Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Actualité

Mauvais traitements infligés aux Africains à Guangzhou : La Chine plaide le malentendu

Les dirigeants africains s’alarment des conditions réservées aux Africains en Chine, après des discriminations observées à Canton. Les diplomates chinois évoquent des malentendus et insistent sur le bon état des relations sino-africaines.

Par Laurent Soucaille

Le président de la commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a interpellé l’ambassadeur de Chine auprès de l’Union, face aux informations de presse faisant état de mauvais traitements infligés aux Africains en Chine, plus particulièrement à Guangzhou (Canton).

« Mon bureau a invité l’ambassadeur de Chine auprès de l’UA, Liu Yuxi, pour exprimer notre extrême préoccupation face aux accusations de mauvais traitements infligés aux Africains à Guangzhou », a indiqué Moussa Faki Mahamat dans un tweet. Le président de l’UA appelle à « des mesures correctives immédiates, conformément à nos excellentes relations ».

« Mon bureau a invité l’ambassadeur de Chine auprès de l’UA, Liu Yuxi, pour exprimer notre extrême préoccupation face aux accusations de mauvais traitements infligés aux Africains à Guangzhou », a indiqué Moussa Faki Mahamat dans un tweet. Le président de l’UA appelle à « des mesures correctives immédiates, conformément à nos excellentes relations ».

En effet, les correspondants de la presse internationale se sont fait l’écho de diverses mesures de discrimination contre les Africains, à Canton. « Je suis enfermée chez moi dans le cadre d’une quarantaine obligatoire décrétée à Canton pour les Africains, du 9 au 23 avril.

La police a posé un autocollant sur ma porte et a installé une caméra pour me surveiller », confie ainsi une femme d’affaires kényane au quotidien français Libération. Laquelle considère que d’autres étrangers peuvent se déplacer librement dans la ville.

La Chine, qui lève progressivement le confinement à Wuhan, d’où est parti le virus fin 2019, fait état de nouveaux cas dans plusieurs villes du pays. Accusant à chaque fois des contaminés « d’importation » ; selon plusieurs observateurs, ces cas sont en fait causés par des Chinois qui reviennent de l’étranger. Jeudi dernier, 114 cas positifs étaient signalés officiellement à Canton, dont seulement 16 Africains.

Le Little Africa de Canton

La semaine dernière, un groupe de Nigérians se promenant dans les rues de Canton a été pris à partie par des Chinois. Pourtant, il s’agissait de travailleurs présents de longue date dans le pays et qui ne présentaient donc pas plus de risque que d’autres.

Selon de nombreux témoignages recueillis par les médias américains et les agences de presse, les Africains de Canton sont soumis de force à des tests répétés au coronavirus, ce sans que le résultat ne leur soit communiqué.

De nombreux ressortissants africains affirment avoir été mis à la porte de leur domicile ou refoulés des hôtels, soupçonnés d’être porteur du Covid-19. D’autres ont été placés à l’isolement malgré des tests négatifs et alors même qu’ils n’ont pas quitté la mégalopole depuis plusieurs mois.

La municipalité de Canton, où sont recensés quelque 4 000 citoyens africains regroupés dans le quartier Little Africa, réfute les accusations de racisme et indique que tous les étrangers sont traités de la même manière.

Pour sa part, le groupe des ambassadeurs africains à Pékin a écrit au chef de la diplomatie chinoise pour « exiger immédiatement l’arrêt des tests forcés, de la quarantaine et des autres traitements inhumains infligés aux Africains ». De leur côté, les États-Unis semblent préoccupés par ce traitement de défaveur et recommandent aux Afro-Américains de ne pas se rendre en Chine pour le moment.

Des réactions excessives

« La vérité est que, les autorités de Guangzhou ont dicté des mesures encore plus strictes, parce que le pays a enregistré beaucoup de cas importés, notamment chez les étrangers, dont les Africains. Les mesures mises en place par les autorités de Guangzhou consistent à lutter contre l’épidémie. Nous sommes contre l’épidémie, et non contre les personnes de telle ou telle race », s’est défendu l’ambassadeur de Chine au Congo Brazzaville.

Cependant, « à cause des barrières linguistiques et culturelles, des malentendus se sont passés entre les autorités locales et les ressortissants étrangers dont certaines réactions sont excessives. Ce qui donne une fausse apparence que les Africains ont subi des traitements discriminatoires. Voilà l’origine de la fameuse discrimination à l’égard des ressortissants africains », a poursuivi le diplomate chinois.

Sur un ton plus accusatoire contre la presse occidentale, l’ambassade de Chine au Burkina Faso tente de renverser la charge en expliquant que certains ressortissants étrangers ont refusé de se conformer aux tests viraux, et ont même recouru à des comportements excessifs parmi lesquels les agressions physiques sur des membres du personnel médical.

D’autres ont également essayé de se soustraire à la mesure de quarantaine. « Ce comportement augmente substantiellement le risque de contamination pour toutes les personnes autour d’eux.

[A REGARDER VIDÉO DE FRANCE 24 SUR LES TENSIONS ENTRE AFRICAINS ET CHINOIS EN CHINE ]

De plus, de retour dans leur propre pays, la sécurité sanitaire des populations locales est également exposée. Le non-respect des mesures par ces personnes se révèle donc dangereux, aussi bien pour la Chine que pour leurs pays d’origine », note l’ambassade. 

Laquelle reconnaît néanmoins « quelques malentendus » entre les départements compétents et les habitants lors de l’application des mesures de protection et de prévention sanitaires.

« La Chine et l’Afrique sont de bons amis, partenaires et frères », a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, dans un long communiqué de presse. Depuis l’apparition de l’épidémie de Covid-19, « la Chine et l’Afrique surmontent à nouveau les difficultés dans un esprit de solidarité, et l’amitié sino-africaine est à nouveau élevée à un niveau supérieur ».

Le porte-parole fait allusion à l’aide apportée par la Chine au moment de l’épidémie d’Ebola et au soutien africain aux difficultés de la Chine, en début d’année. « Au moment critique de la lutte du peuple chinois contre l’épidémie, les pays et les peuples africains nous ont exprimé leur solidarité et nous ont apporté leur soutien énergique. Nous n’oublierons pas cela. »

Des mesures spécifiques

Il poursuit : « Lors de sa lutte contre le coronavirus, le gouvernement chinois attache une grande importance à la vie et à la santé des ressortissants étrangers en Chine. Tous les étrangers sont traités sur un pied d’égalité. Nous nous opposons au traitement différencié et nous appliquons la tolérance zéro face à la discrimination. »

Des plans spécifiques ont été élaborés et des dispositions appropriées ont été prises pour protéger la vie et la santé des ressortissants étrangers, dans la mesure du possible. Les mesures comprennent : fournir des services de gestion de la santé sans différenciation, désigner des hôtels pour l’hébergement des étrangers devant faire l’objet d’une observation médicale…

« Les amis africains peuvent obtenir un traitement équitable, juste, cordial et amical en Chine. Le ministère des Affaires étrangères restera en communication étroite avec les autorités du Guangdong et continuera de répondre aux préoccupations raisonnables et aux aspirations légitimes de la partie africaine », rassure le porte-parole chinois.

…et adopter un ajustement des prix pour ceux qui ont des difficultés financières. Le porte-parole promet de mettre en place un mécanisme de communication efficace avec les consulats généraux étrangers à Guangzhou, et « rejette toutes les remarques racistes et discriminatoires ».

« Les amis africains peuvent obtenir un traitement équitable, juste, cordial et amical en Chine. Le ministère des Affaires étrangères restera en communication étroite avec les autorités du Guangdong et continuera de répondre aux préoccupations raisonnables et aux aspirations légitimes de la partie africaine », rassure le porte-parole chinois.

Rate this article

Author Thumbnail
Written by Par Laurent Soucaille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This