Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Actualité

Tchad : N’Djamena traque Boko Haram

Après l’attaque lundi 23 mars 2020 du groupe terroriste Boko Haram causant ainsi la mort de 92 soldats tchadiens, le président Idriss Deby Itno annonce la riposte.

Par Serges David

Le président Idriss Deby Itno ne décolère pas. En effet, il a annoncé une offensive militaire avec pour nom de code « Colère de Boma » du nom de la ville tchadienne d’où le drame s’est produit suite à l’attaque terroriste de Boko Haram.

«Nous allons en finir avec Boko Haram dans cette zone-là. Le moral est très haut, les préparations sont très avancées. Il ne reste plus qu’à se lancer contre Boko Haram, l’attraper et le détruire », dixit le président Idriss Déby.  

Selon le Président cette opération militaire consistera en une offensive terrestre, aérienne et fluviale contre le groupe armé de Abubakar Shekau.

Lors d’une visite de supervision des postes avancés de l’armée, Idriss Deby a encore martelé : « Tout est prêt pour lancer l’opération. Nous allons en finir avec Boko Haram dans cette zone-là. Le moral est très haut, les préparations sont très avancées. Il ne reste plus qu’à se lancer contre Boko Haram, l’attraper et le détruire ».  

Dans cette perspective, deux départements de la province du Lac (située à la frontière avec le Niger, le Nigeria et le Cameroun) ont été déclarés « Zone de guerre » par les autorités tchadiennes.

A son tour dimanche, le ministre tchadien de la Défense nationale, le général Mahamat Abbali annonçait l’envoi par son pays de soldats au Nigeria et au Niger dans le cadre précisément de cette lutte contre  le groupe jihadiste Boko Haram : « Nous avons l’accord des deux autres pays, le Niger et le Nigeria, et nous avons présentement des hommes dans tous ces pays », a assuré le ministre. « Notre objectif est de nettoyer toute la zone insulaire ».

L’armée tchadienne a acquis de la notoriété et pris du volume dans cette lutte depuis son intervention au Mali aux côtés des forces françaises en 2013. Faisant, du coup, de N’Djamena l’un sinon le fer de lance de la stratégie d’enrayement de la violence dans le Sahel.

L’attaque de Boma, prend donc les allures d’un revers de taille pour cette armée tchadienne considérée comme l’une des plus efficaces de l’Afrique.

De plus, cette attaque intervient dans un contexte marqué par une réorganisation de la lutte contre le terrorisme, après le sommet de Pau de janvier 2020 ayant poussé les pays du G5 Sahel et la France à adopter de nouvelles stratégies contre les groupes islamistes dans le Sahel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This