Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Covid-19 : Afreximbank intensifie son engagement

Afreximbank accorde une facilité de découvert aux États africains pour faciliter l’approvisionnement en fournitures médicales contre la Covid-19. Les pays utiliseront, pour ce faire, la nouvelle plateforme panafricaine d’approvisionnement AMSP.

Par Laurent Soucaille

La Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) a dégagé un financement de 100 millions de dollars pour permettre à ses pays membres de s’approvisionner en matériel et consommables médicaux destinés à lutter contre la pandémie de Covid-19. Les pays utiliseront la plateforme africaine de fournitures médicales (AMSP).

Les fonds sont mis à la disposition sous la forme de limites de découvert pré-approuvées pour chaque gouvernement africain. Ce mécanisme permet d’accélérer l’accès aux ressources médicales essentielles à la lutte contre la maladie, en réduisant le déficit de financement à court terme auquel les États africains peuvent être confrontés.

« Nous nous assurons que les États africains sont en mesure d’accéder rapidement à des kits de diagnostic et autres fournitures médicales à des prix compétitifs auprès de fournisseurs africains et sur les marchés mondiaux.»

Lancée en juin, l’AMSP a été mis en œuvre par CDC Afrique (Centres africains de contrôle et de prévention des maladies de l’Union africaine, Afreximbank et la CEA (Commission économique des Nations unies pour l’Afrique).

Elle est sous la direction de l’envoyé spécial de l’Union africaine, Strive Masiyiwa. L’exploitation de l’AMSP est assurée par la société Janngo. La plateforme a été créée pour faciliter un approvisionnement mis en commun et transparent des pays africains Ses services sont aussi mis à la disposition des pays de la Communauté des Caraïbes (Caricom).

Fruit d’une large collaboration continentale, l’AMSP sert d’« interface unique permettant de coordonner facilement l’approvisionnement en fournitures médicales des gouvernements et ONG africains », précise un communiqué de la banque. Afreximbank facilite les paiements sur la plateforme.

La banque met également à disposition des lettres de crédit et des garanties de paiement permettant aux gouvernements et organisations participants de minimiser le coût initial d’acquisition de fournitures essentielles.

Un accélérateur de procédures

« Nous sommes conscients des défis auxquels de nombreuses économies africaines sont confrontées dans le cadre des efforts quotidiens qu’elles déploient pour contenir la pandémie », commente Benedict Oramah, président d’Afreximbank.

« Grâce à cette facilité de découvert de 100 millions $, nous nous assurons que les États africains sont en mesure d’accéder rapidement à des kits de diagnostic et autres fournitures médicales à des prix compétitifs auprès de fournisseurs africains et sur les marchés mondiaux. »

Rappelons que fin septembre, Afreximbank s’était associée à la Société internationale islamique de financement du commerce et à l’Organisation africaine de normalisation.

Les partenaires engagent une initiative dénommée « Harmonisation des normes pour les produits pharmaceutiques et les équipements médicaux en Afrique ». Elle vise à renforcer la qualité et la fiabilité des médicaments et des équipements médicaux importés ou produits en Afrique.

L’harmonisation des normes est un critère essentiel à la mise en œuvre de la ZLECAf (Zone de libre-échange continentale africaine). Elle garantit que les producteurs de biens sur le continent se conforment à un ensemble d’exigences réglementaires et de normes qualités les autorisant à approvisionner le marché continental avec des produits qui répondent à ces standards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This