à la fusion entre Equity Bank Congo et de la Banque Commerciale du Congo.

« Nous donnerons la possibilité aux clients d’emprunter 40 millions de dollars, avec la contribution d’un groupe centaine comme le nôtre, nous pourrons allons aller jusqu’à 350 millions $. »

Ce lancement constitue une nouvelle étape pour les services financiers en RD Congo, un pays avide de modernité en matière bancaire. Le groupe a dévoilé sa nouvelle image au cours d’une cérémonie, le 11 février 2021, à laquelle ont pris part diverses personnalités du Congo et des pays voisins. Suite à cette fusion, Equity BCDC devient la deuxième plus grande banque de la RD Congo avec un bilan de 2,5 milliards de dollars.

Sur le plan de la direction, Yves Cuypers et Célestin Mukeba seront les deux directeurs généraux de la nouvelle structure. Entourés de leurs adjoints, ils continueront d’assurer la direction du comité de gestion et seront les membres du conseil d’administration.

Compte tenu de sa nouvelle envergure, l’établissement a la taille critique pour étendre la capacité d’accès aux services financiers à travers l’un des plus grands pays d’Afrique. C’est d’ailleurs pourquoi sa direction promet d’axer sa stratégie et son engagement pour stimuler l’inclusion financière et soutenir la transformation des vies et des moyens de subsistance des Congolais.

L’ancien directeur général d’Equity Bank Congo, Célestin Mukeba, a rappelé que deux banques légendaires, aux forces diverses, se sont réunies pour former « une banque plus grande et plus forte pour le peuple congolais ». Le nouvel ensemble compte 74 agences et 3 055 agents, et près d’un million de clients. « La nouvelle banque a la capacité, l’assemblage de talents, l’expérience et la vision nécessaires pour rendre les services bancaires abordables et accessibles à tous les foyersUn compte bancaire est le début d’un voyage vers l’autonomisation. Avec un compte bancaire, chaque Congolais pourra épargner n’importe quelle somme, aussi peu que 1 000 francs congolais, et pourra effectuer des transactions selon ses besoins. »

Un rôle important à jouer

Selon Célestin Mukeba Muntuabu, cette fusion crée une plateforme permettant à la banque de faire évoluer ses offres et ses capacités. Elle devient ainsi « une institution financière dotée de la force, de l’expertise, de l’innovation, d’une base de capital solide et d’une portée régionale et mondiale pour soutenir les aspirations de croissance économique de la RD Congo ».

La fusion de deux banques est un événement exceptionnel, particulièrement en RD Congo, puisque c’est la première fois que cela se passe. « Par conséquent, nous avons rencontré quelques difficultés », a reconnu Yves Cuypers, directeur général. Qui a remercié ses clients « pour leur compréhension et leur patience ».

Equity BCDC entend stimuler l’inclusion financière dans le pays, et par là même soutenir le niveau de vie des populations congolaises. « C’est là le défi de cette génération, établir une base dont se serviront les prochaines générations, pour les cent prochaines années ! », s’est exclamé James Mwangi, PDG de Equity Group Holding. « Ainsi, nous pourrons bâtir un pont entre la RD Congo et la communauté internationale ».

En assurant sa présence régionale et en se développement en RD Congo, « Equity BCDC a un rôle important à jouer dans le paysage financier de ce pays », a déclaré le ministre du Portefeuille, Clément Kwete.

La banque servira également d’accompagnateur aux jeunes entreprises congolaises, y compris celles ayant déjà une certaine assise. En effet, « nous donnerons la possibilité aux clients d’emprunter 40 millions $, avec la contribution d’un groupe centaine comme le nôtre, nous pourrons allons aller jusqu’à 350 millions $ », explique Célestin Mukeba. Qui voit dans ses montants les bienfaits d’une alliance « entre une jeune banque dynamique et une grande banque centenaire ».

Cette fusion fait suite à l’acquisition par Equity Group Holding de la participation de 66,53% des actions de la BCDC détenue par la famille de George Forrest. L’opération annoncée en août 2020 n’a reçu l’agrément définitif des autorités de tutelles que le 30 décembre.

LS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts