Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Actualité

NEPAD : Un tableau de bord pour l’Afrique

Ainsi, peut-on constater que le Rwanda est le pays le plus avancé dans la réalisation de ses Objectifs liés à l’Agenda 2063, devant – la statistique pourra surprendre – le Sénégal, l’Éthiopie et l’Algérie.

En moyenne, l’Afrique de l’Ouest affiche pourtant un score comparable à la moyenne africaine (33% d’avancement dans les objectifs). Avec certes, un satisfecit dans les Aspirations 4 et 2 (Un continent intégré, uni sur le plan politique et ancré dans les idéaux du panafricanisme et la vision de la renaissance africaine), ce qui n’étonnera guère compte tenu des efforts actuels des pays ouest-africains dans la recherche d’une nouvelle intégration régionale, par exemple avec la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC).

Quatre pays qui n’échappent pas à certains retards, néanmoins. Suivent le Togo, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Tunisie… (le Maroc n’est pas référencé). En queue de peloton, Madagascar, le Mali, et… le Nigeria.  

Le Sénégal, par exemple, affiche un score de 65% dans l’avancée vers les objectifs. Le Nepad constate qu’il s’agit d’un pays recherchant la paix (Aspiration 4, Une Afrique vivant dans la paix et dans la sécurité) ; le pays est très bien avancé dans la quête de l’aspiration 6 (Une Afrique dont le développement est axé sur les populations, qui s’appuie sur le potentiel de ses populations, notamment celles des femmes et des jeunes, qui se soucie du bien-être des enfants. 

Ainsi que pour l’aspiration 5 : Une Afrique dotée d’une forte identité culturelle, d’un patrimoine commun, et de valeurs et d’éthique partagées 

La Tunisie bien placée 

En moyenne, l’Afrique de l’Ouest affiche pourtant un score comparable à la moyenne africaine (33% d’avancement dans les objectifs). Avec certes, un satisfecit dans les Aspirations 4 et 2 (Un continent intégré, uni sur le plan politique et ancré dans les idéaux du panafricanisme et la vision de la renaissance africaine), ce qui n’étonnera guère compte tenu des efforts actuels des pays ouest-africains dans la recherche d’une nouvelle intégration régionale, par exemple avec la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). En revanche, à l’exception du Sénégal, la sous-région est en retard dans la recherche de l’objectif 5. 

En moyenne, l’Afrique du Nord a réalisé 39% de ses objectifs, étant particulièrement avancée dans la réalisation de l’Aspiration 6, et particulièrement en retard dans la réalisation de la numéro 3 (Une Afrique de bonne gouvernance, de démocratie, de respect des droits de l’homme, de justice et d’état de Droit). La Tunisie est saluée pour sa pleine réalisation de l’Aspiration 5. 

La région la plus en retard est, aux yeux du Nepad, l’Afrique centrale, qui n’aurait réalisé que 24% des avancées prévues dans ses objectifs.  

Si on analyse les vingt objectifs des dix premières années du calendrier, celui où les pays africains sont les plus avancés est celui relatif à la banque et à la finance : « Les institutions financières clefs existent et fonctionnent. » Suivi par celui relatif aux infrastructures de Paix et de Sécurité. En revanche, le continent reste très en retard en matière « des institutions capables et un leadership transformateur à tous les niveaux » ainsi que dans la modernisation de son agriculture. 

ENCADRE

Pour consulter le Premier rapport continental sur la mise en œuvre de l’Agenda 2063 dans sa version interactive : https://www.nepad.org/agenda-dashboard 

TABLEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This