Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Actualité

Tunisie : L’Assemblée rejette la Zlecaf

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a rejeté, lors d’une plénière tenue le 5 mars, le projet de loi relatif à l’accord sur la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), entrée en vigueur en mai 2019.

Par Laurent Soucaille

L’approbation de l’ARP devait finaliser l’adhésion de la Tunisie, qui avait signé l’accord le 21 mars 2018 à Kigali. Le gouvernement devra donc revoir sa copie.

A LIRE AUSSI 

Souad Aden-Osman (CoDA): « L’Afrique de la Zlecaf, c’est l’Afrique qui gagne, qui protège, qui rassure, qui partage… »

 

Cet accord prévoit la mise en place d’un cadre global et mutuellement bénéfique pour les relations commerciales entre les pays membres de l’Union Africaine.

Il vise notamment a renforcer la compétitivité des entreprises africaines, grâce à l’abaissement des coûts des transactions commerciales, ainsi qu’à réaliser l’ensemble des objectifs de l’agenda 2063 de l’UA. Parmi les objectifs à moyen terme, l’augmentation du volume du commerce intercontinental de 50% à l’horizon 2022. 

A LIRE AUSSI

Hippolyte Fofack, économiste, Afreximbank : «La Zone de libre-échange est indispensable à l’Afrique»

La zone de libre-échange africaine compte 1,2 milliard d’habitants, et représente à l’heure actuelle un volume d’échanges commerciaux de 3 000 milliards de dollars. Elle permettra de porter la part du commerce intercontinentale de l’Afrique de 16% à 33%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This