Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Le Dr Akinwumi Adesina réélu à la présidence du Groupe de la BAD

Le Dr Akinwumi A. Adesina a été réélu pour un second mandat de cinq ans à la présidence du Groupe de la Banque africaine de développement, le jeudi 27 août 2020, par le Conseil des gouverneurs de la Banque.

Par Paule Fax

Comme président nouvellement réélu, le Dr Akinwumi A. Adesina, ancien ministre nigérian de l’Agriculture, débutera son nouveau mandat le 1er  septembre 2020.

Le résultat de l’élection, qui lui a permis d’obtenir 100% des votes de tous les membres régionaux et non régionaux de la Banque, a été annoncé par la présidente du Conseil des gouverneurs de la BAD, Niale Kaba, ministre ivoirienne du Plan et du développement.

Dr Akinwumi A. Adesina a été élu pour la première fois à la présidence de la Banque le 28 mai 2015. En sa qualité d’économiste du développement de renommée mondiale et lauréat du Prix mondial de l’alimentation et du Prix SunHak pour la paix, il s’est distingué en menant un programme audacieux visant à réformer la Banque et à accélérer le développement de l’Afrique.

A LIRE AUSSI

Des Assemblées virtuelles pour la BAD

Sous sa gestion, la BAD  a conservé sa note AAA attribuée par toutes les grandes agences mondiales de notation pendant cinq années consécutives. Le Conseil des gouverneurs du Groupe de la Banque a approuvé une augmentation de 125 % du capital général de la Banque, le faisant passer de 93 milliards de dollars à 208 milliards de dollars, soit l’augmentation la plus importante jamais enregistrée dans l’histoire de la Banque.

Plus largement, le premier mandat de Dr Akinwumi A. Adesina était axé sur le nouveau programme audacieux du Groupe de la Banque, qui repose sur cinq priorités de développement connues sous l’appellation « High 5 » : Eclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; nourrir l’Afrique ; industrialiser l’Afrique ; intégrer l’Afrique ; et améliorer la qualité de vie des populations africaines.
Au cours du premier mandat du Dr Akinwumi A. Adesina, la BAD a obtenu des résultats qui ont eu un impact sur la vie de 335 millions d’Africains. C’est ainsi que 18 millions de personnes ont eu accès à l’électricité ; 141 millions de personnes ont bénéficié de technologies agricoles améliorées au titre de la sécurité alimentaire ; 15 millions de personnes ont eu accès à des financements provenant d’investissements privés ; 101 millions de personnes ont bénéficié de transports améliorés ; et 60 millions de personnes ont eu accès à l’eau et à l’assainissement.

PF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This