Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Mohamed El Ghazi, nouveau directeur général de la SIB

Un homme du sérail, Mohamed El Ghazi prend la tête de la Société ivoirienne de banque, en remplacement de Daouda Coulibaly, qui prend la direction générale du pôle ouest-africain d’Attijariwafa bank. Dans un contexte rend difficile par la crise, le nouveau directeur général hérite d’un groupe leader en Côte d’Ivoire.

Par Paule Fax

La SIB (Société ivoirienne de banque) a pris acte de la démission de son directeur général Daouda Coulibaly. Celui qui préside l’Association professionnelle des banques (APBEF-CI) rejoint la maison-mère Attijariwafa bank pour y occuper de nouvelles responsabilités.

Créée en 1962, la Société Ivoirienne de Banque est depuis une cinquantaine d’années un acteur de référence du secteur bancaire en Côte d’Ivoire. Filiale du groupe Attijariwafa bank depuis 2009, elle compte 63 agences réparties dans 19 villes.

Ce qui n’était qu’une rumeur depuis quelques jours a été officialisé lors d’une réunion du Conseil d’administration tenu le 10 mai. Dans un communiqué, le Conseil d’administration souligne que la SIB « a atteint des performances remarquables, reconnues sur le plan national ». La société est cotée à la BRVM (Bourse régionale des valeurs mobilières) depuis 2016.

Le Conseil d’administration de la SIB a nommé Mohamed El Ghazi au poste de directeur général. Le nouveau responsable quitte donc son poste de directeur général de la Banque internationale pour le Mali (BIM), qu’il occupait depuis décembre 2017. Le nouveau responsable est titulaire d’un Diplôme d’études supérieures de l’Université Hassan-II de Casablanca et d’un MBA de Sherbrooke Canada ; il dispose d’une solide expérience bancaire de plus de trente ans au sein du groupe Attijariwafa bank. Avant la BIM, il a occupé notamment les fonctions de directeur général du Crédit du Sénégal. Félicitant Mohamed El Ghazi pour sa nomination, le Conseil d’administration lui a souhaité plein succès dans sa nouvelle mission en l’assurant de tout son soutien.

De son côté, l’ancien directeur général de l’institution financière aura conduit, pendant près de dix ans, la transformation de la banque, menant des réformes qui font aujourd’hui de la SIB un établissement leader en Côte d’Ivoire. Ces dernières années, la banque a reçu de multiples récompenses, comme le Trophée Banque de l’Année 2018 en Côte d’Ivoire, décerné par le Financial Times. Le Conseil salue « la progression remarquable, de même que la dynamique d’innovation permanente dans laquelle s’est installée la SIB », qui lui permettent de consolider son leadership tout en améliorant l’offre bancaire et financière en Côte d’Ivoire, à destination de tout type de clientèle.

ENCADRE – Attijariwafa bank vise le Nigeria

Selon la presse financière, Affijariwafa banque serait intéressé par l’Union Bank of Nigeria. Le conditionnel n’est plus de mise pour l’agence Bloomberg, qui révèle que le groupe marocain a soumis une offre pour acquérir une part majoritaire (49,97% précisément) de la sixième plus grande banque nigériane.

Cette acquisition lui permettrait de renforcer sa présence sur le marché anglophone. Dans cette opération, le groupe marocain compte deux rivaux : Zenith Bank et Access Bank. Union Bank of Nigeria est une filiale d’Atlas Mara, à qui les difficultés financières imposent des cessions d’actifs, depuis plusieurs mois.

Activité en hausse, en 2020

En 2020, la SIB a dégagé un bénéfice net de 30,26 milliards de F.CFA (46,13 millions d’euros) ; une progression de 7,9% certes inférieures à celle des années précédentes mais remarquable dans le contexte de choc économique. Le produit net bancaire a progressé de 4% sur la période, à 74,467 milliards de F.CFA (113,52 millions d’euros). Le total bilan de la SIB est ressorti en hausse de 11%, à 1 224,290 milliards de F.CFA (1,87 milliard d’euros).

Le nouveau responsable arrive dans un contexte délicat pour la banque ivoirienne, qui redoute une nouvelle année de transition en cas de prolongement de la crise sanitaire. En revanche, sous la direction de Daouda Coulibaly, elle prévoyait de poursuivre son plan de développement Impact 2023.

De son côté, Daouda Coulibaly part diriger Attijari West Africa (AWA), la faîtière du groupe marocain pour la région Uemoa. Né en 1971, le banquier a démarré sa carrière comme auditeur au cabinet PricewaterhouseCoopers, en 1996. Cinq ans plus tard, il a rejoint la SIB, à l`époque filiale du Crédit agricole, en tant que directeur financier adjoint. Daouda Coulibaly occupera plusieurs fonctions stratégiques et à responsabilité. En 2009, après la cession des parts du Crédit agricole à Attijariwafa bank, il est promu directeur général adjoint. Une fonction que Daouda Coulibaly occupera pendant trois ans

Daouda Coulibaly

Né en 1971, le banquier a démarré sa carrière comme auditeur au cabinet PricewaterhouseCoopers, en 1996. Cinq ans plus tard, il a rejoint la SIB, à l`époque filiale du Crédit agricole, en tant que directeur financier adjoint. Daouda Coulibaly occupera plusieurs fonctions stratégiques et à responsabilité. En 2009, après la cession des parts du Crédit agricole à Attijariwafa bank, il est promu directeur général adjoint. Une fonction que Daouda Coulibaly occupera pendant trois ans.

PF

 

2 réponses à “Mohamed El Ghazi, nouveau directeur général de la SIB”

  1. Author Thumbnail Laura dit :

    Félicitations au nouveau directeur ! On lui souhaite pleins de succès pour sa récente nomination.

  2. Author Thumbnail Gnahuie dit :

    Bonjour,
    Je suis client de la depuis juin 2002
    En 2007 , lors de mon passage à Abidjan, j’ai fait
    des dépôts/retraits sur mon compte. Et une fois retourné en France ou je vis, j’ai fait faire un dépôt 500000 Frs cfa . Je ne suis retourné depuis 2007. En 2017
    Aujourd’hui plus de 3000.000Frs CFA. Je charge mon Épouse présent à Abidjan et porteuse d’une procuration et 4 documents LÉGALISÉS et CERTIFIÉS par les autorités françaises et IVOIRIENNES, demandés par Monsieur KASSI ARISTIDE PIERRE du service diaspora. Malgré tous ces documents que je lui envoyé par mail et remis en mains Propres , pour donner de décaissement à mon à il a fait remplir un autre document à mon Épouse, dont j’ignore la teneur .
    Malgré tous ça il promet un décaissement à mon Épouse le jeudi 12/08/ 2021, date du retour de mon Épouse en France. On s’est parler constamment au
    téléphone. Je comptais beaucoup sur la bonne compréhension de la BANQUE pour résoudre ce problème très léger étant donné que je vis , je ne pas mort ! Pourquoi avoir affamé mon Épouse et rendu son séjour désagréable ?
    C’est pourquoi je ne réjouis du changement de direction. Parce une banque c’est il faut faire des
    affaires. Je pense mon Épouse recevra un décaissement pour faire ses achats.

Répondre à Gnahuie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts