Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Ecobank : Une course au leadership réaffirmée

ETI, maison mère de Ecobank, se dote d’un nouveau président-administrateur. Le passage de témoin est l’occasion de réaffirmer les progrès du groupe panafricain qui affirme son leadership, y compris dans le contexte actuel.

Par Laurent Soucaille 

Pour la première fois, l’Assemblée générale ordinaire de Ecobank Transnational Incorporated (ETI) s’est déroulée principalement par procuration. La maison mère de Ecobank, établissement panafricain présent dans 33 pays, a néanmoins tenu sa 32e Assemblée de Lagos, au Nigeria.

Le virus perturbe gravement les familles, les entreprises et les économies en Afrique subsaharienne où « nous continuons à fournir notre soutien indéfectible dans ces circonstances sans précédent et extrêmement difficiles », a déclaré le directeur général de Ecobank.

Le président du groupe, Emmanuel Ikazoboh a rappelé que ETI se situe dans la dernière phase de son parcours de cinq ans « La Feuille de route du Leadership ».

Il a souligné « de meilleurs fondements commerciaux et opérationnels, le leadership dans une gamme de produits digitaux évolutifs, de solides processus de gouvernance d’entreprise et une discipline durable dans la gestion des dépenses ».

ETI continue à œuvrer pour accélérer un retour sur investissement supérieur au coût du capital dans l’ensemble du groupe, « en dépit des conditions économiques difficiles, notamment celles liées à la Covid-19 ». Ecobank entend poursuivre son engagement à conduire le développement économique et l’intégration financière du continent.

Emmanuel Ikazoboh a présidé sa dernière assemblée générale : « Au moment où je me retire, je voudrais dire que cela a été pour moi un privilège d’avoir servi cette grande institution et je suis particulièrement fier de ce que nous avons accompli. » L’administrateur s’est déclaré « assuré et confiant » que son successeur au poste de président, Alain Nkontchou, « continuera à conduire le Conseil d’administration dans son parcours vers le leadership ».

« Le monde a les yeux fixés sur l’Afrique et nous sommes en train de positionner cette banque d’une manière qui lui permettra de continuer de mettre en œuvre ses engagements à l’égard du développement du continent » a conclu Emmanuel Ikazoboh. Lequel « compte demeurer un ambassadeur déterminé de cette grande institution et de ses idéaux ».

L’administrateur sortant d’ETI a reçu l’hommage de Ade Ayeyemi, directeur général du groupe Ecobank et a souhaité « la bienvenue à bord » au nouveau président. « Je me réjouis de collaborer avec lui pendant son mandat à la tête du Conseil. »

L’année 2019 a été une l’occasion de « progrès substantiels pour le groupe sur plusieurs fronts », a poursuivi Ade Ayeyemi. Ecobank a élargi sa gamme de produits innovants avec une plateforme d’applications bancaires de base.

Continuité de services, pendant l’épidémie

Le groupe a procédé à sa mise à niveau, a augmenté le nombre de clients. Il a noué de nouveaux partenariats et lancé des programmes pour transformer l’expérience client et intégrer la bonne conduite, la culture et l’éthique dans toute l’organisation. « Chacun de nos trois secteurs d’activité a amélioré sa rentabilité et positionné Ecobank pour un succès durable à long terme. »

Bien sûr, l’efficacité de l’écosystème numérique a été mise en évidence au milieu des défis mondiaux actuels de la pandémie de Covid-19, « nous permettant de fournir une continuité de service à nos clients ». Le virus a des effets dévastateurs et perturbe gravement les familles, les entreprises et les économies dans les pays de notre implantation en Afrique subsaharienne où « nous continuons à fournir notre soutien indéfectible dans ces circonstances sans précédent et extrêmement difficiles », a souligné Ade Ayeyemi.

Les actionnaires ont approuvé toutes les résolutions lors de l’AGO, qui prévoyaient l’élection de deux nouveaux administrateurs, le professeur Enase Okonedo et Simon Dornoo.

Les actionnaires ont également ratifié la cooptation, en tant qu’administrateurs, de Deepak Malik, proposé par Arise B.V, et de Zanele Monnakgotla, proposée par Public Investment Corporation. Pour sa part, Dr George Agyekum Donkor, sera le représentant permanent de la Banque pour l’investissement et le développement de la Cedeao.

L’AGO a été suivie d’une Assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle les actionnaires ont voté pour l’annulation de la résolution sur la consolidation des actions, approuvée précédemment le 17 juin 2016.

Les actionnaires ont également voté en faveur de la modification des statuts de ETI, notamment l’ajout de la possibilité de tenir à l’avenir, les assemblées générales par des moyens de communication électronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This