Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Actualité

Ouattara et Macron « convergences de vues » sur la situation en Côte d’Ivoire

Le président français Emmanuel Macron et son homologue Alassane Ouattara ont déjeuné ce vendredi 04 septembre 2020 au Palais de l’Elysée, plusieurs thèmes ont été abordés dont la présidentielle ivoirienne d’octobre 2020.

Par Paule Fax

Et c’est le président ivoirien Alassane Ouattara qui résume le compte rendu de ce tête-à-tête très politico-diplomatique notamment en son point le plus sensible et délicat : le scrutin présidentiel ivoirien du samedi 31 octobre 2020 : « J’ai eu un excellent déjeuner de travail avec mon ami, le président Macron. Nous nous sommes réjouis de nos convergences de vues sur la situation économique et politique en Côte d’voire, notamment l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, dans un climat de paix… », a-t-il dit.

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, candidat à sa propre succession pour un tout premier mandat présidentiel de la toute nouvelle troisième République en Côte d’Ivoire, a déposé le lundi 25 août 2020, son dossier de candidature au siège de la Commission électorale indépendante (CEI) à Abidjan.

« Cette décision représente pour moi un vrai sacrifice et je l’assume pleinement par amour pour mon pays. Par cette décision, je veux aussi prendre le temps d’achever la préparation de la relève », avait expliqué Ouattara pour justifier son acte qui intervenait 48 h seulement après son investiture par son parti le RHDP au stade Félix Houphouët-Boigny plein à craquer.

Il avait aussi ajouté : « Je sais compter sur l’ensemble de mes concitoyens pour que cette élection soit apaisée et que les Ivoiriens puissent faire leur choix en toute tranquillité, dans la paix, sans violence. Nous nous soumettrons au verdict de nos concitoyens. Les citoyens se souviendront de notre bilan qui est un bilan exceptionnel ces 9 dernières années (…). J’ai une vision de stabilité, de sécurité, de paix et de bonheur pour les Ivoiriens ».

Alassane Ouattara a dû reconsidérer sa position de ne pas briguer un nouveau mandat et à se résoudre à faire acte de candidature notamment à cause du décès, d’un malaise cardiaque le 8 juillet 2020, de son dauphin désigné Amadou Gon Coulibaly alors que celui-ci avait déjà été investi le 12 mars par son parti le RHDP.

Le 6 août, veille de la célébration du 60è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, durant son discours à  la nation, Ouattara (78 ans), élu en 2010, puis réélu en 2015, avait justifié sa décision de briguer un nouveau mandat présidentiel dans un « souci de préserver la paix, la cohésion sociale ».

La campagne officielle pour la présidentielle du 31 octobre 2020 commence le 15 octobre 2020. Mais déjà la nouvelle candidature du président sortant est contestée par certains opposants et une partie de la société civile à travers des manifestations violentes dans certaines localités du pays comme Divo (Centre-Ouest) et Bonoua (Sud).

Pour l’heure, la Côte d’Ivoire compte 45 prétendants au poste présidentiel entre autres : Alassane Ouattara (RDDP, au pouvoir), Henri Konan Bédié (PDCI RDA, opposition), Pascal Affi N’Guessan (FPI, opposition) Guillaume Soro (GPS, opposition), Laurent Gbagbo, Albert Mabri Toikeusse (UDPCI, opposition) Mamadou Koulibaly (Lider, opposition) et Marcel Amon Tanoh (sans étiquette pour l’instant).

Le Conseil constitutionnel a jusqu’au 15 septembre pour valider ou invalider  les candidatures réceptionnées par la CEI.

PF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This