Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Coup de pouce du CDC Group à Ecobank SA

L’organisme britannique d’appui au développement CDC Group partage certains risques d’EBI SA, filiale du groupe panafricain Ecobank, afin de financer le commerce. Une aide précieuse à la croissance post-Covid, notamment au Burkina Faso, au Tchad et au Togo.

Par Paule Fax

CDC Group, l’institut britannique de financement du développement, a accordé une facilité de financement du commerce de 50 millions de dollars au profit de Ecobank International. Il s’agit du premier partenariat de CDC avec EBI SA, la filiale du groupe Ecobank, basée à Paris.

Cette initiative vise à fournir des liquidités à des marchés peu développés et une aide cruciale au financement du commerce pour des banques et des entreprises africaines.

« Nous sommes à un moment décisif où la relance est absolument nécessaire après les difficultés engendrées par la Covid-19 mais aussi où la Zone de libre-échange continentale africaine crée d’immenses opportunités de commerce et d’investissement. »

La crise de la Covid-19 a nui aux flux commerciaux, aux activités commerciales et aux emplois sur les marchés africains. Cette facilité stimulera la reprise économique du continent et devrait générer entre 70 et 140 millions $ d’échanges supplémentaires par an.

L’investissement, explique-t-on du côté des deux partenaires, permettra d’accroître les importations de biens essentiels, de produits de base et de biens d’équipement, tout en contribuant à élargir l’accès aux biens et services de manière générale.

De ce point de vue, EBI SA constitue « un partenaire idéal pour accroître l’impact de CDC en Afrique et renforcer le soutien financier aux banques locales et à leurs entreprises clientes », soulignent les deux institutions. En effet, grâce au vaste réseau Ecobank et à ses opérations dans 33 pays du continent, s’ouvrent de nouvelles opportunités économiques, en particulier dans des pays tels que le Togo, le Burkina Faso et le Tchad.

La facilité de financement du commerce avec partage des risques répond aux besoins de liquidités des banques africaines locales à un moment crucial, notamment en raison de l’impact économique de la pandémie. En mobilisant des capitaux pour remédier à ces insuffisances, CDC endosse un risque supplémentaire et propose des lignes de financement du commerce aux banques locales, protégeant ainsi le commerce sur le continent.

Admir Imami est directeur du financement du commerce et de la chaîne d’approvisionnement, à CDC Group. Il considère que le partenariat avec Ecobank offre à CDC l’« occasion de soutenir le commerce là où le besoin s’en fait le plus sentir ».

Maintenir la fluidité du commerce sur le continent est une priorité de la stratégie face à la Covid-19, et le capital aider les entreprises qui sont au cœur de l’activité économique sur nos marchés. « Nous restons déterminés à jouer notre rôle pour combler le déficit de financement du commerce en Afrique, en contribuant à faciliter la croissance des entreprises et des emplois, et en renforçant la résilience à long terme. »

Contribuer à la croissance durable

De son côté, Akin Dada, directeur général de la Banque de grande clientèle et d’Investissement chez Ecobank évoque « un moment décisif où la relance est absolument nécessaire après les difficultés engendrées par la Covid-19 mais aussi où la Zone de libre-échange continentale africaine crée d’immenses opportunités de commerce et d’investissement ».

D’où la volonté de saisir l’opportunité de travailler avec des institutions de financement du développement telles que CDC pour réaliser le potentiel de l’Afrique et stimuler durablement son développement économique ».

Enfin, Jean Erwin Nizet, directeur général délégué d’EBI SA souligne combien le partenariat avec CDC permettra à EBI SA de soutenir davantage le commerce africain. « Dans le contexte difficile de la Covid-19, il est d’autant plus important d’accroître la capacité de financement du commerce de Ecobank, afin que la banque puisse mieux servir ses clients en Afrique. La banque pourra ainsi continuer à contribuer à la création de valeur ajoutée et à la croissance durable sur le continent. »

Par ailleurs, CDC Group vient d’investir 36 millions $ dans Divercity, une plateforme financière dédiée à la construction de logement abordables, en Afrique du Sud. Le Divercity Urban Property Fund s’appuiera sur ce financement pour la construction de logements éco-responsables à Johannesbourg.

Les fonds investis serviront à la construction et la gestion de plus de 2 500 nouvelles unités résidentielles au cours des cinq prochaines années, principalement à Johannesburg. La ville, qui compte près de 5,6 millions d’habitants est en pénurie de logement.

PF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts