Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Nouveaux appuis à Coris Bank dans le financement des PME

La Banque islamique de développement, ainsi que la Banque ouest-africaine de développement, ont accordé des lignes de financement à Coris Bank Burkina Faso. Des soutiens précieux pour maintenir l’activité des PME et PMI. 

Par Marie-Anne Lubin

La Société islamique pour le développement du secteur privé (SID) est la branche secteur privé du Groupe de la Banque islamique de développement. Elle vient de signer avec CBI (Coris Bank International) un accord pour financer les entreprises du secteur privé au Burkina Faso, touchées par la pandémie de la Covid-19.

Ayman Amin Sejiny, PDG de la SID et Diakarya Ouattara, directeur général de CBI – Burkina Faso, ont signé, le 1er décembre 2020 ; l’accord de ligne de financement de 15 millions d’euros au titre de la structure de financement Mourabaha en marchandises dédiée au guichet islamique de la Banque.

« La ligne de financement sera utilisée par CBI – Burkina Faso pour soutenir les activités économiques des entreprises du secteur privé éligibles qui ont été touchées par l’épidémie de la Covid-19. »

À cette occasion, le PDG de la SID a précisé : « La ligne de financement sera utilisée par CBI – Burkina Faso pour soutenir les activités économiques des entreprises du secteur privé éligibles qui ont été touchées par l’épidémie de la Covid-19. » Cette facilité fait partie du programme de soutien de 250 millions de dollars de la SID pour aider les pays membres à se remettre de la pandémie.

De son côté, Diakarya Ouattara, « apprécie la qualité du partenariat entre les deux institutions ». Le directeur général a rappelé qu’en 2016, la banque avait bénéficié de la première ligne de financement d’un montant de 17 millions d’euros pour quatre années.

Ces fonds lui ont permis de soutenir plusieurs PME et PMI, à travers le financement de projets dans divers secteurs vitaux tels que la santé, l’éducation, l’agriculture, l’industrie agro-alimentaire et les transports. Diakaraya Ouattara a également remercié la SID d’avoir accordé cette facilité « en ces temps difficiles où les banques ont besoin de liquidités pour soutenir leurs clients concernés, en particulier les PME ».

Le groupe Coris Bank est un client existant de la SID et cette facilité de ligne de financement est la troisième fournie par la SID en sa faveur ; y compris les facilités de ligne de financement accordées au CBI Burkina Faso et CBI Mali d’un montant de 17 millions d’euros en 2016 et de 6 millions d’euros en 2018.

La BOAD en appui

Depuis sa création et pour témoigner de sa ferme détermination à développer le secteur privé dans ses pays membres, la SID a accordé des lignes de financement à plusieurs institutions financières en Afrique subsaharienne pour le développement du secteur privé, y compris les PME, précise l’institution.

Cette signature intervient alors qu’un autre partenaire régulier de Coris Bank, la BOAD (Banque ouest-africaine de développement), a approuvé de nouveaux financements, le 28 novembre, pour un montant total de 50 milliards de F.CFA (76,2 millions d’euros) en faveur du Bénin, du Burkina Faso et du Mali. Parmi ces coups de pouce, figure une troisième ligne de refinancement en faveur de Coris Bank au Burkina Faso.

La ligne est destinée au refinancement de projets d’investissement productifs dans les secteurs éligibles au financement de la banque et s’inscrit dans le cadre du troisième programme engagé par la BOAD et l’institution de crédit allemande KFW visant à soutenir les micros, petites et moyennes entreprises de l’Uemoa. Elle permettra d’améliorer leur accès aux moyens de financement par le canal du secteur bancaire commercial. Le montant de l’opération atteint 10 milliards de F.CFA.

Un excellent troisième trimestre

Parallèlement, la BOAD a soutenu, au Mali, la banque de solidarité (BMS) et la banque nationale de développement agricole (BNDA), ainsi qu’un projet hydroélectrique. Tandis que le Bénin a obtenu un financement de 10 milliards de F.CFA pour la première phase de son projet de sédentarisation des troupeaux de ruminants.

Rappelons que Coris Bank a enregistré, au troisième trimestre 2020, une hausse de 21,3% de son produit net bancaire, à 50,309 milliards de F.CFA. Cette performance, souligne la Banque, résulte de la bonne tenue des marges nettes d’intérêts issues des activités de la clientèle et de la trésorerie ainsi qu’à la hausse nette des commissions engrangées.

En dépit d’un coût du risque de 5,2 milliards de F.CFA, et d’une hausse de 30% des coûts d’exploitation, le résultat net ressort à 24,8 milliards (+2,4%). La hausse de l’activité a entraîné des embauches supplémentaires, tandis que le groupe a engagé des dépenses dans divers projets de transformation réglementaire et digitale.

À ce propos, CBI Burkina Faso a signé, le 30 novembre, un accord avec Air Burkina : dès à présent, ses clients « VIP » peuvent acheter leurs billets d’avion dans ses agences bancaires.

ML

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This